Amazon : le commerce électronique s'améliore, AWS se stabilise et les marges augmentent

Les prévisions du quatrième trimestre dépassent les attentes.

Dan Romanoff 27.10.2023
Facebook Twitter LinkedIn

amzn

Crédit photo AP

Amazon (« Wide Moat ») a publié de bons résultats au troisième trimestre et a fourni des prévisions meilleures que prévu pour le quatrième trimestre.

La rentabilité a été solide et devrait rester saine à court terme.

Alors que le commerce électronique a continué de rebondir, l'optimisation d'Amazon Web Services s'est stabilisée, même si la croissance est légèrement inférieure à nos attentes.

Néanmoins, les commentaires étaient encourageants quant à la poursuite de l'amélioration d'AWS au cours des prochains trimestres.

Les améliorations opérationnelles continues apportées par le déménagement vers des pôles régionaux ont abouti à un meilleur levier opérationnel que prévu.

Nous envisageons toujours une croissance saine à long terme, tirée par la prolifération du commerce électronique, AWS et la publicité, et pensons que le plus gros problème à court terme reste la santé du consommateur plutôt que les dépenses des entreprises dans le cloud.

Après avoir légèrement relevé nos prévisions de rentabilité en fonction des résultats et des prévisions, nous augmentons notre estimation de la juste valeur à 155 dollars ($) par action, contre 150 $ auparavant, et considérons les actions comme attrayantes.

Nous continuons de constater des évolutions positives sur le front de la demande.

Croissance solide

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre a augmenté de 13 % sur un an, comme indiqué, et de 11 % à taux de change constant, pour atteindre 143,1 milliards de dollars, contre un objectif haut de gamme de 143 milliards de dollars.

Les deux segments clés, AWS et la publicité, ont augmenté respectivement de 12 % et 26 % par rapport à l'année dernière.

La croissance publicitaire d’Amazon continue de dépasser celle de ses grands pairs Internet.

Par rapport à notre modèle, les boutiques en ligne, les services aux vendeurs tiers ou 3P et la publicité ont généré la grande majorité de la hausse.

AWS, les magasins physiques et autres étaient chacun légèrement en deçà de nos attentes.

La rentabilité a été impressionnante, avec un bénéfice d'exploitation de 11,2 milliards de dollars, contre un objectif haut de gamme de 8,5 milliards de dollars, ce qui se traduit par une marge opérationnelle de 7,8 %, contre 2,0 % il y a un an.

Il s’agit du deuxième niveau de marge le plus élevé depuis au moins cinq ans.

L’Amérique du Nord, l’international et le segment AWS ont tous vu leurs marges augmenter de manière séquentielle.

La demande était forte pour les produits essentiels du quotidien, même si les consommateurs étaient prudents quant aux prix et les vendaient à la baisse lorsque cela était possible, tandis que les dépenses pour les catégories discrétionnaires étaient inférieures. Cela est logique dans le contexte d’une inflation persistante et d’une hausse des taux d’intérêt. Du point de vue des ventes au détail (sur toute l'année, comme indiqué), les revenus des magasins en ligne ont augmenté de 7 %, ceux des magasins physiques de 6 %, ceux des 3P de 20 % et ceux des services d'abonnement de 14 %.

La croissance des unités payantes s’est légèrement accélérée pour atteindre une croissance de 9 % sur un an.

Stabilité d’AWS

Nous sommes soulagés de voir qu'AWS continue de se stabiliser même si le segment n'a pas répondu à nos hypothèses de revenus.

Amazon a ajouté plus de 900 millions de dollars de revenus AWS de manière séquentielle, ce qui correspond à peu près à ce que nous estimons que Microsoft a réalisé avec Azure.

La direction a expliqué que les entreprises s'orientaient vers de nouvelles charges de travail et que les efforts d'optimisation diminuaient, et nous prévoyons de les poursuivre jusqu'en 2024.

Beaucoup de ces charges de travail impliquaient l'intelligence artificielle générative, dans laquelle Amazon est bien positionné.

Ce commentaire est cohérent avec les remarques de Microsoft concernant les performances récentes d’Azure. La direction reste optimiste quant à AWS et continue d'investir massivement dans le segment.

Nous continuons de croire que la migration vers le cloud public constitue une énorme opportunité et n'en est qu'aux premiers stades de l'évolution, AWS étant clairement le leader.

Efforts sur la rentabilité

Nous sommes impressionnés par les efforts d’Amazon pour améliorer sa rentabilité et nous pensons qu’il reste encore du jus à exploiter.

Nous savions qu’il faudrait du temps pour gérer l’expansion massive liée aux confinements liés au coronavirus, avec la gueule de bois qui s’ensuivrait alors que le monde revenait à la normale.

Les réductions d'effectifs ont aidé, mais la direction mérite le mérite d'avoir réinventé l'activité de commerce électronique sous la forme de huit pôles régionaux.

Même si les avantages ont déjà surpris la direction en termes de réduction des coûts et de rapidité de livraison, elle admet qu'il reste encore beaucoup à faire. Les améliorations arrivent rapidement, ce qui tient clairement compte des perspectives et de nos hypothèses de rentabilité légèrement relevées à moyen terme.

Compte tenu de la confiance des consommateurs, nous pensons que les prévisions d’Amazon sont positives.

Les perspectives de l'entreprise pour le quatrième trimestre incluent un chiffre d'affaires compris entre 160 et 167 milliards de dollars et un bénéfice d'exploitation compris entre 7,0 et 11,0 milliards de dollars.

Ceci est conforme à notre hypothèse de revenus mais bien supérieur à nos attentes en matière de résultat opérationnel.

Nous voyons une voie vers une amélioration continue de la marge au fil du temps, même si ces gains ne se font pas de manière linéaire.

Il est important de noter que nous n’anticipons pas de récession dans notre modèle et prévoyons en fait une solide croissance du commerce de détail en 2024 ainsi qu’une accélération du secteur AWS.

Même si nous pensons que ces estimations sont réalisables, elles ne sont certainement pas acquises.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Amazon.com Inc183,32 USD-0,16Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.