Les résultats de ces 10 actions dans l'IA seront-ils à la hauteur des attentes ?

Ce qu'il faut surveiller dans les rapports du premier trimestre de Nvidia, Microsoft, Amazon, Broadcom, etc.

Bella Albrecht 24.04.2024
Facebook Twitter LinkedIn

technology illustration with robot

Les entreprises qui surfent sur la vague d'espoirs suscités par l'essor des technologies d'intelligence artificielle (IA) ont vu leurs actions grimper en flèche.

Alors que les entreprises technologiques s'apprêtent à annoncer leurs résultats du premier trimestre, les investisseurs chercheront à savoir quelles sont les actions liées à l'IA qui transforment le battage médiatique en perspectives de revenus et de croissance réels.

Cet article présente 10 valeurs liées à l'IA que les analystes de Morningstar surveilleront de près pendant la saison des résultats, ainsi que les domaines clés spécifiques à l'IA pour chaque société.

Ces derniers jours, les valeurs liées à l'IA ont brusquement baissé. Toutefois, au cours des 12 derniers mois, l'indice Morningstar Global Next Generation Artificial Intelligence, qui vise à refléter les technologies de pointe en matière d'IA, a gagné 60,56 %. Depuis le début de l'année, l'indice a progressé de 10,95 %, soit environ deux fois plus que le marché dans son ensemble.

Principales actions à surveiller dans le domaine de l'IA

 

Performance des titres d’intelligence artificielle

Nvidia est de loin le plus grand gagnant de l'espace des actions d'IA, avec une hausse de plus de 200 % au cours des 12 derniers mois et de 70 % depuis le début de l'année. Broadcom s'enorgueillit d'une hausse de 102 % au cours de l'année écoulée et de 13 % depuis le début de l'année.

L'IA recèle-t-elle des opportunités sous-évaluées ?

Sur les 10 sociétés présentées ici, six sont assez bien valorisées et trois sont surévaluées, d'après les estimations de juste valeur de Morningstar. Seule Adobe est sous-évaluée.

Eric Compton, directeur de la recherche sur les actions chez Morningstar, déclare : "Tout le monde se concentre déjà sur la recherche de bénéficiaires de l'IA, et les valorisations reflètent cela.

"Il est difficile de trouver des sociétés manifestement sous-évaluées dans ce domaine. Au contraire, de nombreux noms semblent surévalués, et nous pensons que la croissance devrait dépasser de loin nos attentes actuelles pour justifier les valorisations de nombreux noms liés à l'IA que nous couvrons."

Toutefois, les investisseurs n'ont pas eu besoin de trouver des titres sous-évalués pour tirer de sérieux bénéfices des actions liées à l'IA. En avril 2023, trois titres de la liste étaient sous-évalués, quatre étaient assez bien évalués et deux étaient surévalués (Arm, dont l'introduction en bourse a eu lieu en septembre 2023, n'a pas été évaluée). (Au cours de l'année écoulée, huit des neuf titres (à l'exclusion d'Arm) ont surperformé l'indice de marché américain Morningstar, qui a gagné 22,32 %. Les deux valeurs qui étaient surévaluées il y a un an, Arista Networks et Nvidia, ont surperformé le marché de plus du double, Nvidia affichant un rendement plus de neuf fois supérieur à celui du marché.

Grande incertitude sur les valeurs de l'IA

La capacité des valeurs de l'IA à répondre aux espoirs qu'elles suscitent sera un aspect essentiel des résultats du premier trimestre. Pour les investisseurs, les défis à relever sont notamment la grande incertitude qui entoure les secteurs d'activité et l'opacité des flux de revenus.

La mesure dans laquelle les entreprises peuvent offrir une fenêtre claire sur les perspectives de l'IA est en quelque sorte liée à leurs produits. Les entreprises qui tirent profit de l'IA se répartissent généralement en deux catégories : le matériel et les logiciels. Les entreprises de matériel, telles que Nvidia et Intel, produisent les puces qui alimentent les systèmes d'IA. Les éditeurs de logiciels, comme Adobe et Microsoft, développent et forment eux-mêmes les systèmes.

