Meta : un redressement en 2023

L’action nous semble attrayante au regard de notre estimation de juste valeur abaissé de 384 de 346 dollars.

Ali Mogharabi 28.07.2022
Facebook Twitter LinkedIn

fb apple

Les résultats de Meta-Platforms (« Wide Moat ») au deuxième trimestre ont de nouveau été décevants et la société a fourni des prévisions de revenus pour le troisième trimestre bien en-deçà des attentes.

Cependant, notre principale conclusion à partir des chiffres et de la conférence téléphonique est que le principal problème auquel l'entreprise est confrontée est un ralentissement potentiel de l'économie.

La première baisse des revenus de l'entreprise d'une année sur l'autre indique que la demande ralentit, reflétant l'incertitude économique, l'impact des modifications de la confidentialité des données d'Apple (« Narrow Moat ») et l'augmentation de la concurrence.

Cependant, nous avons été satisfaits de la croissance des utilisateurs, à l'exclusion d'une baisse des utilisateurs de Facebook en Europe, due en partie à la guerre en Ukraine.

Avec la croissance continue des utilisateurs, nous pensons que l'effet réseau de Meta reste intact.

Nous nous attendons à une poursuite de la monétisation de Reels ainsi qu'à un redressement économique pour ramener la croissance du chiffre d'affaires à partir du second semestre 2023.

Nous abaissons nos projections pour 2022 et au-delà, réduisant notre estimation de la juste valeur de 384 à 346 dollars par action.

Nous continuons de considérer cette entreprise à large fossé comme attrayante.

Revenus publicitaires sous pression

Le total des revenus s'est élevé à 28,8 milliards de dollars, en baisse de 1 % par rapport à l'année dernière, principalement en raison de la force du dollar américain.

A taux de change constant, le chiffre d'affaires progresse de 3%, ce qui montre encore clairement la faiblesse de la demande publicitaire.

Les revenus publicitaires (98 % des revenus totaux) ont diminué de 1,5 % d'une année sur l'autre.

Les revenus des autres et des laboratoires de réalité ont augmenté respectivement de 13,5 % et de 48,2 % par rapport à l'année dernière.

La marge opérationnelle a baissé à 29% contre 42,5% en raison de la baisse du chiffre d'affaires et de la forte augmentation des dépenses de R&D et des frais généraux et administratifs, seulement partiellement compensée par une légère amélioration de la marge brute.

La croissance séquentielle et d'une année sur l'autre du nombre d'utilisateurs (à l'exclusion de la Russie et de l'Ukraine) a continué de mettre en évidence l'effet de réseau de Meta.

Les utilisateurs actifs mensuels de la famille d'applications, ou MAU, ont augmenté de 4 % par rapport à l'année dernière pour atteindre 3,65 milliards, tandis que ses utilisateurs moyens quotidiens, ou DAU, ont augmenté de 4,3 % pour atteindre 2,88 milliards.

Sur la seule application Facebook, 2,93 milliards et 1,97 milliard de MAU et de DAU, respectivement, représentaient une croissance de 1,3 % et 3,1 %.

De plus, l'engagement des utilisateurs a augmenté par rapport au premier trimestre.

Cependant, même avec un nombre d'utilisateurs et un engagement plus élevés, qui ont augmenté le volume d'impressions publicitaires de 15 %, les prix des publicités ont diminué de 14 % en raison de la faible demande des annonceurs.

Nous pensons que les efforts de l'entreprise pour monétiser Reels, qui produit actuellement des prix plus bas, ont également exercé une pression sur la monétisation globale.

Croissance plus forte en 2023

Bien que ni Meta ni ses pairs ne puissent contrôler l'environnement macro, nous pensons que l'approche de Meta pour faire face à Apple, et son concurrent vidéo court le plus récent et le plus puissant, TikTok, ramèneront l'entreprise à une croissance plus forte en 2023.

Meta a pris des mesures pour intégrer ses données aux annonceurs via son offre d'API de conversion.

Grâce à l'intelligence artificielle, ou IA, et aux capacités d'apprentissage automatique, nous sommes convaincus que l'entreprise peut améliorer l'utilisation et l'interprétation de ses propres données afin d’accroître l'efficacité et les mesures de ses publicités.

De plus, nous nous attendons à ce que l'accès de l'entreprise aux données augmente à un rythme plus rapide car elle applique l'IA pour aider les utilisateurs à découvrir plus facilement le contenu et les utilisateurs non suivis.

Cela augmentera également l'engagement, ce qui générera plus de données et aidera Meta et les annonceurs à créer des campagnes comportementales et/ou contextuelles plus efficaces.

Reels vs TikTok

En ce qui concerne TikTok, sur la base des commentaires de Meta, il semble que l'engagement et la monétisation de Reels progressent bien.

Environ 30 % de l'engagement sur Instagram se fait désormais via Reels, contre 20 % au trimestre précédent.

Alors que Meta en est encore aux premiers stades de la vente d'annonces sur Reels, les revenus de ces annonces s'élèvent désormais à un taux annuel de 1 milliard de dollars, en avance sur les attentes de l'entreprise et plus rapidement que ce que l'entreprise a connu avec Stories.

Il a fallu environ trois ans à Meta pour augmenter la monétisation des histoires à des niveaux comparables aux flux et aux images Instagram.

Bien que la monétisation de Reels puisse détourner les utilisateurs et les annonceurs d'autres offres telles que Stories, la direction reste convaincue que l'effet net de la fonctionnalité sur les revenus sera positif.

Prévisions prudentes

Meta a guidé les revenus du troisième trimestre entre 26 milliards de dollars et 28,5 milliards de dollars, ce qui représente une baisse de 6% d'une année sur l'autre sur la base du milieu de fourchette.

La société s'attend à ce que la faiblesse des dépenses publicitaires et les vents contraires du change se poursuivent.

Meta a également abaissé ses perspectives de dépenses totales pour l'année complète à 85 milliards de dollars - 88 milliards de dollars, contre 87 milliards de dollars - 92 milliards de dollars.

En outre, elle prévoit des dépenses en capital pour 2022 entre 30 et 34 milliards de dollars, par rapport aux prévisions du dernier trimestre de 29 à 34 milliards de dollars.

Enfin, outre le départ de Sheryl Sandberg annoncé en juin, l'actuel directeur financier de Meta, David Wehner deviendra en novembre le Chief Strategy Officer de la firme.

Susan Li, actuellement vice-présidente des finances, deviendra la nouvelle directrice financière de Meta.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Apple Inc171,55 USD-1,49Rating
Meta Platforms Inc Class A167,96 USD-3,84Rating

A propos de l'auteur

Ali Mogharabi

Ali Mogharabi  est analyste actions chez Morningstar.