Résultats d'Apple : l’iPhone résiste, la Chine ralentit

Nous maintenons notre estimation de juste valeur à 160 dollars. Le titre est surévalué.

William Kerwin 02.02.2024
Facebook Twitter LinkedIn

AAPL

Crédit photo: AP

Nous maintenons notre estimation de la juste valeur de 160 $ pour les actions de la société Apple (« Wide Moat »), car nous abaissons nos prévisions de revenus à court terme, mais nous relevons nos attentes en matière de rentabilité.

Le chiffre d'affaires et la marge brute d'Apple pour le trimestre de décembre ont dépassé nos attentes.

Néanmoins, nous pensons que le cycle d'adoption de l'iPhone sera plus lent cette année et nous abaissons nos prévisions pour l'exercice 2024 en ce qui concerne les revenus de l'iPhone à une légère baisse.

Apple est également confronté à des vents contraires en Chine.

À court terme, nous voyons des vents contraires à la demande pour Apple liés à l'allongement des cycles de remplacement des appareils personnels et à des alternatives domestiques plus agressives en Chine.

À long terme, nous continuons de penser qu'Apple peut tirer sa croissance de sa combinaison unique de matériel, de logiciels et de services, qui engendre également des coûts de changement de clientèle élevés et qui sous-tend notre évaluation d’un rempart concurrentiel étendu.

Les actions d'Apple ont baissé d'environ 3 % après la publication des résultats, probablement en raison des résultats plus faibles en Chine et des attentes moindres concernant l'iPhone, mais nous continuons de penser que l'action est surévaluée.

Le chiffre d'affaires du trimestre de décembre a augmenté de 2 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 119,6 milliards de dollars.

La croissance a été tirée par l'iPhone et les services d'Apple, qui ont augmenté respectivement de 6 % et de 11 % d'une année sur l'autre.

Nous pensons que la croissance de l'iPhone est le résultat d'une solide adoption de la nouvelle gamme iPhone 15, et nous pensons qu'il y a une évolution continue du mix vers les modèles Pro plus haut de gamme, ce qui profite au chiffre d'affaires.

En ce qui concerne les services, nous pensons qu'Apple a connu une croissance généralisée, notamment grâce à l'augmentation des revenus de l'App Store.

Le segment des produits portables de la société a baissé de 11 % par rapport à l'année précédente, probablement en raison de problèmes de brevets liés à la gamme de montres d'Apple, qui ont temporairement retiré la dernière ligne de produits des rayons au cours du trimestre.

La marge brute de 45,9 % est impressionnante et s'explique par des marges brutes record pour les produits et les services.

L'expansion est probablement due à l'évolution du mix vers des modèles d'iPhone plus haut de gamme et à la solidité des parties à forte marge de l'activité de services, comme l'App Store et l'accord de recherche d'Apple avec Google.

Les prévisions d'Apple impliquent une baisse du chiffre d'affaires en glissement annuel pour le trimestre de mars, entièrement due à un trimestre de mars 2023 plus fort que d'habitude, car les perturbations de l'approvisionnement au cours du trimestre de décembre 2022 ont reporté environ 5 milliards de dollars de chiffre d'affaires de l'iPhone sur la période de mars 2023.

Si l'on tient compte de ces 5 milliards de dollars, Apple s'attend à un chiffre d'affaires stable tant pour l'iPhone que pour l'ensemble de ses activités.

Sans ajustement, les prévisions impliquent des baisses de revenus d'une année sur l'autre pour l'iPhone et l'ensemble des produits.

La direction s'attend à ce que les services connaissent à nouveau une croissance à deux chiffres d'une année sur l'autre au cours du trimestre de mars.

Nous prévoyons également une demande plus faible pour l'iPhone jusqu'à l'exercice 2024, en raison d'une demande chinoise plus difficile et d'une évolution moins que sismique de la nouvelle gamme d'iPhone 15.

Ces dynamiques combinées nous amènent à réduire nos prévisions de ventes unitaires pour l'iPhone au cours de l'exercice 2024, mais nous prévoyons un retour à la croissance des ventes unitaires et du chiffre d'affaires de l'iPhone au cours de l'exercice 2025.

Apple prévoit également une augmentation d'environ 60 points de base de la marge brute en séquentiel au cours du trimestre de mars.

Nous pensons qu'un mix de services plus élevé soutiendra les marges brutes contre une baisse du chiffre d'affaires des produits.

Nous pensons également qu'Apple dispose d’un plus grand potentiel d’amélioration des marges à long terme, grâce à l'évolution du mix vers des modèles haut de gamme et à la poursuite de l'intégration verticale des composants matériels.

Apple est toujours en conflit avec Masimo au sujet des brevets des oxymètres de sa montre Series 9.

L'entreprise fait appel d'une décision interdisant l'importation de montres dotées de cette technologie et a redessiné ses montres pour contourner l'interdiction à court terme.

Nous ne prévoyons pas de baisse significative de la croissance des montres Apple à long terme et nous nous attendons à ce que l'entreprise évite les brevets en question dans ses futurs modèles.

De même, nous ne prévoyons pas d'effet significatif sur le chiffre d'affaires de l'App Store de la récente loi sur les marchés numériques de l'Union européenne, qui impose à Apple de proposer des boutiques d'applications tierces, à compter du mois de mars.

Apple a mis à jour ses politiques d'App Store en Europe pour se conformer à cette loi et a institué une nouvelle structure de frais qui, selon nous, décourage largement la création de nouvelles places de marché de la part des entrants potentiels.

La Vision Pro d'Apple sera officiellement lancée le 2 février, et nous pensons que la société a enregistré environ 200 000 commandes pour ce produit.

Nous ne prévoyons pas que le produit soit significatif pour les résultats globaux de l'entreprise à court terme, mais nous anticipons une montée en puissance agressive de la technologie au cours des cinq prochaines années.

Enfin, il faut s'attendre à des annonces liées à l'intelligence artificielle générative, ou IA, plus tard cette année.

Nous pensons qu'Apple est déjà un solide producteur d'applications d'IA, y compris des applications de pointe comme Face ID qui utilisent un traitement d'IA intégré sur les puces qu'Apple conçoit. Nous pensons qu'elle s'appuiera sur cette force en investissant plus fortement dans l'IA générative.

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Apple Inc234,40 USD1,67Rating

A propos de l'auteur

William Kerwin  est analyste actions chez Morningstar.