"Les revenus spécifiques à l'IA sont plus faciles à suivre dans les noms de matériel", explique M. Compton. "Ils ont des produits spécifiques liés à la demande de formation aux modèles d'IA, et ce sont les fabricants de matériel qui bénéficient actuellement de la plus forte croissance des revenus."

Dans le domaine des logiciels, les analystes de Morningstar affirment qu'il est beaucoup plus difficile de déterminer quels revenus sont ou ne sont pas liés à l'IA, étant donné que bon nombre de ces entreprises n'ont pas divulgué d'informations exactes. L'une des raisons est qu'elles "restent dans la phase d'expérimentation alors qu'elles essaient de trouver les cas d'utilisation et les modèles de revenus exacts pour les offres d'IA, donc il n'y a pas grand-chose à divulguer", explique M. Compton. Une autre raison est que "les offres actuelles en matière d'IA sont simplement des fonctionnalités supplémentaires intégrées dans des offres existantes, de sorte qu'il est pratiquement impossible de distinguer ce qui est un "nouveau" revenu lié à l'IA de ce qui ne l'est pas".

Ce degré élevé d'incertitude se reflète dans les notations Morningstar des analystes. Huit des 10 titres de cette liste ont des notes d'incertitude élevées ou très élevées. Les deux autres, Broadcom et Microsoft, ont des notes d'incertitude moyennes.

Voici ce que les analystes de Morningstar pensent de ces actions avant la publication de leurs résultats du premier trimestre.

Le point de vue de Morningstar sur les actions liées à l'IA

Adobe (ADBE)

  • Date de publication des résultats : 13 juin
  • Estimation de la juste valeur : $610
  • Note de rempart concurrentiel (Moat) : large
  • Note Morningstar : ★★★★

"Les actions ont commencé à chuter en février 2024 lorsque OpenAI a annoncé son nouveau modèle Sora de conversion de texte en vidéo. Il est certainement impressionnant. Cependant, Adobe a annoncé un modèle Firefly similaire en octobre 2023. Aucun des deux modèles n'est encore disponible, mais celui d'Adobe devrait l'être d'ici quelques mois. La vidéo Firefly est tout aussi impressionnante. Compte tenu de la position déjà forte de l'entreprise au sein de la communauté créative, nous pensons qu'Adobe conservera son avance dans ce domaine.

"Les actions d'Adobe représentent un point d'entrée attractif à notre avis, étant donné l'intersection d'un large fossé et d'une décote significative par rapport à notre estimation de la juste valeur. Nous pensons que les actions se sont rétractées simplement en raison de la mauvaise gestion par la direction de la question fondamentale concernant la trajectoire des recettes annuelles récurrentes nettes des nouveaux médias numériques pour le reste de l'année, plutôt qu'en raison d'un véritable problème de demande à court terme."

Dan Romanoff, analyste Morningstar

 

Advanced Micro Devices (AMD)

  • Date de publication des résultats : 30 avril
  • Estimation de la juste valeur : $145
  • Note de rempart concurrentiel (Moat) : large
  • Note Morningstar : ★★★★

"Le plus grand moteur de hausse pour Advanced Micro Devices, à notre avis, sera ses progrès dans la vente de GPU d'IA tels que son produit MI300X. Les prévisions initiales de la direction, que nous jugions conservatrices à l'époque, tablaient sur un chiffre d'affaires de 2 milliards de dollars en 2024, que l'entreprise a depuis porté à 3,5 milliards de dollars (et nous modélisons 4 milliards de dollars). D'autres hausses sont possibles.

