Comment investir comme Warren Buffett ?

Un ensemble très simple de règles et de principes de l'Oracle d'Omaha peut vous guider et vous aider à devenir un investisseur prospère.      

Jocelyn Jovène 25.06.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Buffett bridge

Warren Buffett a eu 90 ans l'année dernière et malgré son grand âge, il est toujours un guide pour de nombreux investisseurs, jeunes et vieux.

De nombreux livres, blogs et articles sont publiés sur le « Sage d'Omaha » et ses talents en investissement.

Morningstar n’en manque pas non plus, l’une des raisons étant que nous sommes l’une des rares sociétés de recherche à couvrir sa holding Berkshire Hathaway (lire les articles de notre analyste Gregg Warren).

Si vous voulez comprendre les principes de base pour investir comme Warren Buffett, vous pouvez par exemple regarder cette interview télévisée de 1985, l'une des toutes premières, où il a décrit simplement les règles pour devenir un investisseur prospère.

Ne pas perdre d'argent

La première règle de tout investisseur, selon Buffett est « ne pas perdre d’argent ». La deuxième règle est de « ne jamais oublier la première règle. »

Pour Buffett, le risque le plus important pour tout investisseur est celui d'une perte permanente de son capital.

Si votre investissement perd 10%, vous avez besoin d'un rendement de 11% pour le récupérer. Si vous perdez 50%, vous avez besoin d'un retour à 100% (1 / 0,5 - 1) pour revenir à l’équilibre.

La marge de sûreté

Buffett est souvent associé à l'investissement « value », mais son approche est avant tout centrée sur le fait de payer un prix raisonnable pour une entreprise de qualité.

Pour se prémunir le plus possible d’un tel risque, Buffett reprend le principe établi par Benjamin Graham, son mentor, dénommé « marge de sûreté » (évoquée dans son livre « L’investisseur intelligent »).

C'est une sorte de décote, qui vous protégera d'éventuelles erreurs dans l'évaluation de la valeur intrinsèque d'une entreprise.

Ainsi, si vous pensez qu'une entreprise ou une action, qui est une fraction d'une entreprise, vaut 100, vous attendrez que le marché boursier la propose à 80 ou 70 avant de l'acheter.

Ce principe est également intégré dans la notation en étoiles que les analystes de Morningstar attribuent aux actions qu'ils couvrent.

Pouvez-vous « vous asseoir sur votre derrière » ?

Buffett considère qu’un bon investisseur doit avoir deux traits psychologiques très importants : être discipliné et patient.

Dans l'interview télévisée, Buffett dit que pour investir « il faut une personnalité stable, un tempérament qui ne tire aucun plaisir d'être avec la foule ou contre la foule. »

« Vous n’avez pas raison ou tort parce que mille personnes sont d’accord ou en désaccord avec vous. Vous avez raison parce que vos faits et votre raisonnement sont justes. »

Cela signifie, comme le dit souvent son partenaire de longue date Charlie Munger, que vous devez pouvoir « vous asseoir sur [votre] derrière », à la fois lorsque vous achetez une part dans une entreprise (« buy and hold ») mais aussi lorsque tout est cher et qu'il est difficile de trouver une bonne affaire, vous devez accepter l'idée que vous n'investirez pas pendant un certain temps.

L’histoire récente de Berkshire Hathaway en est une très bonne illustration. La société a accumulé des liquidités et n’a pas pu trouver d’entreprise à acheter au cours des deux dernières années. Au lieu de cela, il a préféré racheter ses propres actions (un luxe que seules les entreprises ont, mais vous pouvez toujours économiser de l'argent et le préparer à agir le moment venu).

Utilisez la Bourse à bon escient

Cette capacité de patience est liée à un autre des traits de Buffett, qui est « le manque de stimulation ». Dans l'interview de 1985, Buffett observe : « J'aime le manque de stimulation. Nous obtenons des faits et non de la stimulation [à Omaha]. Si je restais à Wall Street, je serais probablement beaucoup plus pauvre. Vous êtes trop stimulé à Wall Street. Vous abaissez votre concentration et une concentration réduite n'est pas propice à la réussite sur le long terme. »

Au cours des 36 dernières années, la « stimulation » a augmenté de façon exponentielle. Les gens passent des heures à regarder des services d'information financière en continu et à consulter leurs portefeuilles quotidiennement. Il est trop facile de se laisser emporter par le bruit à court terme.

