Un nouvel outil pour évaluer le risque carbone

Morningstar et Sustainalytics permettent aux investisseurs d’évaluer l’exposition au risque carbone des fonds.

Jon Hale 04.05.2018

Morningstar vient de lancer un nouvel outil qui permet aux investisseurs d’évaluer le risque carbone au sein des portefeuilles de leurs fonds.

Egalement appelé « risque de transition », le risque carbone détermine la vulnérabilité financière d’une entreprise due à la transition d’une économie basée sur les énergies fossiles à une économie plus économe en carbone.

Cette transition a pour objectif de limiter à moins de 2 degrés celsius le réchauffement climatique. Elle est déjà en cours, puisque les entreprises sont confrontées à la pression du régulateur, des consommateurs, des communautés et des investisseurs.

En outre, avec le développement de l’investissement responsable (encore appelé ISR ou ESG), les investisseurs cherchent à mieux comprendre le risque carbone et ses implications sur la performance et le risque de leurs portefeuilles.

Qu’est-ce que le Morningstar Carbon Risk Score ?

Le Morningstar Carbon Risk Score s’appuie sur l’évaluation du risque carbone conduite au niveau des entreprises par Sustainalytics, partenaire de Morningstar en matière de recherche ESG. Ce score est pondéré par le poids des positions d’un fonds.

Quelle sont les différences avec l’empreinte carbone ?

L’empreinte carbone d’un portefeuille est calculée à partir d’une estimation des émissions de carbone attribuée à chaque ligne d’un portefeuille. Cette estimation est utile pour comprendre le risque carbone, mais pas pour en établir une mesure directe. Elle ne tient pas compte des implications financières de l’exposition d’une entreprise au risque carbone et de la stratégie mise en œuvre pour maîtriser ce risque.

Le Morningstar Portfolio Carbon Risk Score s’appuie sur la nouvelle note de risque carbone établie par Sustainalytics au niveau des entreprises, qui offre une analyse plus approfondie que ce que peut apporter l’empreinte carbone.

Comment Sustainalytics évalue-t-elle le risque carbone d’une entreprise ?

La note de risque carbone d’une entreprise permet d’évaluer dans quelle mesure la transition vers une économie faiblement émettrice de carbone peut affecter la valeur économique d’une entreprise. La première étape consiste à évaluer l’exposition au risque carbone d’une entreprise, qui vient principalement des émissions de carbone liées à son activité et à l’utilisation de ses produits.

La deuxième étape consiste en une évaluation de la gestion par l’entreprise de cette exposition – les actions engagées, la stratégie, si elle existe, pour réduire le niveau des émissions et développer des produits ou services moins intenses en carbone.

Ce processus produit un score qui permet de déterminer la part du risque carbone non gérée.

Certains secteurs d’activité, comme la technologie ou la santé, ont une faible exposition au risque carbone. D’autres, comme l’industrie pétrolière, les services collectifs ou l’automobile, ont une exposition élevée. Et pour certaines industries, une part importante du risque n’est pas gérable (voir l’Exhibit 1). Les compagnies aériennes, par exemple, ne peuvent gérer qu’une partie de leur risque carbone car à ce jour elles n’ont pas d’alternatives au kérozène pour faire voler leurs avions. Mais certains risques carbone peuvent être gérés en mettant en œuvre des plans d’efficacité opérationnelle ou en concevant des avions moins énergivores.

Premiers enseignements

Le graphique suivant (Exhibit 3) montre le score en matière de risque carbone (Carbon Risk Score) et sa fourchette pour différents types de fonds régionaux. La diversification permet de maintenir le score moyen des fonds dans un niveau de risque moyen, tandis que de nombreux fonds actions des pays développés se trouvent plutôt en bas de l’échelle.

Les fonds d’actions Europe hors Royaume-Uni affichent le score moyen le plus faible, tandis que ceux investis en Asie hors Japon et au Canada ont le score le plus élevé. Les fonds d’actions américaines se situent entre les deux. Les fonds d’actions émergentes ont un score qui se situe dans une fourchette de score moyenne, mais avec des scores moyens qui restent 50% au-dessus des fonds d’actions des pays développés.

On observe également des niveaux de score différents selon le style de gestion. Les fonds actions américaines avec un biais « Value » ont un score supérieur aux fonds ayant un biais « Croissance », comme le montre le graphique suivant.

Les fonds d’actions de grande capitalisation value ont une exposition supérieure à 20% à trois secteurs dont le score de risque carbone est élevé (énergie, services collectifs et matériaux), tandis que les fonds d’actions de grande capitalisation avec un biais croissance sont exposés à moins de 10%. A l’inverse, les fonds Value sont exposés à hauteur de 6,4% au secteur de la technologie, qui affiche le score de risque carbone le plus faible, contre 17,8% pour les fonds croissance.

Comment les investisseurs peuvent-ils utiliser le risque carbone ?

Les portefeuilles qui ont un faible score et ont une moindre exposition que la moyenne aux entreprises énergivores recevront le label Morningstar Low Carbon, représenté ci-après. Ce label aide les investisseurs à identifier rapidement les fonds faiblement carbonés. De manière plus général, ce label peut contribuer à éduquer le public et les investisseurs aux choix disponibles en matière d’investissement présentant un faible risque carbone.

Pour recevoir ce label, un fonds doit présenter un score de risque carbone inférieur à 10 au cours des 12 derniers mois et une exposition aux entreprises énergivores de moins de 7% au cours des 12 derniers mois.

Quelles relations entre le Morningstar Portfolio Carbon Risk Score, le Morningstar Low Carbon Designation et le Morningstar Sustainability Rating ?

Le Morningstar Sustainability Rating est basé sur la note de durabilité des entreprises attribuée par Sustainalytics au regard des critères extra-financiers en matière de développement durable (Environnement, Social, Gouvernance).

Cette note inclut une évaluation du risque carbone et la manière dont ce risque est géré par les entreprises. Mais il consiste en évaluation plus large et leur gestion par les entreprises des différents risques et opportunités liés au développement durable.

Le Morningstar Portfolio Carbon Risk Score se focalise uniquement sur le risque carbone. Le risque carbone au niveau d’une entreprise est une mesure absolue. Une entreprise ayant un score faible dans un secteur d’activité où le risque carbone est élevé aura un score de risque plus élevé qu’une entreprise ayant un risque élevé dans un secteur d’activité où le risque carbone est bas.

Le score de risque carbone peut faire l’objet d’une comparaison entre entreprises d’un même secteur d’activité, mais il ne constitue pas une notation. Les fonds qui sont labellisés par le Morningstar Low Carbon Designation doivent atteindre les critères fixés de manière absolue, quelle que soit la catégorie à laquelle ils appartiennent.

Plus d’information

Une explication plus détaillée de notre méthodologie est disponible en suivant ce lien.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Jon Hale  Jon Hale is a consultant with Morningstar Institutional Investment Consulting.