"D'un autre côté, l'activité embarquée d'AMD est confrontée à la faiblesse des dépenses en télécommunications, les revenus des puces pour consoles de jeu vont marquer une pause, et il est concevable qu'une partie de ces dépenses en GPU soit compensée par une baisse des dépenses en CPU pour serveurs dans l'ensemble de l'industrie. Ce dernier point pourrait atténuer toute hausse potentielle des revenus des GPU."

Brian Colello, analyste Morningstar

 

Amazon.com (AMZN)

  • Date de publication des résultats : 30 avril
  • Estimation de la juste valeur : $185
  • Note de rempart concurrentiel (Moat) : large
  • Note Morningstar : ★★★

"Amazon Web Services continue de se stabiliser alors que les efforts d'optimisation des clients diminuent et que de nouvelles migrations de charges de travail et d'autres initiatives cloud telles que l'IA générative stimulent la demande. Les efforts d'optimisation du cloud sont terminés et les grands contrats reviennent. La direction estime que l'IA générative peut ajouter des dizaines de milliards de dollars au chiffre d'affaires au cours des prochaines années, ce qui semble possible compte tenu de l'imprécision du commentaire.

"La rentabilité a surpris à la hausse au cours des derniers trimestres et nous nous attendons à ce qu'il en soit de même ce trimestre. Au dernier trimestre, nous avons revu à la hausse nos prévisions de marge à long terme. Le modèle des centres régionaux a permis de réaliser plus d'économies que prévu jusqu'à présent, ce qui, selon nous, ne s'arrêtera pas du jour au lendemain.

"La publicité a été forte, et comme le commerce de détail continue à se redresser, nous nous attendons à ce que la publicité reste forte à court terme, probablement en surpassant les autres grandes sociétés de publicité sur Internet.

Dan Romanoff

 

Arista Networks (ANET)

  • Date de publication des résultats : 7 mai
  • Estimation de la juste valeur : $195
  • Note de rempart concurrentiel (Moat) : large
  • Note Morningstar : ★★

"Arista Networks a une opportunité significative dans la commutation des centres de données pour soutenir la formation des modèles d'IA. C'est le leader de la commutation à grande vitesse dans les centres de données, ce qui est nécessaire pour l'IA. Elle dispose d'un large fossé grâce à sa compétence dans ce domaine. Elle vise un chiffre d'affaires de 750 millions de dollars dans le domaine de l'IA en 2025.

"Nous pensons que l'opportunité d'Arista Network dans le domaine de l'IA est immense, et nous avons augmenté sa valorisation pour refléter cela. Cependant, nous pensons que les actions sont valorisées en fonction d'attentes (et d'un battage) trop optimistes concernant les dépenses en IA, et les actions nous semblent hors de portée."

William Kerwin, analyste

 

Arm Holdings (ARM)

  • Date de publication des résultats : 8 mai
  • Estimation de la juste valeur : $57
  • Note de rempart concurrentiel (Moat) : large
  • Note Morningstar : ★

"Des entreprises comme Synopsys(SNPS), Cadence(CDNS) ou Arm ont un bel avenir en tant qu'outils de soutien de l'écosystème de l'IA, mais nous ne pensons pas qu'elles bénéficieront de l'IA dans la même mesure que Nvidia. Bien que les coûts de conception d'une super puce comme la Grace Hopper soient plus élevés que ceux des générations précédentes de GPU, ils ont évolué beaucoup plus lentement que les prix, ce qui se traduit par un effet de levier opérationnel très élevé. En d'autres termes, Nvidia n'a pas besoin de dépenser 50 fois plus en logiciels Synopsys ou de payer 50 fois plus à Arm en redevances pour concevoir une super-puce qui se vend 50 fois plus cher. Alors qu'Arm et d'autres concurrents bénéficieront progressivement de l'IA dans les années à venir en tant que partisans de l'écosystème, nous nous attendons à ce que leurs bénéfices augmentent davantage en fonction du chiffre d'affaires, car ils n'ont pas le même pouvoir de fixation des prix et le même levier d'exploitation que Nvidia."

