Citrix : des résultats solides et une acquisition intéressante

Nous relevons notre estimation de juste valeur à 154 dollars par action.

Dan Romanoff 20.01.2021
Facebook Twitter LinkedIn

code computer cybersecurity wfh

Citrix Systems (« Narrow Moat ») a publié de solides résultats au quatrième trimestre sous presque tous les aspects. Les prévisions étaient conformes pour l'année et peut-être légèrement inférieures pour le trimestre.

Compte tenu des annonces répétées de résultats supérieurs aux prévisions, nous estimons que les objectifs à court terme sont plus prudents.

L'entreprise profite clairement de sa position de longue date en tant que facilitateur de travail à distance au moment où les entreprises du monde entier étaient confrontées aux mesures de confinement et de télétravail.

Nous continuons de partager l’opinion de la direction selon laquelle il faudra encore un certain temps pour que le monde revienne à des conditions de travail normales et que l’augmentation du travail à distance redevienne normale à l’avenir.

Dans ce contexte, Citrix a annoncé l'acquisition de Wrike, un leader des solutions de gestion du travail collaboratif qui aident les équipes distantes à fonctionner plus efficacement. Nous sommes en phase avec les objectifs financiers à long terme de la direction, mais nous pensons que le COVID-19 et la transition vers le cloud va rendre notre travail de prévision plus délicat tout au long de l’année en cours. Nous relevons notre estimation de la juste valeur à 154 dollars par action, contre 141 dollars pour tenir compte du passage du temps. Le titre nous semble sous-évalué au cours actuel.

Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre a été stable d'une année sur l'autre à 810 millions de dollars, ce qui a dépassé notre prévision déjà supérieure au consensus à 785 millions de dollars et les prévisions de 775 millions de dollars à 785 millions de dollars de la société.

Les revenus d'abonnement restent nettement supérieurs à nos attentes, compensés quelque peu par des revenus de licences plus faibles par rapport à notre modèle. La croissance des abonnements reste forte à 1,205 milliard de dollars, soit une hausse de 62% d'une année sur l'autre, les abonnements représentant 85% du total des commandes et les abonnés au cloud ralentissent légèrement malgré l'accélération d'autres mesures liées au cloud.

La hausse des revenus et la baisse des frais de déplacement et autres ont généré de confortables marges opérationnelles (non-GAAP) de 27,3% par rapport au consensus de marché (27,4%). Des revenus plus élevés sur des marges généralement en ligne se sont traduits par un bénéfice par action (BPA) non-GAAP de 1,46 dollar, par rapport à notre prévision de 1,35 dollar et à une présion de la société de 1,25 à 1,35 dollar.

Les prévisions du premier trimestre visent un chiffre d'affaires de 785 millions de dollars à 795 millions de dollars et un BPA non-GAAP de 1,40 à 1,45 dollar, avec un consensus légèrement supérieur au point médian des deux mesures.

Pour 2021, Citrix vise un chiffre d'affaires de 3,33 milliards à 3,36 milliards de dollars et un BPA non-GAAP de 6,20 à 6,40 dollars, contre un consensus de 3,333 milliards de dollars et 6,37 dollars par action, respectivement.

Sur la base des performances récentes par rapport aux recommandations et de notre compréhension des priorités en matière de dépenses informatiques, nous nous attendons à une révision en hausse de ces prévisions dans le courant de l'année. Ces prévisions n'incluent aucun impact de l'acquisition de Wrike.

Malgré cette acquisition, nous observons que la direction a augmenté son dividende et a noté qu'elle continuera à racheter des actions en 2021 au moins pour compenser l’impact dilutif du rachat.

En ce qui concerne l'accord Wrike, Citrix va débourser 2,25 milliards de dollars en cash. Citrix recourt à un prêt relais de 1,45 milliard de dollars. Wrike était en bonne voie pour réaliser un chiffre d’affaires compris entre 180 et 190 millions de dollars en 2021, soit une croissance d'environ 30% par rapport à 2020.

Il s'agit de la première acquisition majeure de Citrix depuis que la direction d'Elliot a forcé une rationalisation du portefeuille en 2015 et a procédé à un examen plus approfondi des opérations de croissance externe de l'entreprise.

Le marché semble réagir favorablement, ce qui semble approprié car nous pensons que cet accord a un sens stratégique et la direction affirme qu'il n'aura qu'un impact financier minime cette année.

Nous considérons les outils de gestion à distance comme une extension évidente du portefeuille de la société et pensons que Wrike peut bénéficier de la base installée substantielle de Citrix. Nous supposons que cette transaction est conclue et avons inclus les impacts financiers préliminaires à partir du second semestre de cette année.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Citrix Systems Inc99,27 USD-0,19Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.