Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Remarquable résistance des hedge funds dans la tempête

Cette semaine a été marquée par une nouvelle vague massive d'aversion pour le risque.

Auteur externe 25.01.2016
Facebook Twitter LinkedIn

Cet article fait partie dLae la série « Perspective » qui regroupe des contributions externes à Morningstar. Le texte qui suit a été rédigé par les équipes de la plate-forme Managed Accounts de Lyxor.

Cette semaine a été marquée par une nouvelle vague massive d'aversion pour le risque. Les marchés comme les analystes ont terminé 2015 avec des prévisions de croissance raisonnables. Elles n’ont cessé d'être agressivement revues à la baisse depuis début janvier, déclenché par la publication des PMI chinois décevant et de la dépréciation du CNY. Cette semaine, nous avons assisté à une accélération de l'enchaînement bien connu des thèmes [Ralentissement de la Chine - Baisse du pétrole - Ralentissement de la croissance des pays émergents - Ralentissement de la croissance mondiale - Spectre de la déflation], les prix des actifs flirtant dangereusement avec un bear market.

Cela s’est produit sans changements fondamentaux notables, à l'exception évidente du pétrole ne trouvant ni plancher en prix, ni espoir d’un rééquilibrage imminent de l'offre et de la demande. De nombreuses incertitudes ont en revanche hanté les investisseurs concernant : i) la véritable nature du ralentissement chinois, ii) la marge de manœuvre des banques centrales pour assurer un filet de sécurité, iii) le risque de propagation de la crise du crédit liés à l'énergie et aux matières premières, iv) le potentiel réel de croissance des BPA.

Dans ce contexte, les hedge funds ont fait preuve d'une remarquable résistance. Les fonds CTA, qui ont tiré profit de leur exposition courte aux matières premières et longue aux obligations, et les fonds L/S Equity Market Neutral, qui ont su exploiter les rotations thématiques grâce à leurs overlays sectoriels, ont affiché les meilleures performances depuis le début du mois.

Exception faite des fonds L/S Equity Long Bias et Special Situations, pénalisés par leur bêta, les autres stratégies sont parvenues à générer des rendements stables ou modérément négatifs. Les fonds L/S Equity Variable Bias et de crédit ont conservé une exposition prudente. Les spreads de fusions-acquisitions et les performances des fonds Merger Arbitrage sont resté relativement isolés de l’instabilité des marché. Les fonds Global Macro se sont bien comportés grâce à leurs expositions prudemment équilibrées.

Au cours des prochains jours, la pression vendeuse devrait s'essouffler, ce qui devrait temporairement profiter aux perdants de cette semaine (et de janvier). Nous conservons néanmoins notre positionnement à moyen terme sur les approches valeur relative, tactiques et macro.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Auteur externe  .