Javier Correonero, analyste Morningstar

 

Broadcom (AVGO)

  • Date de publication des résultats : 12 juin
  • Estimation de la juste valeur : $1090
  • Note de rempart concurrentiel (Moat) : large
  • Note Morningstar : ★★

"Broadcom est le deuxième fabricant de puces d'IA en termes de chiffre d'affaires, derrière Nvidia. Broadcom est très exposée aux accélérateurs d'IA personnalisés. Elle conçoit la TPU de Google(GOOGL), une puce personnalisée pour Meta Platforms(META), et vient d'annoncer un troisième grand client cloud non identifié. Elle fournit également des puces de commutation à grande vitesse pour l'entraînement et l'inférence de l'IA.

"Broadcom a noté près de 4 milliards de dollars de revenus de puces d'IA pour l'exercice 2023 (fin octobre) et vise 10 milliards de dollars pour l'exercice 2024, qu'il a récemment augmenté par rapport à un objectif initial de 8 milliards de dollars.

"Nous prévoyons une immense croissance des ventes de puces d'IA de Broadcom, qui, selon nous, approcheront rapidement la majorité de ses ventes globales de semi-conducteurs. Cependant, nous pensons que pour justifier son évaluation actuelle, il faudrait supposer une croissance constante de 50 % au cours des cinq prochaines années pour les revenus de l'IA - nous sommes plus proches d'un taux de croissance annuel composé de 30 %, s'atténuant vers un taux à deux chiffres inférieur d'ici 2028.

"Les marchés des puces non liées à l'IA de Broadcom sont quelque peu touchés en 2024, mais son immense croissance dans le domaine de l'IA compense la faiblesse des autres marchés."

William Kerwin

 

Intel (INTC)

  • Date de publication des résultats : 25 avril
  • Estimation de la juste valeur : $40
  • Note de rempart concurrentiel (Moat) : aucun
  • Note Morningstar : ★★★

"Comme AMD, nous nous intéresserons au pipeline d'accélérateurs d'IA d'Intel avec ses produits Gaudi. La société a présenté sa dernière version, Gaudi 3, au début du mois d'avril.

"Intel a récemment publié des détails sur son chiffre d'affaires et son résultat d'exploitation par segment, et Intel Foundry a subi des pertes plus importantes que ce à quoi le marché s'attendait. Nous ne prévoyons pas de redressement dans les résultats du premier trimestre, mais il s'agira probablement d'un domaine d'intérêt pour les investisseurs, car un redressement de la fabrication entraînerait une hausse de l'action.

"Nous prévoyons qu'Intel continuera à vanter les mérites de ses processeurs PC AI pour les charges de travail d'intelligence artificielle. Nous ne sommes pas certains du calendrier potentiel, de l'économie ou de la rentabilité de cette opportunité. L'IA pourrait entraîner un cycle de rafraîchissement des PC, mais sans augmentation du PSA des puces, ou peut-être sans aucune augmentation des unités de PC, mais avec des PSA plus élevés pour les puces. Nous restons intéressés par ce sujet.

Brian Colello 

 

Marvell Technology (MRVL)

  • Date de publication des résultats : non disponible
  • Estimation de la juste valeur : $65
  • Note de rempart concurrentiel (Moat) : étroit
  • Note Morningstar : ★★★

"Comme pour Broadcom, les ventes de puces de réseau sur les marchés autres que l'IA sont faibles en 2024 (avec une fin d'année fiscale en janvier, l'année fiscale 2025 de Marvell Technology correspond à peu près à l'année calendaire 2024). La croissance des ventes de Marvell dans le domaine de l'IA contribue à compenser la faiblesse de ses autres marchés finaux.

"Marvell occupe une position extrêmement forte dans les puces émettrices-réceptrices optiques qui se vendent dans les centres de données et les réseaux d'IA. Nous prévoyons une forte croissance pour ces ventes, car les modèles et les dépenses en matière d'IA continuent de croître. Marvell a également remporté des contrats de conception pour des accélérateurs d'IA personnalisés, dont Amazon est l'un des clients. Nous prévoyons une forte croissance du chiffre d'affaires au cours des deux prochaines années.

