BMW : le constructeur le plus vert ?

Au terme du premier trimestre, le groupe relève ses prévisions financières pour 2021.  

Richard Hilgert 10.05.2021
Facebook Twitter LinkedIn

BMW Electric

BMW ("Narrow Moat") a annoncé un bénéfice par action de 4,26 euros au terme du premier trimestre, en ligne avec les attentes du consensus, grâce à des volumes de ventes plus élevés dans toutes les régions, en particulier en Chine.

Au cours d’une conférence téléphonique, le patron de BMW a affirmé que le constructeur proposerait la voiture électrique « la plus verte ».

En attendant d’y parvenir, les comptes sont eux aussi au vert.

Le chiffre d'affaires consolidé du premier trimestre a grimpé de 15,2% à 26,8 milliards d'euros sur un bond de 26,8% du chiffre d'affaires industriel, partiellement compensé par une baisse de 30,6% des services financiers.

Le ventes en volumes de l'automobile, à l'exclusion de la coentreprise chinoise, ont augmenté de 18,3% à 460 921 unités tandis que les motos ont bondi de 22,5% à 42 592 unités, record du premier trimestre.

Les revenus de l'automobile ont grimpé en flèche de 26,5%, bien au-dessus de l'augmentation du volume, aidés par des prix et un mix favorables, mais partiellement compensés par un effet devise négatif.

La Chine, y compris les unités produites par la coentreprise, a mené les gains de volume régionaux de l'automobile, doublant presque d'une année à l'autre pour atteindre 229 748 unités, tandis que le reste du monde a bondi de 24,5%, les Amériques ont grimpé de 17,3% et l'Europe de 8,1%.

Le bénéfice consolidé avant impôts a presque quadruplé à 3,8 milliards d'euros, contre 798 millions d'euros l'an dernier, grâce à la solide performance de la coentreprise chinoise et à une forte rentabilité dans tous les segments.

Le résultat opérationnel du segment automobile s'est élevé à 2,2 milliards d'euros, avec une marge de 9,8%, en forte hausse par rapport aux résultats 2020 affectés par COVID-19 au premier trimestre.

La société a indiqué qu'aucun volume n'avait été perdu du fait de la pénurie de composants électroniques au cours du premier trimestre, mais que la perturbation de la chaîne d'approvisionnement au deuxième trimestre présentait une plus grande incertitude.

Elle avait initialement ciblé une marge opérationnelle pour le segment automobile de 6% à 8% pour l'année 2021, mais, en raison des solides résultats du premier trimestre, a confirmé viser le haut de ses attentes, malgré le coronavirus, la pénurie de puces et la hausse des coûts des matières premières.

Nous avons relevé notre hypothèse de marge opérationnelle (hors services financiers) pour 2021 à 7,5%, contre 6,0%, qui comprend également les résultats du segment des motos.

Nous avons également supposé des marges légèrement meilleures les années suivantes, mais nous avons maintenu notre hypothèse d’une marge de milieu de cycle durable de 7,5%.

Notre estimation de juste valeur passe de 127 à 131 euros par action.

L'action BMW se négocie actuellement à une décote de 36% par rapport à notre estimation de juste valeur. Le titre nous semble donc attrayant au cours actuel.

A noter que selon Sustainalytics, la note de risque ESG de BMW est de 27,1, soit un risque ESG moyen. La société a encore du chemin à parcourir avant de devenir leader de son industrie.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Bayerische Motoren Werke AG88,96 EUR-1,00

A propos de l'auteur

Richard Hilgert  Richard Hilgert is a securities analyst on the Industrials Team.