Kering à son prix après une légère reprise fin 2014

Nous maintenons notre estimation de l’avantage concurrentiel et l’objectif de cours du groupe de luxe après ses résultats annuels.

Paul Swinand 19.02.2015
Facebook Twitter LinkedIn

Nous maintenons notre estimation de l’avantage concurrentiel et l’objectif de cours de 180 euros de Kering après la publication de ses résultats annuels, écrit Paul Swinand, analyste de Morningstar dans une note aux investisseurs.

Bien que le groupe ait indiqué qu’il ne prévoyait pas d’acquisition en 2015, nous pensons que le groupe dispose d’un portefeuille de marques diversifié et bien équilibré. La croissance des ventes de Gucci, sa marque vedette, semble s’être stabilisée, et nous pensons qu’elle devrait de nouveau enregistrer de la croissance cette année.

Puma et la division des articles de sport semblent de nouveau bénéficier d’un recentrage de la stratégie marketing et de son repositionnement, malgré la taille plus importante des principaux concurrents du secteur.

Gucci progresse dans son redressement et nous pensons qu’il devrait connaître une année 2015 plus stable, profitant des investissements dans la marque et les efforts de reprise en main de la distribution.

Nous pensons toutefois que les investisseurs ont raison de s’inquiéter de la situation en Chine et de l’impact des lois anticorruption qui vont continuer de peser sur les ventes de certains produits de luxe (montres, joaillerie).

Le management a récusé les rumeurs de vente de Puma, même si la remise en ordre de la marque a connu des difficultés. Nous pensons que la transformation de la marque prend forme et qu’elle devrait donner des résultats.

 

 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Kering SA302,50 EUR-3,83Rating

A propos de l'auteur

Paul Swinand  Paul Swinand is an equity analyst on the Consumer Team.