Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Buffett a continué de vendre des actions

La part des services financiers a reculé. La technologie domine désormais, autour d'Apple.    

Facebook Twitter LinkedIn

 Warren buffett smile 720 px

Il y a eu peu de surprises dans la déclaration des positions (13-F) du deuxième trimestre de Berkshire Hathaway.

En effet, sachant que le holding présent dans l’assurance, les services collectifs, l’industrie et la distribution, avait éliminé ses participations dans les quatre grandes compagnies aériennes - American Airlines, Delta Air Lines, Southwest Airlines et United Airlines - ainsi que Goldman Sachs début avril, tout en acquérant 108 millions d'actions supplémentaires de Bank of America depuis le début du troisième trimestre, rend l’information un peu datée.

Cela dit, il y a eu une réduction sensible du portefeuille d’actions, ainsi que quelques ajouts, au cours du trimestre, avec notamment un nouvel investissement dans la compagnie aurifère Barrick Gold.

Tout comme le premier trimestre, Berkshire a été un vendeur net d'actions au cours du deuxième trimestre, avec 10,9 milliards de dollars de cessions nettes.

Du côté des achats, Berkshire a ramassé 21 millions d'actions de Barrick Gold pour un montant estimé à 470 millions de dollars et a augmenté ses participations dans Liberty Media SiriusXM, Store Capital, Kroger et Suncor Energy. Il convient cependant de noter que chacune de ces positions représentait moins de 1% (sinon moins de 0,5%) du portefeuille de 202,4 milliards de dollars de Berkshire à la fin du deuxième trimestre.

En ce qui concerne les ventes, la plus importante a été JPMorgan Chase, Berkshire ayant vendu 36 millions d'actions pour un montant estimé à 3,3 milliards de dollars. La société a également réduit sa participation dans Wells Fargo de près d'un tiers, vendant 86 millions d'actions pour un montant estimé à 2,3 milliards de dollars, et réduit ses positions dans PNC Financial, Bank of New York Mellon et M&T Bank, et (comme nous l'avons noté ci-dessus) éliminée sa position dans Goldman Sachs.

Les participations de Berkshire dans Visa et Mastercard ont également été réduites, ce qui a encore réduit son exposition au secteur des services financiers au cours du trimestre.

Pendant ce temps, les ventes des quatre actions des compagnies aériennes ont rapporté à l'entreprise environ 5,2 milliards de dollars, tandis que les ventes d'actions de Charter Communications, d'Occidental Petroleum, de Restaurant Brands et de la radio SiriusXM ont probablement rapporté 1 milliard de dollars supplémentaires.

Fin juin, les cinq premières positions de la société - Apple (44,2%), Bank of America (10,9%), Coca-Cola (8,8%), American Express (7,1%) et Kraft Heinz (5,1%) - -présentait 76,1% de son portefeuille d'actions et ses 10 principaux titres - qui comprenaient Moody's (3,3%), Wells Fargo (3,0%), US Bancorp (2,4%), DaVita (1,5%) et Bank of New York Mellon (1,4%) - représentait 87,7%.

Compte tenu de toutes les évolutions du portefeuille au cours du deuxième trimestre, le secteur des services financiers représente désormais 28,4% du portefeuille d'actions de Berkshire (contre 34,0% à fin mars 2020), avec des valeurs technologiques à 45,8% (contre 37,0% ) et les titres défensifs de la consommation (relativement inchangés) à 15,0%.

Le reste du portefeuille d'actions de 202,4 milliards de dollars (contre 175,5 milliards de dollars fin mars 2020 mais toujours en baisse par rapport aux 242,0 milliards de dollars fin 2019) était composé de participations provenant de l'industrie (3,4%), de la consommation cyclique (3,0%), la santé (1,9%), les services de communication (1,6%), les matériaux de base (0,5%), l'immobilier (0,2%) et l'énergie (0,2%).


 

© Morningstar, 2020 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Greggory Warren, CFA  Greggory Warren, CFA, is a senior stock analyst with Morningstar.