Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Moi, je suis un homme d’actions

10 questions à…Guy Lerminiaux, Directeur des investissements, Petercam AM, Gérant des fonds Petercam Europe et Petercam Euroland.

Facebook Twitter LinkedIn

1 Dans la compétition internationale, quelles cartes ont encore à jouer les vieilles économies européennes ?

Regardez comment l’Allemagne s’est positionnée dans un monde où il y a de la croissance, même si cette dernière est peu en Europe… Nous disposons de différentes industries où nous sommes bien positionnés. Donc je ne suis pas du tout pessimiste.

2 La qualité la plus importante pour un gérant ?

Avoir ses propres opinions, ne pas se laisser trop influencer par le bruit autour de lui, la capacité de défendre ses convictions même dans un environnement adverse.

3 Une action à détenir pour les 10-15 années à venir ?

C’est une action avec de la croissance structurelle, donc plutôt une société sur une activité avec des barrières à l’entrée, dotée d’un bon management, d’une bonne communication… LVMH, SAP, Procter & Gamble, Air Liquide

4 Êtes-vous tenté par les fonds flexibles?

Moi je suis un homme d’actions : la valorisation des sociétés peut varier, je l’accepte car mon horizon est de long terme. Donc je n’ai pas un esprit à faire du flexible. Quant à la gestion flexible, je crois que c’est difficile à réaliser.

5 Le secteur bancaire Européen vaut-il encore quelque chose ?

Il vaut certainement quelque chose ; mais le modèle de banque universelle tel qu’on l’a connu est à revoir, avec une séparation des activités de banque de détail et de banque d’investissement.

6 L’or, un bon placement pour le long terme ?

Je ne pense pas que l’or soit un bon placement mais c’est une bonne assurance.

7 Votre livre de chevet ?

Je lis des romans, récemment La carte et le territoire de Michel Houellebecq, pas de livres sur la bourse ou l’investissement.

8 Quels pourraient être les facteurs de reprise de l’inflation sur les marchés développés ?

Je suis convaincu de la relation qui existe entre inflation et masse monétaire. Jusqu’à présent les « quantitative easing »sont partis directement dans les banques, cela n’a pas réellement augmenté la masse monétaire en circulation. On pourrait avoir de l’inflation si les banques centrales sont encore plus généreuses, mais ce n’est plus la tendance.

9 La Turquie, « in » ou « out » ?

Je parle avec beaucoup d'entrepreneurs qui travaillent avec la Turquie, ils sont très satisfaits. C'est un pays bien positionné structurellement pour poursuivre sa croissance; mais la question de la Turquie au sein de l'Union européenne ne se pose pas pour le moment.

10 Votre crainte la plus importante ?

Ce qui me préoccupe c’est que bientôt je vais avoir 50 ans. Je suis en bonne condition physique mais je réalise de plus en plus qu’il faut là aussi s’inscrire dans le temps.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Frédéric Lorenzini

Frédéric Lorenzini  est Directeur de la Recherche de Morningstar France.