Stellantis : un constructeur attrayant

Nous initions le suivi du titre avec une estimation de juste valeur de 25 euros par action.

Richard Hilgert 28.06.2021
Facebook Twitter LinkedIn

stellantis slide

Nous initions le suivi de Stellantis (« No Moat ») avec une estimation de la juste valeur de 25 euros par action.

Nous avions auparavant une estimation de juste valeur pour l’ensemble avant la fusion entre Peugeot et Fiat Chrysler Automobiles de 18 euros. L’écart tient principalement à l'augmentation de la marge moyenne sur notre horizon de prévisions, tout en tenant compte de l’impact de la COVID-19 sur les résultats de 2020.

Nous pensons néanmoins que le constructeur automobile devrait bénéficier d’un effet de levier d'exploitation par la suite.

Nos précédentes hypothèses de marge EBIT ajustée pour Fiat Chrysler et Peugeot étaient en moyenne de 4,9 % et 5,3 % de 2020 à 2024, respectivement, nos hypothèses de marge Stellantis sont en moyenne de 7,3 % de 2021 à 2025.

Nous considérons les actions Stellantis comme attrayantes, se négociant actuellement à une décote de 32 % par rapport à notre estimation de la juste valeur.

Nos tablons sur une croissance des venets de 1 % en moyenne sur la base de l’année 2019, avec un rebond de 15 % en 2021 et après une baisse d’activité de 20 % en 2020. En 2022, nous anticipons une croissance des ventes de 8 % et une reprise vers une demande mondiale plus normalisée en 2023.

Nous prévoyons une marge EBIT ajustée de 7,0 % pour 2021 par rapport aux marges 2020 de Fiat Chrysler et Peugeot de 4,3 % et 7,1 %, respectivement, et aux prévisions de Stellantis de 5,5 % à 7,5 % pour 2021.

Nous supposons que la marge progressera à 8,0 % en 2023 grâce aux synergies, partiellement compensée par des prix moins favorables en 2023 par rapport à l'environnement de prix actuellement fort.

Nos hypothèses de marge se contractent au cours des deux années restantes de nos prévisions à 5 ans à un milieu de cycle soutenable normalisé à 6,5 %.

Depuis 2015, nous calculons des marges EBIT ajustées proforma élevées, basses et médianes de Stellantis de 7,0 % (2019), 4,5 % (2015) et 5,8 %, respectivement.

Notre hypothèse de milieu de cycle est de 70 points de base au-dessus de la médiane, car nous supposons que le seuil de rentabilité de Stellantis s'améliore grâce aux économies d'échelle plus importantes résultant de l'intégration de la fusion.

La direction vise environ 5,0 milliards d'euros de synergies annuelles au cours de la fusion, dont 80 % devraient être réalisées après quatre ans pour un coût ponctuel estimé à 4,0 milliards d'euros.

Soixante-quinze pour cent des synergies sont ciblées sur les convergences de technologies, de plates-formes et de produits, optimisant les investissements en R&D et les processus de fabrication, ainsi que les achats, tandis que toutes les autres fonctions telles que la logistique, la gestion de la chaîne d'approvisionnement, la qualité et le marché secondaire représentent 18 % et 7 % des frais généraux et administratifs.

La direction estime également que les économies de synergie au taux d'exécution annuel dépasseront le coût de mise en œuvre à partir de la première année.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Stellantis NV20,57 EUR0,98
Stellantis NV20,55 EUR0,93Rating
Stellantis NV22,31 USD1,78Rating

A propos de l'auteur

Richard Hilgert  Richard Hilgert is a securities analyst on the Industrials Team.