L’action Renault regagne du terrain après sa décision sur Ampere

Le constructeur automobile profitera de la priorité donnée à l'exécution plutôt qu'à l'IPO d'Ampere.

Agefi/Dow Jones 30.01.2024
Facebook Twitter LinkedIn

RNO

Crédit photo: AP

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le constructeur automobile Renault devrait profiter à terme de l'abandon du projet d'introduction en Bourse d'Ampere, sa division dédiée aux véhicules électriques et aux logiciels, estiment les analystes.

La décision de renoncer à l'introduction en Bourse (IPO) d'Ampere est "positive", commente Kepler Cheuvreux dans une note envoyée à ses clients. "Cette annonce n'est pas vraiment surprenante, étant donné le manque d'appétit des investisseurs pour les valeurs automobiles à l'heure actuelle", ajoute Exane BNP Paribas.

Renault a indiqué lundi soir renoncer à l'introduction en Bourse d'Ampere, une opération que les investisseurs attendaient au premier semestre. "Renault considère que les conditions de marché actuelles ne sont pas réunies pour poursuivre le processus d'introduction en Bourse et servir au mieux les intérêts de Renault, ses actionnaires et Ampere", a justifié l'industriel dans un communiqué.

Renault avait annoncé dès 2022 son intention d'introduire en Bourse ses activités de conception et de fabrication de véhicules électriques en France, devenues Ampere. Le groupe avait réaffirmé cette volonté en novembre dernier, lors d'une journée investisseurs, afin d'accélérer le développement de l'entité et d'en tirer plus rapidement des dividendes.

Selon Jefferies, l'annulation de l'introduction en Bourse d'Ampere est "une décision des plus logiques" et constitue une bonne nouvelle pour les actionnaires actuels de Renault : elle réduit la dilution potentielle, bien que Nissan et Mitsubishi, les partenaires japonais de Renault, conservent l'option d'investir dans Ampere, et supprime une couche de complexité dans le dossier d'investissement. Au passage, les dirigeants de Renault gagnent en crédibilité sur le terrain de l'allocation du capital.

Les résultats en point de mire

Après avoir récemment rééquilibré les participations croisées avec Nissan, l'annulation du projet de cotation d'Ampere est vue comme "une distraction de moins" pour les dirigeants de Renault, salue Stifel. En renonçant à introduire Ampere en Bourse, les dirigeants évitent de s'éparpiller alors que l'industrie automobile aborde un virage critique. Les valorisations actuelles des constructeurs de véhicules électriques ont rendu une introduction en Bourse peu attrayante et un sentiment au plus bas à l'égard des voitures électriques laisse entrevoir un potentiel de hausse pour les actions Renault, indique Jefferies.

La décision de renoncer à l'introduction en Bourse d'Ampere va conduire le marché à se focaliser sur le redressement "impressionnant" des activités historiques de Renault, apprécie aussi Exane BNP Paribas. Les dirigeants du groupe automobile ont pris cette décision avec d'autant plus de facilité que la génération de trésorerie de l'industriel a dépassé leurs attentes en 2023. L'abandon du projet de cotation d'Ampere n'est ainsi pas seulement motivé par les seules conditions de marché, jugées "défavorables" par le groupe.

L'attention du marché devrait désormais se porter sur la publication des résultats de l'exercice 2023 et des prévisions pour 2024, attendue le 15 février prochain, après un début d'année "médiocre" pour le cours de Bourse de Renault, notamment pénalisé par le profil "très européen" de l'industriel, selon Kepler Cheuvreux.

Les investisseurs saluent également l'optimisme des dirigeants pour 2024. A l'intensification des vents contraires d'ordre macroéconomique, que Renault reconnaît volontiers, l'industriel répond par une offensive produits soutenue. La prochaine publication financière devrait témoigner d'une exécution "forte et constante", prédit Stifel. La performance de Renault a été historique en 2023 et le fleuron français pourrait être l'un des rares constructeurs automobiles à viser une amélioration de sa rentabilité en 2024, estime UBS.

Après avoir gagné jusqu'à 5% mardi en début de séance, l'action Renault montait de 0,8% vers 11h30, à 34,57 euros.

-Dimitri Delmond, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 31; ddelmond@agefi.fr ed: VLV

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Mitsubishi Motors Corp424,40 JPY-0,73
Nissan Motor Co Ltd535,90 JPY0,13Rating
Renault SA48,14 EUR-3,00Rating

A propos de l'auteur

Agefi/Dow Jones  est une agence de presse financière basée à Paris.