Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Tesla : Musk vend, faut-il acheter ?

Après son fort rebond, l’action Tesla est surévaluée.

Jocelyn Jovène 10.08.2022
Facebook Twitter LinkedIn

musck

 

Elon Musk a vendu pour près de 7 milliards de dollars d’actions Tesla (« Narrow Moat »), dans l’éventualité où il serait obligé de mener à bien son offre de rachat de 44 milliards de dollars sur le réseau social Twitter (« No Moat »).

Le dirigeant a profité du récent rebond du titre en Bourse pour céder des actions à un prix moyen de 869 dollars par action, soit dans de meilleures conditions qu’en mai dernier

Nous maintenons notre estimation de juste valeur de 760 dollars par action (255 dollars après division du nominal par 3 prévue le 24 août) et considérons le titre comme surévaluée au cours actuel.

Si Musk fait une bonne affaire, le fait qu’il vende ne constitue pas vraiment une opportunité pour les investisseurs au cours actuel.

Inflation Reduction Act

Alors que Musk vendait ses titres, le sénat américain a passé l’Inflation Reduction Act, qui prévoit une remise d’impôt de 7.500 dollars pour les véhicules électriques, si ces derniers et leurs acquéreurs respectent certaines conditions.

Nous pensons toutefois qu’il y a de bonnes chances que les voitures de Tesla ne répondent pas à ces critères.

Les crédits d’impôts ne concernent pas les voitures dont le prix de vente est supérieur à 55.000 dollars ou les SUV de plus de 80.000 dollars ; tous les modèles S et X seraient ainsi exclus, ainsi que la version Performance du modèle 3.

Deuxièmement, le projet de loi contient une disposition qui exige qu'un pourcentage croissant de matières critiques provienne (extraites ou traitées) des États-Unis ou de pays où les États-Unis ont conclu un accord de libre-échange.

Le seuil commence à 40 % et passe à 80 % d'ici 2027.

D'après le rapport d'impact 2021 de Tesla, l'hydroxyde de lithium de l'entreprise provient soit d’Argentine, ou bien est traité en Chine.

De même, le cobalt de la société provient soit de Chine, soit de République Démocratique du Congo (RDC).

Par conséquent, notre interprétation est que la majorité des véhicules à plus longue autonomie, qui utilisent généralement des batteries contenant de l'hydroxyde de lithium et du cobalt, seraient probablement exclus en fonction de l'approvisionnement actuel.

Tesla pourrait travailler avec des fournisseurs pour inciter la construction d'usines de transformation aux États-Unis, mais cela prendrait probablement des années avant que l'entreprise ne puisse obtenir suffisamment de matériaux de batterie pour que la majorité de ses véhicules soient éligibles.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Tesla Inc242,40 USD-8,61Rating
Twitter Inc42,54 USD-2,97Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.