Acquisition record pour Adobe

Les résultats du trimestre sont solides, mais les prévisions sont plus mitigées. Nous abaissons notre estimation de juste valeur à 450 dollars

Dan Romanoff 19.09.2022
Facebook Twitter LinkedIn

adbe

L'annonce par Adobe de l'acquisition de Figma pour 20 milliards de dollars a éclipsé les solides résultats du troisième trimestre et les perspectives mitigées du quatrième trimestre.

Le prix d'achat sera payé à peu près à parts égales entre titres et numéraire, l'accord devant être conclu en 2023 en attendant l'approbation des autorités réglementaires et des actionnaires.

Offre très généreuse

L’action a fortement baissé suite à cette annonce, en raison du riche multiple d'environ 50 fois les revenus récurrents annualisés, ou ARR, qu'Adobe paie et du calendrier inhabituel de l'accord.

Nous considérons l'acquisition comme excellente sur le plan stratégique, mais nous sommes préoccupés à la fois par le moment et par la valorisation très élevée.

Nous avons légèrement abaissé nos prévisions, puis avons intégré dans notre modèle les paramètres d'orientation de la direction concernant l'acquisition de Figma, qui, combinés, font passer notre estimation de la juste valeur de 500 à 450 dollars par action.

Valorisation attrayante

Nous considérons les actions comme attrayantes, mais nous constatons une incertitude accrue alors que l'environnement continue de se détériorer et que l'acquisition de Figma brouille davantage la situation financière.

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre a augmenté de 15 % d'une année sur l'autre à devise constante pour atteindre 4,433 milliards de dollars, par rapport aux prévisions et au consensus de 4,430 milliards de dollars.

Les revenus de la branche Digital Media ont augmenté de 16 % d'une année sur l'autre tandis que les ventes de Digital Experience (DX) ont augmenté de 15 % d'une année sur l'autre, le premier étant légèrement inférieur à notre modèle tandis que le second était légèrement en avance.

Demande solide

La société a ajouté 449 millions de dollars de nouveaux revenus annuels récurrents par rapport aux prévisions de 430 millions de dollars.

Adobe a noté une demande solide tout au long du trimestre de la part des particuliers, des petites et moyennes entreprises et des entreprises clientes, alors qu'Adobe élargit son portefeuille pour les médias numériques et DX.

Les transactions importantes, les transactions transformationnelles et les ventes numériques se sont poursuivies sans détérioration progressive apparente par rapport au dernier trimestre.

Nous restons impressionnés par la capacité d'Adobe à développer sa base d'utilisateurs et à atteindre des taux de rétention supérieurs aux niveaux prépandémiques.

Normalisation des marges

La marge d'exploitation non-GAAP s'est établie à 44,1 %, contre 46,0 % il y a un an et 45,0 % au dernier trimestre, ce qui représente un retour attendu à des conditions d'exploitation plus normales à mesure que les mesures de confinement se relâchent.

L'obligation de performance restante (RPO) a augmenté de 12 % d'une année sur l'autre pour atteindre 14,110 milliards de dollars, tandis que les revenus différés courants ont augmenté de 14 % d'une année sur l'autre pour atteindre 4,829 milliards de dollars. Compte tenu des vents contraires, nous pensons que ces mesures suggèrent des fondamentaux généralement sains, bien qu'en légère décélération pour Adobe.

Sur la base de perspectives qui incluaient une baisse des revenus et un meilleur BPA, nous avons revu à la baisse nos attentes en matière de revenus, mais avons généralement maintenu sous contrôle nos estimations de rentabilité.

Quatrième trimestre mitigé

Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2022, les prévisions de revenus de 4,520 milliards de dollars étaient inférieures au consensus de 4,582 milliards de dollars, tandis que les prévisions de BPA non GAAP de 3,50 dollars étaient de 0,05 dollar en avance sur les attentes du marché.

La société prévoit de générer 550 millions de dollars de nouveaux revenus récurrents annuels nets, ce qui le porterait à 1,88 milliard de dollars pour l'année, en ligne avec les prévisions précédentes de 1,9 milliard de dollars.

Nous pensons que c'est respectable dans cet environnement, mais nous pensons que le langage incohérent lors de la conférence téléphonique suggérant que tout va bien pour le quatrième trimestre tout en tablant en réalité sur une baisse de 20 millions de dollars des réservations est une erreur de communication.

Succès de Figma

Nous avons vu Figma conquérir rapidement des parts de marché dans l'interface utilisateur au cours des deux dernières années.

Bien que le produit ne réponde pas exactement aux mêmes besoins, une grande partie de ces gains s'est faite au détriment de la solution XD d'Adobe.

Compte tenu de l'historique d'Adobe en matière d'acquisition de concurrents, nous ne sommes pas surpris par l'annonce de l'acquisition de Figma.

Timing surprenant

Cela dit, le calendrier est curieux, dans la mesure où Adobe aurait pu théoriquement acquérir la société à tout moment depuis sa création en 2012, en supposant qu'elle était à vendre, mais il n'est pas clair s'il y avait ou non d'autres parties intéressées.

De plus, alors que l'environnement se détériore et que les multiples continuent de se contracter pour les logiciels, nous pensons qu'il aurait pu y avoir une meilleure opportunité.

Alors que la direction maintient qu'elle est enthousiasmée par le potentiel de croissance organique, l'acquisition a toujours l'apparence d'une mesure défensive.

Politique d’acquisitions pertinente

Au crédit d'Adobe, on peut accorder une stratégie d’acquisition pertinente cours des 20 dernières années.

Cependant, dans ce cas, Adobe a payé 50 fois l'ARR estimé de 2022, une somme stupéfiante et qui doit clairement prouver aux investisseurs que Figma valait un prix si élevé.

Nous attendons avec impatience des informations supplémentaires lors de la journée des investisseurs de la société le mois prochain.

Adobe s'attend à ce que la transaction entraîne une baisse de 100 à 200 points de base des marges au cours de la première année suivant la clôture, avec une augmentation du BPA au cours de la troisième année.

La direction est très enthousiaste à l'idée de combiner la conception de création collaborative de Figma avec tous les outils de base d'Adobe, y compris Photoshop, et pense que cette combinaison accélérera la croissance à long terme.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Adobe Inc476,22 USD1,30Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.