Louis Vuitton, Dior soutiennent LVMH

Le titre nous semble très chèrement valorisé.

Jelena Sokolova 27.01.2021
Facebook Twitter LinkedIn

LVMH Vuitton Store Shanghai AP 20274144034277 520

Nous prévoyons de relever notre estimation de juste valeur de LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton (actuellement 281 euros par action) dans des proportions importantes pour prendre en compte une rentabilité légèrement meilleure que prévu en 2020 et l’impact du passage du temps.

Le leader mondial du luxe a publié de solides résultats au dernier trimestre de l'année. Nous pensons néanmoins que le titre est chèrement valorisé (1 étoile) et n’autorise aucune erreur en matière d’exécution de sa stratégie. Nous voyons plus de potentiel dans des sociétés comme Swatch (4 étoiles), Hugo Boss (4 étoiles) et Richemont (3 étoiles).

En ligne avec son homologue Richemont, LVMH a connu une nouvelle accélération séquentielle de l'activité au quatrième trimestre, portant la baisse du chiffre d'affaires organique total à -3%, contre -7% au troisième trimestre.

La division Mode et maroquinerie a réalisé la performance la plus forte, avec une accélération à 18% de croissance sur un an au cours du dernier trimestre de l'année, contre 12% au troisième trimestre. L’augmentation des prix a apporté une contribution positive « à un chiffre », selon la direction. La demande a été forte dans toutes les régions pour les grandes marques de mode telles que Louis Vuitton et Dior, aidée par de l’introduction de nouveaux produits et une publicité plus visible à un moment où la concurrence réduisait les dépenses (même si les dépenses publicitaires de LVMH étaient en baisse de 22% contre un repli de 17% des ventes).

La Mode et maroquinerie a enregistré une performance beaucoup plus forte que prévu sur le front des résultats, avec une augmentation de la marge de plus de 600 points de base au second semestre, contrebalançant la baisse du premier semestre et conduisant à une marge opérationnelle de 33,9% dans la division, la plus forte depuis 2011, les réductions de coûts ayant largement compensé la faiblesse de l'année entière (contre 30,5% que nous prévoyions).

La division Parfums et cosmétiques a enregistré une rentabilité inférieure à ce que nous attendions et la distribution sélective a enregistré une perte plus importante que prévu. Sephora a dégagé un bénéfice en 2020, qui n'a pas réussi à compenser les pertes chez DFS, qui a constaté une perte de 203 millions d'euros.

La performance des autres divisions a été mitigée. Les ventes de la branche Parfums et cosmétiques sont toujours en baisse de 15%, soit une très légère amélioration par rapport aux -16% du troisième trimestre, en raison de la faiblesse des ventes au détail. La distribution sélective a reculé de 26% au cours du trimestre et de 31% sur l'ensemble de l'année, DFS travel retail restant sous pression.

La branche Montres et bijoux a connu une amélioration au cours du trimestre avec un repli de 2% (contre 14% au troisième trimestre), les ventes au détail de Bulgari ayant connu une progression à deux chiffres.

Richemont a précédemment signalé une augmentation de 14% en monnaie constante dans sa division Maisons de joaillerie et Burberry a déclaré que les ventes avaient augmenté d'un chiffre élevé au cours du trimestre - cela indique une reprise continue de la demande de produits de luxe et devrait être de bon augure pour les sociétés du secteur qui doivent encore annoncer leurs résultats.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton SE556,60 EUR-2,09Rating

A propos de l'auteur

Jelena Sokolova  est analyste actions chez Morningstar.