Bienvenue sur le nouveau site morningstar.fr! Apprenez-en davantage sur les changements et les nouvelles fonctionnalités qui vous conduiront à votre réussite financière. X

Votre plan pour la retraite est-il sur la bonne voie ?

Un guide général pour réfléchir en bons termes et préparer sa retraite.

Christine Benz 22.05.2015

Cet article a été initialement publié sur www.morningstar.com en janvier 2015. Il a été adapté dans la mesure du possible pour une audience française.

Epargnez-vous suffisamment ? Comme pour la plupart des questions relatives à l’investissement, répondre à une telle question est souvent difficile. Même les personnes les plus aguerries auront sans doute du mal à formuler une réponse claire lorsqu’il s’agit de déterminer le bon niveau d’épargne ou d’évaluer la qualité d’un plan de préparation à la retraite.

La raison est pourtant aisée à comprendre. Le bon niveau d’épargne dépend d’un grand nombre de facteurs, et la plupart sont propres à chaque individu. En outre, à moins que la date du départ à la retraite ne soit proche, peu d’entre nous savent précisément de combien ils souhaitent disposer ou de combien ils auront besoin pour leur retraite.

Il n’y a pas de moyen de répondre avec précision à ces questions, mais des outils et des stratégies existent pour évaluer le niveau actuel de votre épargne et voir si vous êtes grosso modo en ligne avec vos objectifs.

Les règles générales ne sont que cela

Les règles générales ou grands principes en matière de retraite abondent pour déterminer si votre taux d’épargne ou votre plan de préparation est adéquat. Certaines d’entre vous ont peut-être entendu dire qu’il était opportun d’épargner 10%, 15% ou 20% de leur salaire.

Mais ces règles peuvent être profondément impactées par les hypothèses sous-jacentes. Par exemple, une étude du centre de recherche sur les retraites de Boston a montré qu’aux Etats-Unis, les particuliers qui épargnent 15% de leur salaire annuel entre l’âge de 35 et 65 ans peuvent partir à la retraite en toute sécurité, en faisant l’hypothèse d’un rendement moyen de 4% de leurs placements. Mais s’ils peuvent repousser l’âge du départ à la retraite à 70 ans, leur taux d’épargne peut baisser jusqu’à 6%.

Pour aider les investisseurs à savoir « combien suffit » pour partir à la retraite, Fidelity a estimé de son côté que le montant de l’épargne totale à considérer à l’âge du départ à la retraite représente 8 fois leur salaire. A l’âge de 35 ans, les salariés devraient idéalement avoir mis de côté l’équivalent d’un an de salaire, montant qui devrait atteindre 3 ans de salaires à 45 ans et 5 ans de salaire à 55 ans.

Il s’agit de guides assez généraux et propres aux particuliers anglo-saxons, sachant qu’ils ne disposent de quasiment aucune retraite d’origine publique contre un taux de remplacement net de 75% actuellement pour un salarié non-cadre du secteur privé, selon les calculs du COR. En outre, l’âge effectif du départ à la retraite, du taux de remplacement, du niveau de salaire (qui déterminer grandement la capacité d’épargne), ont un impact non négligeable sur le montant de la retraite disponible.

L’OCDE estimait pour 2013 que le taux de remplacement net en France était de 72,3% pour le salaire médian, contre 49,9% aux Etats-Unis, 57,8% en Allemagne, 82% en Italie, 48% au Royaume-Uni et 69,1% pour la moyenne des pays membres.

Les variables clefs

Le taux de remplacement : en France, le taux de remplacement est le rapport entre le montant de la pension et le montant du revenu d’activité.

L’âge du départ à la retraite : plus une personne reporte son âge officiel de départ à la retraite, plus elle a la possibilité d’accumuler de l’épargne, pour peu que ce report de l’âge ne soit pas contraint ou subi.

L’espérance de vie : une multitude de sites vous proposent d’estimer votre espérance de vie. L’INSEE, qui établit des projections d’évolution de la population, publie sa méthodologie ainsi que les principaux résultats de ses recherches, ce qui peut offrir une indication sur le sujet. Morningstar.com a publié un article sur le sujet (en anglais).

Le taux de rendement espéré : ce taux de rendement dépend en grande partie de votre allocation cible, mais un certain nombre de sites peuvent vous aider à estimer le rendement attendu par grandes classes d’actifs. La société de recherche et de conseil en investissement Research Affiliates a fait ce travail et publie les résultats de ses recherches gratuitement.

Comme nous l’avons déjà rappelé à de nombreuses reprises sur ce site, un élément très important dans le rendement à venir d’un actif est son niveau de valorisation aujourd’hui. Plus celui-ci est élevé, plus le risque de rendement futur est faible. Cela est logique, mais peu d’investisseurs ont cette idée à l’esprit lorsqu’ils réfléchissent à leurs investissements.

Le taux d’épargne : ce facteur joue un rôle d’autant plus important que vous avez débuté votre carrière professionnelle il y a peu et avez donc plus de chances de bénéficier du miracle des taux d’intérêt composés. Plus vous vous y prenez tard, plus vous devrez accroître significativement votre taux d’épargne pour atteindre un niveau de revenu suffisant au moment du départ à la retraite.

 

 

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Christine Benz

Christine Benz  responsable des questions de finance personnelle de Morningstar.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar