La Russie, un casse-tête pour les investisseurs

La Bourse de Moscou est fortement sous-évaluée. A long terme, le pari peut s’avérer payant, mais au prix d’une forte volatilité à court terme.

Valerio Baselli 23.01.2015

“What comes down must go up”, dit-on outre-Atlantique. Le plus difficile, bien sûr, est de savoir quand. En 2014, au centre des préoccupations médiatiques, politiques et économiques, il y avait la Russie. Le principal indice boursier de la Bourse de Moscou, le MICEX, est chuté l'année dernière de 46% (en euros, en monnaie locale - le rouble - la perte a été de 7%). Un investisseur "contrarien", donc, se demanderait si le pays des Tsars pourrait être un bon pari pour l’avenir.

Une situation complexe

En réalité, le contexte russe est loin d'être simple. Au conflit avec l'Ukraine et les sanctions économiques qui ont suivi, il faut ajouter l’effondrement du prix du pétrole.

La crise s’est aggravée le 15 décembre, lorsque le rouble a perdu 10% face au dollar en une seule journée, ce qui a poussé la banque centrale à relever le taux d'intérêt à 17% (contre 10,5% auparavant) et à financer la plus grande compagnie pétrolière dans le pays (Rosneft) avec 11 milliards de dollars afin de payer les dettes arrivant à échéance à la fin de l’année. Cela a soulevé de sérieuses préoccupations quant à la capacité des entreprises russes d’honorer leurs engagements.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

A propos de l'auteur

Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar