Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Rebond incertain pour la Bourse américaine

Les investisseurs ont partiellement intégré le scénario d’une récession économique aux Etats-Unis, mais Wall Street devrait rester volatil avant un rebond d’ici au printemps prochain.

Jocelyn Jovène 16.05.2022
Facebook Twitter LinkedIn

wall st

Depuis le début de l’année, l’indice Morningstar US Market accuse une baisse de 8,6% (en euros). L’indice S&P 500 est lui en repli de 7,3% tandis que l’indice NASDAQ Composite, représentant des valeurs de croissance cotées outre-Atlantique, accuse un plongeon de 17,2% cette année (il perd même plus de 20% depuis son dernier plus haut de novembre 2021).

Malgré une saison des résultats du premier trimestre qui a plutôt rassuré, les investisseurs semblent intégrer de plus en plus le risque d’une récession économique, qui pourrait affecter non seulement l’économie américaine, mais également le reste du monde (la Chine étant affectée par les mesures de confinement et l’Europe par la guerre en Ukraine et l’envolée du cours des matières premières).

L’inflation reste à des niveaux élevés. La Fed la combat de plus en plus activement avec des hausses de taux qui vont se multiplier et une réduction de son bilan. Les difficultés d’approvisionnement touchent de nombreux secteurs, à commencer par les semi-conducteurs (secteur qui irradie de nombreuses industries, en particulier l’automobile ou l’électronique).

Tout ceci s’est déjà traduit par une contraction du PIB américain au premier trimestre. Les mois à venir s’annoncent particulièrement délicats et les marchés l’ont intégré avec un aplatissement significatif de la courbe des taux d’intérêt aux Etats-Unis, un écartement des spreads de crédit et une baisse des multiples de valorisation (17,2x actuellement contre 21,5x fin 2021 pour l’indice S&P 500).

Pour les stratégistes de Morgan Stanley, le pire n’est sans doute pas encore totalement pris en compte par le marché.

« La politique monétaire continue de se resserrer au moment où le ralentissement de la croissance se confirme (les PMI décélèrent, les révisions de bénéfice se détériorent, et le PIB s’est contracté le trimestre dernier) », observe l’équipe de strategie actions américaine de la banque dans une note datée du 16 mai.

La décélération de la croissance des résultats des entreprises américaines s’explique par une compression des marges et un ralentissement de la croissance du chiffre d’affaires.

A cela s’ajoute le risque d’une poursuite de la hausse de la prime de risque action (40-50 points de base selon Morgan Stanley), ce qui signifie que la « juste valeur » de l’indice S&P 500 se situe probablement vers 3.700-3.800 points.

Les stratégistes de la banque d’affaires fixent un objectif de 3.900 points pour l’indice phare de la Bourse américaine à un horizon de 12 mois.

« Nous pensons que les marchés vont évoluer vers cet objectif en passant par une phase de baisse à court terme avant de rebondir vers 3.900 d’ici au printemps prochain » indique Morgan Stanley.

Dans cette optique, la banque recommande un positionnement défensif (surpondération de la santé, des services collectifs et de l’immobilier), et une sous-pondération de secteurs plus cycliques (consommation discrétionnaire, équipements technologiques).

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.