La prudence de Teleperformance lui coûte cher en Bourse

L’opérateur de centres d’appels fait état de prévisions prudentes pour l’année 2024 après un exercice 2023 marqué par des résultats en repli.

Jocelyn Jovène 07.03.2024
Facebook Twitter LinkedIn

TEP

Déjà malmenée il y a une semaine par les interrogations sur l’impact de l’intelligence artificielle sur son modèle économique, l’action Teleperformance s’effondre à la Bourse de Paris après la publication de résultats annuels en repli et l’annonce de prévisions prudentes pour l’exercice 2024.

En 2023, le chiffre d'affaires s'est établi à 8,35 milliards d'euros l'an dernier, en hausse de 2,3% en données publiées sur un an et de 5,1% en données comparables et hors impact des contrats d'assistance Covid et de l'hyperinflation. La société se fixait un objectif d'environ 6%.

Le résultat opérationnel courant (Ebita) a atteint 1,29 milliard d'euros en 2023, contre 1,26 milliard d'euros lors de l'exercice précédent. La marge correspondante s'inscrit à 15,5%, stable par rapport à 2022.

Teleperformance visait une marge d'Ebita d'environ 16% en 2023.

Le résultat opérationnel s’est établi à 1,01 milliard d’euros contre 992 millions d’euros un an plus tôt.

Le résultat net du groupe est ressorti à 602 millions d'euros, contre 643 millions d'euros en 2022.

Pour 2024, l’entreprise table sur une croissance des ventes pro forma entre 2% et 4%, et une progression de 10 à 20 points de base de son résultat opérationnel récurrent.

Teleperformance a toutefois averti que « la croissance de l'activité devrait rester limitée au 1er trimestre 2024 », en raison d’une base de comparaison « très défavorable », selon un communiqué de presse.

Réactions des analystes

Cette publication est fraîchement reçue par les analystes.

Dans une note à leurs clients, les analystes de Stifel soulignent : « Les prévisions 2024 sont rassurantes sur la croissance des ventes (« top line »), confirmant notre scénario d’un redressement graduel au cours de l’année. Toutefois, nous reconnaissons que la performance faible du quatrième trimestre 2023 n’aide pas à donner de crédit à ces prévisions. En outre, la prévision de marge est plus faible que prévu, en raison des faiblesses de Majorel et de la prudence des dirigeants. »

Pour Oddo BHF, la prévision de croissance pour 2024 est « en ligne avec nos attentes et celles du consensus et cohérente avec le discours du principal concurrent Concentrix. »

Le courtier indique revoir en baisse de 5% son estimation de résultat opérationnel courant pour l’année 2024, reflet d’un « contexte macroéconomique peu favorable. »

L’impact de l’IA sous contrôle ?

Interrogé sur l’exposition aux applications d’intelligence artificielle qui pourrait remettre en question les besoins de certains services de l’entreprise, les dirigeants ont voulu se montrer rassurants.

« L'arrivée de l'IA générative a fait couler beaucoup d'encre, mais je ne crois pas au fantasme du grand remplacement de l'homme par la machine », a déclaré Olivier Rigaudy, le directeur général délégué de Teleperformance, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, selon des propos rapportés par l’agence Agefi/Dow Jones.

L’IA est au contraire une « une opportunité clé » pour développer de nouvelles solutions « plus performantes » pour ses clients.

Des propos qui ne rassurent pas totalement, le titre subissant une forte pression vendeuse. Depuis le début de l’année, l’action Teleperformance chute de 30%. Sur 3 ans, elle a perdu 69% de sa valeur.

 

 © Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Teleperformance SE100,25 EUR0,94

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.