Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Actions russes : 3 idées de fonds

Cette classe d’actifs particulièrement risquée ne convient pas à tous les investisseurs. Mais il existe des idées de fonds pour ceux qui veulent s'y exposer.

Jocelyn Jovène 08.11.2016
Facebook Twitter LinkedIn

Malgré un rebond significatif des actions émergentes depuis le début de l’année, leur décote de valorisation reste encore importante par rapport aux pays développés, avec un P/E à 12 mois de 12,5x contre 15,9x respectivement.

Au sein de l’univers des actions émergentes, les actions russes sont aujourd’hui les plus décotées : P/E à 12 mois de 5,6x pour une croissance des profits prévue à 10,4% en 2016 et 6,5% en 2017 et un rendement du dividende de 4,7%.

Les actions russes ont déjà rebondi de 24,4% en dollars, mais semblent disposer d’un potentiel de rendement réel élevé dans une optique de long terme, pour peu que les fondamentaux économiques et financiers s’améliorent.

En effet, la perspective d’un rendement même élevé doit être mise en regard du risque pris. Et de ce point de vue, les actions russes ne s’adressent pas à tous, comme le montrent l’évolution de l’indice MSCI Russia (en euros) ou les indicateurs de risque (notamment la perte maximale ou « max drawdown ») des fonds disponibles à la vente en France et qui permettent de s’exposer à la classe d’actifs (cf tableau).

Performance de l’indice MSCI Russia (euros)

MSCI Russia NR Eur since 2006

Source: Morningstar Direct

Fonds actions russes disponibles à la vente en France

Russia Equity AFS France

Source : Morningstar Direct

Au sein de ce tableau, 3 fonds ont une note positive de la part des analystes Morningstar. Un seul est disponible en euros et les deux autres en dollars et livres sterling. Voici un bref résumé de nos analyses sur ces fonds.

3 idées de fonds

HSBC GIF Russia Equity

La stabilité de l’équipe de gestion et du process d’investissement sont les grandes qualités de ce fonds. Cette conviction s’appuie notamment sur la présence de Douglas Helfer, à la tête du fonds depuis décembre 2007. Il co-gère le fonds avec Ed Conroy, présent dans la société depuis juillet 2008. Les gérants disposent de ressources d’analyse propre ainsi que d’un pool d’analystes pour compléter leur expertise sectorielle. L’analyse est très orientée « bottom up » avec un focus sur le rendement attendu des titres, leur valorisation (cours sur actif net) et le potentiel d’évolution de la rentabilité des fonds propres. La performance du fonds repose sur des paris hors de l’indice de référence, dans l’univers des petites capitalisations, ce qui conduit à des performances volatiles.

Neptune Russia & Greater Russia

Ce fonds bénéficie de l’expérience de Robin Geffen, un gérant qui suit les actions russes depuis 30 ans. Il a participé à la constitution de Neptune Investment Management en 2002 et gère son fonds principal depuis cette date. Il a en outre accès à une équipe d’analystes expérimentés. La gestion du fonds repose sur le mélange d’une approche « top down » et « bottom up », qui permet, pour la première, d’apprécier l’environnement économique, et pour la seconde de sélectionner les titres. Historiquement, le gérant a privilégié les titres domestiques, en évitant le secteur de l’énergie. Le choix d’aller chercher des valeurs en dehors du benchmark, dans la technologie ou la consommation courante, s’est traduit par une part active élevée et une performance inégale dans le temps.

JPM Russia

Ce fonds a bénéficié à partir de 2011 de la mise en place de mesures de contrôle du risque plus adaptées, ce qui a contribué à l’amélioration de son profil risque/rendement. Le fonds est géré par Oleg Biryulyov depuis 2007, adjoint de Sonal Tanna et d’une équipe de 11 analystes, dont 3 dédiés au secteur des ressources de base. L’analyse est orientée « bottom up » et le gérant sélectionne un portefeuille de 35 à 50 titres, avec des contraintes d’exposition par titre (5%) et par secteur (15%).

 

© Morningstar, 2016 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.