"Marvell est légèrement surévalué. Elle ne s'est pas échangée dans la même mesure que d'autres acteurs des réseaux d'IA, Arista Networks et Broadcom, mais nous continuons à penser que les actions impliquent des attentes de croissance trop optimistes, même par rapport à nos prévisions que nous considérons comme haussières."

William Kerwin

 

Microsoft (MSFT)

  • Date de publication des résultats : 25 avril
  • Estimation de la juste valeur : $420
  • Note de rempart concurrentiel (Moat) : large
  • Note Morningstar : ★★★

"La croissance d'Azure a été de 28 % à taux de change constant au cours du dernier trimestre, avec 600 points de base provenant des services liés à l'IA. Les prévisions tablent sur le même niveau de croissance pour ce trimestre, qui a été solide. Toute hausse modeste sera probablement bien accueillie. Nous doutons que la direction fasse ressortir la croissance liée à l'IA une nouvelle fois ce trimestre.

"Microsoft a déclaré que la grande, très grande majorité de la demande d'IA sur Azure concerne l'inférence plutôt que la formation de modèles. Nous pensons que cela a surpris beaucoup de monde, étant donné l'explosion de l'intérêt pour l'IA générative. Cependant, étant donné que Microsoft propose des services d'IA et d'apprentissage automatique sur Azure depuis des années, il est probable qu'elle génère déjà des milliards de dollars en services d'IA, qui seraient évidemment orientés vers l'inférence. Vous entraînez un modèle une fois, puis vous inférez avec lui jusqu'à ce que vous sortiez un nouveau modèle un an plus tard.

"Microsoft lancera ses puces Maia et Cobalt dans le courant de l'année. Nous pensons qu'il s'agit d'une étape importante dans l'élargissement du menu Azure AI Services, mais qu'elle n'est pas susceptible de modifier l'équilibre des forces chez les fournisseurs de cloud ou d'avoir un impact matériel sur les fournisseurs de puces."

Dan Romanoff

 

Nvidia (NVDA)

  • Date de publication des résultats : 22 mai
  • Estimation de la juste valeur : $910
  • Note de rempart concurrentiel (Moat) : large
  • Note Morningstar : ★★★

"Nvidia continue de se situer à l'épicentre du développement de l'IA. La demande pour les GPU de Nvidia continue de dépasser l'offre et nous prévoyons que la croissance du chiffre d'affaires de Nvidia est bloquée pour les prochains trimestres, car l'écosystème continue d'augmenter l'offre. Tout commentaire contraire nous surprendrait.

"Nvidia estime que 40 % de ses GPU sont utilisés dans l'inférence de l'IA, ce qui est un développement positif à notre avis, car l'inférence pourrait être un marché plus important que l'entraînement à l'IA. Tout point de données positif sur ce front pourrait être bien accueilli à nouveau.

"Les marges brutes devraient rester excellentes, mais la direction a laissé entendre qu'il y aurait une baisse plus tard dans l'année, lorsque les nouveaux GPU Blackwell arriveront sur le marché. Nous serons intéressés par l'évolution du mix de Nvidia entre ses GPU les plus récents et ceux de la génération précédente."

Brian Colello

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

 

 

 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Adobe Inc475,43 USD-1,63Rating
Advanced Micro Devices Inc166,36 USD3,70Rating
Amazon.com Inc180,75 USD-0,17Rating
Arista Networks Inc306,55 USD1,70Rating
Broadcom Inc1 407,84 USD1,04Rating
Intel Corp30,72 USD2,13Rating
Marvell Technology Inc76,68 USD2,21Rating
Microsoft Corp430,16 USD0,74Rating
NVIDIA Corp1 064,69 USD2,57Rating

A propos de l'auteur

Bella Albrecht  est data journalist pour Morningstar.