Après son chiffre d'affaires neuf mois, faut-il acheter, vendre ou conserver ses actions Ubisoft ?

L’éditeur de jeux vidéo a rassuré les investisseurs après la confirmation de ses objectifs annuels.

Jocelyn Jovène 09.02.2024
Facebook Twitter LinkedIn

ubisoft

Crédit photo : AP

L’éditeur de jeux vidéo Ubisoft Entertainement bondit de 18% à la Bourse de Paris ce vendredi 9 février 2024, après la publication la veille d’un chiffre d’affaires à neuf mois en recul de 4,1% mais des réservations nettes en progression de 1,6% à 1,45 milliard d’euros, grâce au rebond du catalogue de jeux existants (« back catalogue »).

Ces résultats sont légèrement supérieurs aux attentes, mais le rebond du titre semble refléter une forme de soulagement de la part des investisseurs, la société n’ayant pas revu à la baisse ses objectifs comme elle a pu le faire par le passé.

Ubisoft a également confirmé son objectif d’un résultat opérationnel d’environ 400 millions d’euros (non-IFRS).

Les indications pour la fin de l’année semblent indiquer des réservations nettes 31% supérieurs aux attentes du marché, selon les analystes de la banque UBS.

Données clefs Morningstar pour Ubisoft

 

Notre avis sur les chiffres d’Ubisoft (Michael Hodel, analyste actions)

Les résultats du troisième trimestre fiscal d'Ubisoft, qui ne comprennent que les données de ventes, sont en ligne avec les perspectives antérieures de la direction, et la société continue de s'attendre à des réservations record pour l'exercice fiscal.

En ce qui concerne l'exercice 2025, la direction a donné peu d'indications concrètes, mais s'est engagée à sortir Star Wars Outlaws et Assassin's Creed Codename Red au cours de l'année. Ubisoft s'attend à une forte demande pour ces deux jeux.

Nous maintenons notre estimation de la juste valeur à 33 euros par action.

Les réservations nettes ont baissé de 14% par rapport à l'année dernière pour atteindre 626 millions d'euros, en ligne avec la prévision de 610 millions d'euros communiquée par le management au dernier trimestre.

Si l'on exclut un important accord de licence conclu au cours de l'année précédente, les réservations auraient augmenté de 43 %. La société a souligné la force des sorties récentes d'Assassin's Creed Mirage et d'Avatar : Frontiers of Pandora, mais les ventes de nouveaux jeux restent moins impressionnantes que celles des titres plus anciens.

Les réservations de back-catalogues ont augmenté de 44% d'une année sur l'autre grâce à la force continue de Rainbow Six Siege et à la demande pour les anciens jeux Assassin's Creed. Ce dynamisme est de bon augure pour la stratégie à long terme d'Ubisoft qui consiste à s'appuyer sur ses franchises principales et à créer de nouveaux contenus et services pour générer davantage de flux de revenus récurrents.  

Les perspectives de la direction pour l'exercice 2024 impliquent un chiffre d'affaires d'au moins 790 millions d'euros, soit une croissance de plus de 150% par rapport à l'exercice précédent, qui incluait un calendrier de sorties plus faible.

Pour le quatrième trimestre de cette année, la société s'attend à de bons résultats avec Prince of Persia : The Lost Crown, sorti il y a un mois, et Skull and Bones, précédemment retardé, qui sortira en février et dont Ubisoft pense qu'il créera une solide franchise de services en direct.

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Ubisoft Entertainment20,86 EUR-1,70Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.