Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Unilever : un nouveau dirigeant pour un changement structurel

Jope annonce prendre sa retraite de son poste de PDG.

Philip Gorham 27.09.2022
Facebook Twitter LinkedIn

unilever

Unilever (« Wide Moat ») a annoncé que le PDG Alan Jope avait l'intention de prendre sa retraite d'ici la fin de 2023 après cinq ans à la tête du groupe agro-alimentaire.

Bien que cela n'ait pas été prévu, nous ne trouvons pas cette nouvelle trop surprenante, car elle fait suite à l'échec de l'acquisition de la division de santé grand public de GlaxoSmithKline (« Wide Moat ») (maintenant Haleon) et aux critiques d’actionnaires, dont Fundsmith, ces derniers mois, tandis que Trian Partners a pris place au conseil d'administration.

Jope a supervisé une période de performances opérationnelles médiocres et le cours de Bourse es pratiquement inchangé depuis sa prise de fonction en janvier 2019.

Nous pensons qu'Unilever est une entreprise disposant d’un large rempart concurrentiel (« Wide Moat ») avec un potentiel de valorisation modeste, mais nous pensons que le nouveau PDG devra apporter des changements importants à l’entreprise si l'action doit bénéficier d’un mouvement de revalorisation vers les multiples attribués aux entreprises de produits de consommation dans les catégories les plus avantagées.

Nous pensons que l’influence de Trian va dans ce sens.

Changement de cap

Unilever a besoin d'un leadership audacieux pour changer de cap, et nous pensons que c'est la première étape de l'investisseur activiste dans la restructuration d'Unilever.

Le besoin de changement rend peu probable la nomination d'un candidat interne, mais il est à noter qu'Unilever devra faire face à une concurrence pour les candidats externes de Reckitt Benckiser, qui recherche également un nouveau PDG.

Nous pensons qu'Unilever est trop grand et que la majeure partie de ses revenus provient de catégories hautement compétitives avec un pouvoir de fixation des prix et une croissance des volumes limités.

Cela laisse le mix comme principal moteur de croissance, ce qui nécessite d'importants investissements dans l'innovation et l'acquisition de clients.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
GSK PLC1 417,80 GBX1,65Rating
Haleon PLC285,35 GBX-1,02
Reckitt Benckiser Group PLC5 940,00 GBX-0,47Rating
Unilever PLC4 124,50 GBX-0,73Rating

A propos de l'auteur

Philip Gorham