Alstom réitère ses objectifs, porté par une croissance structurelle

Les résultats sur neuf mois du fabricant de matériel ferroviaire sont encourageants.

Joachim Kotze 19.01.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Alstom a publié des résultats sur neuf mois encourageants. Les prises de commandes ont reculé de 45% à 4,5 milliards d'euros pour les neuf premiers mois de l'exercice 2021, par rapport à l'année précédente, en raison des retards des appels d'offres affectés par la pandémie de coronavirus.

Les ventes de 5,6 milliards d'euros sont en baisse de 8% sur une base organique et la plupart des ventes de segments de produits sont stables par rapport à la période comparable, à l'exception des systèmes, qui ont diminué comme prévu en raison de la baisse d’activité sur plusieurs gros contrats.

La direction a réitéré ses prévisions d’un chiffre d'affaires de 7,75 milliards d'euros au cours de l'exercice 2021, une marge d’exploitation ajustée de 7,7% à 8% et un ratio « book-to-bill » supérieur à 1.

Cela implique des commandes de plus de 3 milliards d'euros au quatrième trimestre 2021, ce qui dépendra de la commande majeure de matériel roulant du métro de Chicago et d'un solide pipeline d'appels d'offres qui devrait être finalisé au cours de la période correspondante.

Alstom est bien positionné pour bénéficier des moteurs de croissance structurels sous-jacents du secteur, étayés par le soutien continu du gouvernement à l'échelle mondiale aux infrastructures de mobilité « verte ». Nous n'apportons aucun changement à notre estimation de la juste valeur de 48 euros par action, les actions se négociant à un niveau raisonnable.

Au troisième trimestre, le groupe a enregistré plusieurs commandes importantes, notamment un contrat de 470 millions d'euros pour le métro de Toulouse et le contrat de signalisation Delhi-Meerut évalué à 106 millions d'euros.

La solide présence d’Alstom en Inde offre au groupe des années de croissance potentielle sur un marché qui exige des investissements importants sur le long terme.

La stratégie de mobilité intelligente et durable de la Commission européenne place le rail au premier plan, avec des ambitions de doubler les réseaux ferroviaires à grande vitesse accompagnées de mises à niveau majeures des systèmes de signalisation d'ici 2030.

Alstom est bien positionné d'un point de vue géographique et produit pour profiter de cet environnement durablement favorable. Le groupe prévoit de finaliser l'acquisition de l’activité ferroviaire de Bombardier d'ici le 29 janvier 2021.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Alstom SA23,96 EUR0,17Rating
Bombardier Inc1,14 CAD-5,79
Bombardier Inc A1,31 CAD-0,76
Siemens AG115,08 EUR2,33Rating

A propos de l'auteur

Joachim Kotze  est analyste actions chez Morningstar.