Moderna : du mieux

Les progrès contre la grippe et les maladies rares soutiennent notre estimatino de juste valeur.

Karen Andersen, CFA 05.05.2023
Facebook Twitter LinkedIn

MRNA

Nous maintenons notre estimation de juste valeur de 266 dollars ($) pour Moderna (« No Moat ») après les résultats du premier trimestre qui maintiennent l'entreprise au rythme de nos attentes pour l'ensemble de l'année.

Les revenus du vaccin Covid de 1,8 milliard de dollars ont représenté une baisse de 69% par rapport au premier trimestre de 2022, car Moderna travaille sur des contrats antérieurs qui ont été reconduits à partir de 2022.

Nous prévoyons une nouvelle baisse significative des ventes à environ 200 millions de dollars au deuxième trimestre avant que les contrats nouveaux et existants liés à un vaccin mis à jour pour la saison 2023/2024 n'entrent en jeu au second semestre.

La direction a maintenu ses prévisions de ventes de plus de 5 milliards de dollars pour l'ensemble de l'année, et nos propres prévisions s'élèvent à 7,4 milliards de dollars en supposant environ 1,75 milliard de dollars d'un nouveau contrat américain, à négocier au deuxième ou au troisième trimestre (en utilisant un prix net moyen de 70 dollars et 25 millions de doses, soit environ 25 % d'un marché potentiel de 100 millions de doses).

Nous pensons que l'avance de l'entreprise dans la technologie de l'ARNm et l'expansion des preuves d'efficacité dans de multiples domaines thérapeutiques pourraient soutenir un rempart concurrentiel, si l'entreprise parvient à lancer plusieurs nouveaux vaccins au cours des prochaines années.

Dans le pipeline, nous avons été encouragés par les mises à jour des programmes sur la grippe et les maladies rares.

Moderna a lancé une nouvelle étude de phase 3 avec une formulation mise à jour destinée à augmenter l'efficacité contre la grippe B, car la version originale n'a pas montré de non-infériorité par rapport aux vaccins actuels contre la grippe dans la grippe B dans l'étude d'immunogénicité de phase 3 rapportée en février.

Nous attendons les données de cette étude au quatrième trimestre et un lancement à temps pour la saison grippale 2024/2025, gardant l'entreprise sur la bonne voie avec nos estimations initiales.

De plus, Moderna présentera les données d'un essai de phase 1 sur l'ARNm-3927 du candidat-médicament pour l'acidémie propionique plus tard ce mois-ci, et nous pensons que l'avancement dans la phase d'expansion de la dose de l'essai semble être un bon signe pour la capacité de l'entreprise à trouver une dose qui pourrait être à la fois sûr et efficace dans cette maladie rare.

Le taux de marge brute était de 57 % au cours du trimestre, et nous nous attendons à ce qu’il s'améliore à mesure que l'entreprise conclut de nouveaux contrats et supporte moins de frais pour les stocks et capacités inutilisés.

Compte tenu d'une marge brute plus faible et d'investissements importants dans le pipeline - les dépenses de recherche et développement ont plus que doublé pour atteindre 1,1 milliard de dollars - Moderna a enregistré une perte d'exploitation nette au cours du trimestre.

Malgré l'amélioration de la marge brute au cours des deux prochaines années, nous pensons que les dépenses de R&D maintiendront Moderna dans le rouge jusqu'en 2026, date à laquelle nous pensons que l'entreprise commencera à générer des revenus importants à partir d'au moins trois autres programmes : la grippe, le virus respiratoire syncytial (VRS) et le néoantigène individualisé de l'entreprise (en partenariat avec  Merck (« Wide Moat »)).

Nous restons dans le bas de la fourchette des prévisions de la direction de 8 à 15 milliards de dollars pour les ventes de vaccins respiratoires en 2027, y compris le vaccin Covid et les principaux programmes de phase 3 contre le VRS et la grippe.

Nous prévoyons que les ventes de 2027 seront toujours principalement basées sur Covid, en grande partie sur des personnes à haut risque (plus de 50 ans) et sur des vaccins plus chers sur le nouveau marché commercial américain.

La concurrence de GSK (« Wide Moat ») et de Pfizer (« Wide Moat ») sur le marché des vaccins contre le VRS, ainsi que l'incertitude entourant le calendrier des lancements des vaccins antigrippaux de nouvelle génération et des vaccins combinés, nous ont amenés à modéliser une augmentation plus progressive des ventes de chacun de ces produits, bien que nous continuions à voir chacun générer des ventes de pointe au nord de 3 milliards de dollars par an.

Suite au lancement potentiel des vaccins contre le VRS et la grippe en 2024, nous prévoyons que Moderna pourrait être en mesure d'utiliser des études de transition plus petites pour soutenir l'approbation des vaccins combinés à partir de 2025.

Nous pensons que les vaccins combinés devraient améliorer les taux de vaccination globaux et réduire plus largement les coûts des soins de santé. Or la technologie de l'ARNm est particulièrement adaptée à la création de plusieurs vaccins combinés.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
GSK PLC1 517,00 GBX0,80Rating
Merck & Co Inc127,76 USD-0,94Rating
Moderna Inc121,46 USD-1,11Rating
Pfizer Inc28,92 USD0,91Rating

A propos de l'auteur

Karen Andersen, CFA  Karen Andersen, CFA, is a senior stock analyst with Morningstar.