Activision Blizzard doit changer de patron

Le titre est bon marché mais sans changements, les problèmes ESG pèseront sur Activision Blizzard.

Neil Macker 06.12.2021
Facebook Twitter LinkedIn

video gamer

Activision Blizzard (« Narrow Moat ») a bénéficié des mesures de confinement liées à la pandémie de coronavirus, générant une croissance du chiffre d'affaires et une appréciation de son cours de Bourse tout au long de 2020.

L’éditeur de jeux vidéo s’est retrouvé après cette crise dans une position plus forte qu'au moment de son entrée dans la pandémie.

Depuis juillet dernier, son cours de Bourse a considérablement baissé, lorsque le California Department of Fair Employment and Housing (DFEH), a lancé une action en justice pour discrimination et harcèlement au travail contre Blizzard.

Le procès et les allégations qui ont suivi ont provoqué un certain nombre de démissions parmi les cadres supérieurs et les développeurs, y compris le président de Blizzard de l'époque, J. Allen Brack.

Les démissions et d'autres problèmes ont conduit des retards dans les lancements des jeux Overwatch 2 et Diablo 4, reportés au-delà de 2022.

Activision Blizzard semblait avoir franchir un cap début novembre, mais un article du 16 novembre dans le Wall Street Journal a révélé que le PDG Bobby Kotick était au courant des allégations précédentes, qu’il empêchait les dirigeants incriminés d'être licenciés ou punis, et qu’il était en charge de la réponse initiale mal reçue face aux procès et accusations.

Kotick a fait face à une révolte de certains employés ainsi qu'à une réaction des joueurs, des partenaires commerciaux et des investisseurs.

Bien que le conseil d'administration lui ait apporté son soutien, nous pensons que la meilleure solution pour aider Activision Blizzard pour aller de l'avant et débloquer la situation, ainsi que le cours de Bourse, serait de remplacer Kotick.

Le cabinet de recherche extra-financière Sustainalytics (filiale de Morningstar) considère les allégations de harcèlement sexuel comme une controverse de catégorie 4, sa deuxième note de gravité la plus élevée.

Dans le domaine de la gouvernance d'entreprise, Activision Blizzard obtient de piètres résultats en termes de qualité et d'intégrité du conseil d'administration et de la direction. La société se classe 927 sur 982 sociétés.

Compte tenu de la composition du conseil d'administration et des liens entre Kotick et certains administrateurs, nous ne nous attendons pas à ce que le conseil d'administration pousse Kotick au départ sans une pression continue et significative de la part des employés, des utilisateurs, des partenaires commerciaux et des investisseurs.

Le titre semble attrayant par rapport à notre estimation de juste valeur de 92 dollars par action.

Nous faisons l’hypothèse d’une résolution relativement rapide (au cours de la prochaine année) des problèmes en cours avec la nomination d’un nouveau PDG comme la voie à suivre la plus claire.

Si Kotick essaie de s'accrocher à tout prix, une destruction de valeur importante pourrait se produire.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Activision Blizzard Inc65,39 USD1,90Rating

A propos de l'auteur

Neil Macker  est analystes actions chez Morningstar.