Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Collecte : une exposition sélective au risque

Les actifs émergents continuent de bien se comporter. L’univers obligataire voit une percée des obligations indexées sur l’inflation.

Ali Masarwah 28.11.2016
Facebook Twitter LinkedIn

Accompagnant la course à la Maison blanche au cours du mois d’octobre, les investisseurs européens ont eu une approche très sélective à l’égard du risque.

Les fonds actions et dette émergentes ont continué de recevoir des flux, tandis que les catégories actions européennes et obligataires, en particulier les obligations souveraines et les fonds obligataires diversifiés en euros, ont plutôt subi une décollecte. Ces évolutions ont été l’une des caractéristiques de l’année 2016.

Sur le mois, les obligations ont été la classe d’actifs qui a le plus collecté, avec 11,5 milliards d’euros. Les fonds d’allocation ont reçu 5,5 milliards d’euros, et les fonds alternatifs 1,7 milliard. Ces deux dernières catégories affichent des performances solides, en ligne avec la collecte reçue depuis le début de l’année. Toutefois, remis dans la perspective des collectes record de 2014 et 2015, l’année 2016 est plutôt modeste.

Les fonds actions ont subi en octobre leur dixième mois consécutif de décollecte, à hauteur de 4,3 milliards d’euros. Derrière ce chiffre significatif, deux tendances toujours marquée : les gérants actifs décollectent, tandis que la gestion passive continue de recevoir des flux.

Depuis le début de l’année, les gérants actifs en actions ont subi 88 milliards d’euros de décollecte, quand les fonds indiciels ont reçu 11,9 milliards d’euros. A cela s’ajoute la collecte des ETF actions qui atteint 1,7 milliard d’euros. Ces données ne font pas partie de ce rapport qui ne concerne que les fonds d’investissement ouverts).

Les fonds monétaires caracolent en tête avec près de 28 milliards d’euros sur le mois. 23,2 milliards d’euros ont été orientés vers les fonds domiciliés en France.

Europe Flows 201610 Table 1 Broad Categories

Les fonds actions émergentes ont une nouvelle fois enregistré la plus forte collecte avec 1,96 milliard d’euros en octobre. Les principaux bénéficiaires ont été Robeco, Morgan Stanley, Comgest et Fidelity. Les fonds alternatifs multi-classes d’actifs suivent avec 1,7 milliard d’euros collectés. Aviva, Pioneer et Invesco sont les vainqueurs dans cette catégorie. Standard Life, en revanche, va de nouveau à l’encontre du trend avec 470 millions de sorties de son fonds vedette GARS, dont les résultats ont déçu depuis le début de l’année.

Les fonds d’obligations indexées sur l’inflation américaine ont été la découverte du mois en Europe. C’est une évolution nouvelle, qui a surtout bénéficié à un fond de Vanguard, récemment lancé (Vanguard US Treasury Inflation-Protected Securities Index). En intégrant les fonds d’obligations indexées sur l’inflation en zone euro, les flux ont été dans l’ensemble distribués de façon plus égale.

Europe Flows 201610 Table 2 Categories Largest Inflows

Du côté des plus fortes sorties de capitaux, les obligations souveraines, en particulier allemandes, ont subi d’importantes sorties. La catégorie des obligations souveraines en euro a subi 1,6 milliard d’euros de sortie, soit le mois le plus significatif depuis juin 2015.

Sur le front des actions, les catégories actions américaines de grande capitalisation mixtes ont subi 1,5 milliard d’euros de décollecte, suivies par les Grandes capitalisations européennes mixtes (1,4 milliard). Les actions de croissance américaines ont perdu 740 millions d’euros sur le mois d’octobre. Depuis le début de l’année, Legg Mason, UBS et Columbia Threadneedle ont souffert le plus.

Europe Flows 201610 Table 3 Categories Largest Outflows

Parmi les sociétés de gestion, la percée des obligations indexées sur l’inflation américaine a contribué au succès non démenti de Vanguard. Les produits de la société de gestion ont reçu 2,1 milliards d’euros sur le mois, permettant à la société de damer le pion à Eurizon Capital (1,6 milliard d’euros) et à Amundi (1,4 milliard d’euros).

Europe Flows 201610 Table 4 Providers Largest Inflows

Du côté des perdants, SLI a encore beaucoup souffert en octobre (1,6 milliard de décollecte), victime du moindre intérêt pour ses stratégies GARS et pour son fonds SLI Euro Government All Stocks, qui a perdu 1,1 milliard d’euros sur le mois.

Europe Flows 201610 Table 5 Providers Largest Outflows

Le mois d’octobre a vu un changement dans le classement des plus gros fonds européens. Le fonds suédois AP 7 Aktiefond est désormais le plus gros fonds, avec 29,46 milliards d’euros d’actifs gérés (et une décollecte de 40 millions d’euros depuis le début de l’année). Ce fonds fait partie du système de retraite suédois. Il est conçu pour répliquer la performance de l’indice MSCI ACWI (un fonds représentant l’ensemble des marchés actions dans le monde), mais investit également dans le non-coté et utilise un effet de levier pour booster sa performance.

https://www.morningstar.co.uk/static/UploadManager/Other/EuropeFlows_201610-Table6-10LargestLTfunds.png

 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Ali Masarwah

Ali Masarwah  était le rédacteur en chef de Morningstar Allemagne.