Amazon : bon premier trimestre

AWS ralentit, le commerce électronique et la publicité se portent mieux

Dan Romanoff 28.04.2023
Facebook Twitter LinkedIn

amzn

Crédit photo: AP

Amazon (« Wide Moat ») a annoncé de bons résultats au premier trimestre et a fourni des prévisions pour le deuxième trimestre meilleures que prévu.

Le commerce électronique était solide et la publicité était résiliente, et nous saluons les améliorations opérationnelles qui ont entraîné des marges plus élevées, tandis que Amazon Web Services continue de ralentir.

Nous envisageons toujours une croissance saine à long terme tirée par la prolifération du commerce électronique, AWS et la publicité, même si le court terme reste un peu délicat.

Les difficultés macroéconomiques envoient des signaux mitigés, avec des pressions aux États-Unis et une amélioration en Europe.

Nous maintenons notre estimation de la juste valeur de 137 $ par action et continuons de considérer les actions comme attrayantes.

Le chiffre d'affaires du premier trimestre a augmenté de 9 % d'une année sur l'autre, ou de 11 % en monnaie constante, pour atteindre 127,4 milliards de dollars, contre 126 milliards de dollars dans la fourchette haute des prévisions.

Les services aux commerçants tiers (3P) ont généré l'essentiel de la hausse, les abonnements et la publicité contribuant également à de bons résultats, tandis que d'autres segments étaient en ligne.

Du point de vue des ventes au détail, les revenus en ligne sont restés stables, les magasins physiques ont augmenté de 7 %, 3P a augmenté de 18 % et les services d'abonnement ont augmenté de 15 %.

Les deux segments les plus critiques, AWS et la publicité, ont respectivement progressé de 16 % et 21 %, sur un an.

Nous sommes impressionnés que la croissance des revenus publicitaires d'Amazon ait largement dépassé les géants de la publicité sur Internet Meta-Platforms (« Wide Moat ») et Alphabet (« Wide Moat »).

AWS a été notre plus grande préoccupation ce trimestre, car les efforts d'optimisation des clients ont entraîné une décélération de la croissance des revenus, une tendance qui se poursuit puisque l'offre n'a connu qu'une croissance de 11 % au mois d'avril.

Microsoft (« Wide Moat »)  observe la même tendance et les deux sociétés s'attendent à ce que ces efforts s'atténuent vers le milieu de l'année.

La direction reste à juste titre optimiste sur AWS et continue d'investir massivement dans le segment.

Nous pensons que les entreprises clientes en sont encore aux premiers stades de la migration vers le cloud, tandis que la direction a révélé qu'elle pensait que plus de 90 % des charges de travail des entreprises restaient sur site et qu'avec le temps, la plupart d'entre elles migreraient vers le cloud.

Nous continuons de croire que la migration vers le cloud public est une énorme opportunité et reste aux premiers stades de l'évolution, AWS étant le leader incontesté.

Amazon a détaillé une variété de migrations de clients de premier ordre vers ses services cloud au cours du trimestre.

La direction a également discuté des prouesses de l'entreprise en matière d'intelligence artificielle, y compris plus de 25 services AWS, deux puces conçues en interne, son propre service d'IA géré - Bedrock et Titan - sa propre famille de grands modèles de langage.

L'IA est clairement intégrée dans une grande partie de ce qu'Amazon a construit au fil du temps, nous nous attendons donc à ce que l'entreprise soit un leader de l'IA, en particulier compte tenu du coût et de la capacité de calcul nécessaires pour créer, former et exécuter ces modèles.

Le résultat d'exploitation s'est établi à 4,8 milliards de dollars, contre des prévisions de 0,0 à 4,0 milliards de dollars, produisant une marge d'exploitation de 3,7 %, contre 3,2 % il y a un an.

Les marges nord-américaines ont été positives pour la première fois depuis juin 2021, tandis que les pertes internationales se réduisent, et les marges d'AWS restent sous pression en raison du ralentissement de la croissance et de la poursuite des investissements.

Les efforts de l'entreprise au cours de l'année dernière, y compris les réductions d'effectifs, la fermeture de magasins et l'annulation de projets, portent leurs fruits.

La direction estime qu'il existe une voie pour dépasser la marge opérationnelle de 5,2 % pré-COVID-19 sur la base d'éléments qui ont déjà été identifiés, et nous évaluons cet objectif comme réaliste.

Compte tenu de l'incertitude macroéconomique, nous sommes agréablement surpris par les prévisions d'Amazon.

Les perspectives d'Amazon pour le deuxième trimestre incluent des revenus de 127 à 133 milliards de dollars et un bénéfice d'exploitation de 2,0 à 5,5 milliards de dollars.

Les prévisions supposent une pression de 30 points de base due à l'impact des devises, ce qui suggère que les vents défavorables sur les taux de change sont pour le moment terminés.

Nous tablons sur une amélioration continue des marges au fil du temps, même si les conditions macroéconomiques incertaines pèsent à court terme.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Alphabet Inc Class A157,73 USD-1,05Rating
Amazon.com Inc186,13 USD-1,54Rating
Apple Inc176,55 USD0,86Rating
Meta Platforms Inc Class A511,90 USD-2,15Rating
Microsoft Corp421,90 USD-1,41Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.