« Je n’ai pas besoin de gagner de l’argent à chaque partie », déclare Buffett. « Dans le secteur des titres cotés, des milliers de grandes sociétés américaines vous sont littéralement offertes chaque jour à un prix qui à longueur de journée, et vous n’avez pas à prendre de décision. (…) Vous pouvez vous asseoir là et regarder des milliers d’opportunités. Et lorsque vous voyez passer une opportunité qui est exactement ce que vous cherchez et que vous comprenez, c’est à ce moment que vous pouvez frapper. » (Buffett compare souvent l'investissement au baseball).

En résumé, le seul intérêt de vérifier le cours de Bourse d’une entreprise est de voir si elle se négocie en dessous ou au-dessus de votre propre appréciation de sa valeur intrinsèque. Lorsque son cours de Bourse est significativement en-dessous de sa valeur intrinsèque, vous pouvez l’acheter en gardant une marge de sécurité.

Cercle de compétence

De là, vous comprenez qu'en tant qu'investisseur, vous devez savoir sur quel terrain vous voulez jouer, c'est-à-dire quel est votre cercle de compétence. Vous n’avez pas besoin de tout savoir lorsque vous investissez. Mais disons que vous avez un intérêt et une compréhension profonds d'un secteur ou d'une industrie spécifique. C’est probablement là où vous serez également doué pour investir.

Si vous n’avez pas d’accès direct aux dirigeants d’entreprise, vous pouvez au moins lire à leur sujet (Buffett et Munger disent qu’ils lisent beaucoup). Lisez les rapports annuels des entreprises qui vous intéressent, sur leurs concurrents, leurs fournisseurs ou leurs clients, lisez des livres sur leur secteur d’activité ou tout autre sujet qui vous intéresse (Munger recommande entre autres de lire des biographies sur les personnes qui ont échoué afin d'éviter les pièges qu’elles n’ont su contourner).

Consultez les entretiens en ligne de leur PDG, recherchez les retranscriptions des conférences téléphoniques (souvent mis en ligne par certaines entreprises cotées) et voyez comment les chefs d'entreprise parlent de leur entreprise. Faites de même avec les administrateurs pour vérifier qu’ils ont bien le minimum d’expérience et/ou de compétences pour surveiller les dirigeants au mieux des intérêts des actionnaires et qu’il ne s’agit pas juste des « copains ou relations du patron ».

Vous pouvez également vérifier leurs antécédents et comment leur rémunération est calculée. Tout cela peut vous en dire long sur la dignité, l'honnêteté et le respect qu’ils accordent aux parties prenantes (actionnaires, salariés, communautés, environnement, pouvoirs publics).

Vous pouvez percevoir si ce sont des gens inscrits dans le long terme qui sont vraiment passionnés par leur entreprise ou simplement stimulés par les stock-options et l'argent qu'ils peuvent obtenir.

 

En résumé :

• N'oubliez pas la première règle de l'investissement monétaire (c'est-à-dire «Ne perdez pas d'argent»).

• Connaissez votre cercle de compétences.

• Soyez patient et discipliné.

• Utilisez le marché boursier à bon escient.

• Ne vous inquiétez pas trop souvent des cours des actions.

• «Ayez peur quand tout le monde est avide. Soyez avide quand tout le monde a peur» (une autre citation de Buffett).

• Recherchez de bonnes entreprises qui disposent d'un fossé économique et d'un rendement du capital élevé et durable.

• Évitez l'effet de levier.

• Lire beaucoup et dans différents domaines (toutes les disciplines hors finance sont intéressantes).

• Faites d'abord votre propre opinion et ne vous fiez pas trop à l'opinion des autres.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Berkshire Hathaway Inc Class A417 401,44 USD3,75Rating
Berkshire Hathaway Inc Class B278,28 USD4,02Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.