Thales vise une nouvelle hausse de sa marge en 2024 et restructure Thales Alenia Space

Le carnet de commandes bien orienté rassure les investisseurs.

Agefi/Dow Jones 05.03.2024
Facebook Twitter LinkedIn

thales

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le groupe d’aéronautique et de défense Thales a annoncé mardi s'attendre à une nouvelle progression de sa marge opérationnelle et de son chiffre d'affaires cette année, après avoir vu son bénéfice net reculer en 2023 sous l'effet d'une charge exceptionnelle.

L'activité de télécommunications commerciales étant confrontée à une "situation perturbée du fait d'une demande structurellement plus faible", le groupe a par ailleurs présenté un "projet d'adaptation de [sa coentreprise] Thales Alenia Space, concernant 1.300 postes, dont 1.000 en France, qui seront redéployés au sein du groupe [...] sans départ contraint".

Le groupe a justifié ce plan par des retards d'exécution de certains contrats, causés principalement par des difficultés d'approvisionnement en systèmes de propulsion. "Ceci vient accentuer l'impact défavorable de l'inflation sur la profitabilité du segment spatial qui affiche ainsi une marge opérationnelle (Ebit) à l'équilibre au 31 décembre 2023", a précisé Thales dans un communiqué.

Selon la société, le plan de restruction de Thales Alenia Space "doit permettre de restaurer de manière pérenne la profitabilité de l'activité spatiale avec l'objectif d'une marge d'Ebit de l'ordre de 7% à moyen terme tout en maintenant les compétences permettant la réalisation d'opportunités commerciales".

Dans ce cadre, le secteur Aérospatial, qui regoupe les activités avioniques et spatiales, devrait enregistrer une croissance organique de son chiffre d'affaires inférieure en 2024 à celle dégagée en 2023, prévoit Thales. L'an dernier, la croissance organique du chiffre d'affaires de la division Aérospatial a atteint 11,7%, tandis que sa marge d'Ebit est ressortie à 7,1% contre 5% en 2022, soutenue par le segment avionique. La division Aérospatial représente 28,4% de l'activité totale de Thales.

Carnet de commandes record à fin 2023

Pour 2024, Thales vise une croissance organique totale comprise entre 4% et 6%, correspondant à un chiffre d'affaires de 19,7 milliards à 20,1 milliards d'euros, ainsi qu'une marge opérationnelle (Ebit) située entre 11,7% et 12%, en hausse de 10 à 40 points de base par rapport à 2023.

En 2023, Le résultat net de Thales a baissé de 9%, à 1,02 milliard d'euros. Ce résultat intègre une charge exceptionnelle de 349 millions de livres sterling (408 millions d'euros) liée à des engagements en matière de retraites au Royaume-Uni.

Le résultat opérationnel (Ebit) a en revanche augmenté de 11% en données organiques, à 2,13 milliards d'euros. La marge correspondante a atteint 11,6%, contre 11% en 2022.

Au cours de l'exercice écoulé, le chiffre d'affaires de Thales a atteint 18,43 milliards d'euros, en progression de 7,9% en données organiques. Thales a également fait état de prises de commandes de 23,13 milliards d'euros en 2023, en hausse de 0,2% sur un an en données organiques.

Le carnet de commandes du groupe s'établissait ainsi à 45 milliards d'euros au 31 décembre 2023, en hausse de plus de 4,5 milliards d'euros en un an. Ce montant constitue un record, selon Thales.

Le groupe a généré un flux de trésorerie disponible opérationnel de 2,03 milliards d'euros, contre 2,53 milliards d'euros en 2022.

Sur l'ensemble de 2023, Thales prévoyait une croissance organique de 5% à 7%, correspondant à un chiffre d'affaires de 17,9 milliards à 18,2 milliards d'euros, ainsi qu'une marge d'Ebit située entre 11,5% et 11,8%.

Selon un consensus disponible sur le site Internet de Thales, les analystes escomptaient en moyenne pour 2023 un flux de trésorerie disponible opérationnel de 1,62 milliard d'euros, des prises de commandes de 20,65 milliards d'euros, un chiffre d'affaires de 18,18 milliards d'euros, un Ebit de 2,11 milliards d'euros et une marge d'Ebit de 11,6%.

Thales versera un dividende de 3,40 euros par action au titre de 2023, après 2,94 euros au titre de l'exercice précédent.

L’annonce est saluée par un bond de 9% du titre à la Bourse de Paris, Thales prenant la tête de l’indice CAC 40.

-Vincent Alsuar et Pierre-Jean Lepagnot, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 39; valsuar@agefi.fr ed: VLV

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Thales150,30 EUR-6,70Rating

A propos de l'auteur

Agefi/Dow Jones  est une agence de presse financière basée à Paris.