L’engagement du long terme

Peu contraint sur le court terme, Philippe Desfossés, directeur de l’ERAFP, veut mettre en place une gestion financière « soutenable ».

Gérer un régime de retraite de création récente présente des avantages qu’un certain nombre de vos confrères doivent vous envier ?
L’ERAFP (Établissement de Retraite Additionnelle de la Fonction Publique), mis en place en 2005, subit les contraintes inhérentes à toute jeune structure qui poursuit sa mise en place et doit affiner ses procédures. Le Régime devant atteindre son rythme de croisière à l’horizon 2045-2050, il est vrai que notre gestion actif-passif s’inscrit sur le long terme.

Concernant la gestion actif-passif, nous disposons certes d’une certaine tranquillité d’esprit, mais il convient toutefois de rester vigilant et d’éviter toute situation qui risquerait, à terme, de pénaliser le régime dans 20 ou 30 ans. À titre d’exemple, à mon arrivée en 2008, j’ai constaté que la valorisation du point de service progressait plus vite que celle du point d’acquisition. Ainsi le rendement technique était passé de 4% à 4,075% entre 2005 et 2008.

Depuis lors, le conseil d’administration a fait le choix de le maintenir à ce niveau. Derrière ce rendement technique et son évolution se cache l’enjeu de la solidarité intergénérationnelle, qui elle-même repose sur une question d’équité et oblige l’ERAFP à une grande rigueur. Cette rigueur se traduit par l’utilisation d’un taux d’actualisation relativement bas et de fait très prudent.
La situation d’un régime en phase de montée en charge, par définition favorable, ne saurait autoriser le versement de prestations payé par le sacrifice des jeunes cotisants.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

A propos de l'auteur

Frédéric Lorenzini

Frédéric Lorenzini  est Directeur de la Recherche de Morningstar France.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar