Bouygues voit un retour à la croissance en 2016

Le groupe voit son résultat net reculer de 24% hors éléments exceptionnels.

Jocelyn Jovène 25.02.2015
Facebook Twitter LinkedIn

Bouygues a dégagé un résultat net de 807 millions d'euros en 2014, après une perte nette de 757 millions un an plus tôt, mais reste prudent sur ses perspectives d'activité.

Le consensus des analystes tablait sur un résultat net de 710 millions d'euros.

Au cours de l'exercice, le chiffre d'affaires du groupe de BTP, de médias et de télécommunications a état quasi stable à 33,14 milliards d'euros.

L'EBITDA consolidé a reculé de 14% à 2,42 milliards d'euros, tous les métiers enregistrant une baisse de leur contribution, en particulier les télécommunications et TF1.

L'EBITDA était vu à 2,37 milliards d'euros par les analystes.

Au cours de l'exercice la contribution de la branche télécommunications, considérée depuis de nombreux mois comme une proie dans le secteur, a dégagé un EBITDA de 694 millions d'euros contre 880 millions d'euros en 2013 sur une base retraitée.

La marge d'exploitation des métiers du pôle construction ressort à 3,7%, avec un résultat opérationnel courant de 841 millions d'euros (-16%) pour un chiffre d'affaires de 26,52 milliards d'euros (+1,7%).

"Dans un environnement économique et concurrentiel qui restera difficile en France en 2015, tous les métiers du Groupe ont pour priorité le retour à la croissance en 2016", indique Bouygues dans un communiqué de presse.

Dans la construbtion, Bouygues table sur "une marge opérationnelle courante au niveau de 2014 en dépit d’une baisse du chiffre d’affaires".

Dans les médias, la "marge opérationnelle courante de TF1 devrait s’améliorer sur l’année 2015, hors impact de la déconsolidation d’Eurosport International en 2014".

Chez Bouygues Telecom, le groupe table sur une "stabilité de son EBITDA en 2015 et une légère hausse de ses investissements", dans le cadre de l'accord de mutualisation d’une partie du réseau Mobile avec le groupe Numericable-SFR.

Bouygues espère que l'activité de télécommunications dégagera un cash-flow libre positif", mais avertit que les adaptations en cours se traduiront par des dépréciations d’actifs, à hauteur d'environ "200 millions d’euros de charges non courantes en 2015 dans le résultat opérationnel du Groupe".

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Alstom SA15,46 EUR-1,37Rating
Bouygues31,32 EUR-1,57Rating
Colas SA  
Television Francaise 1 SA7,49 EUR-3,73

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.