Intel : changement de leadership opportun

Intel a annoncé que Pat Gelsinger remplacerait Bob Swan en tant que PDG à compter du 15 février.

Abhinav Davuluri 14.01.2021

Intel a annoncé que Pat Gelsinger remplacerait Bob Swan en tant que PDG à compter du 15 février.

Gelsinger a une riche expérience technologique, ayant occupé le poste de PDG de VMware depuis 2012 et passé les 30 premières années de sa carrière chez Intel. Chez Intel, Gelsinger a été le premier directeur technique (« Chief Technology Officer ») de la société et a également dirigé 14 programmes de microprocesseurs différents, y compris des rôles clés dans les familles de produits Xeon (serveur) et Core (PC).

Chez VMware, Gelsinger a joué un rôle déterminant dans la transition de l'entreprise d'un pionnier de la virtualisation des centres de données à un composant critique de l'infrastructure cloud.

Lorsque Swan est devenu PDG il y a près de deux ans, nous étions sceptiques quant à son expérience dans le domaine de la finance; il ne semblait pas à sa place par rapport à des pairs comme Jensen Huang, PDG de Nvidia, et Lisa Su, PDG d'AMD, tous deux ingénieurs.

Alors qu’Intel fait face à des pressions concurrentielles et à des défis de fabrication, nous pensons que l’expertise technique et en ingénierie de Gelsinger aidera l’entreprise à surmonter ces incertitudes. Néanmoins, ce recrutement ne devrait pas corriger immédiatement les retards dans le développement des procédés les plus avancés d’Intel, et nous attendons des annonces du groupe en matière de recours à la sous-traitance lors de l’annonce des résultats du 21 janvier.

L’action d'Intel a augmenté d'environ 8% après le communiqué de presse et se traite avec une décote plus modeste par rapport à notre estimation de juste valeur inchangée de 65 dollars par action.

Intel s'attend à ce que le chiffre d'affaires et les bénéfices du quatrième trimestre soient supérieurs à ses prévisions du 22 octobre (17,4 milliards de dollars et 1,02 dollar par action, respectivement).

La firme a également noté qu'elle a fait un progrès important sur sa technologie 7 nanomètres. Bien que nous pensons qu’Intel sous-traitera une partie de sa production de puces à TSMC, nous ne pensons pas qu’elle abandonnera complètement son activité de fabrication intégrée.

Intel dispose désormais de trois sites de fabrication produisant des puces 10 nm, et nous pensons qu'il est plus probable que son empreinte 7 nm sera plus petite (uniquement sur une usine, du moins au début).

Dans un article de 2018 pour la réunion annuelle du Forum économique mondial, Gelsinger a décrit quatre «superpuissances technologiques» qui domineraient l'ère numérique: la technologie mobile, le cloud, l'intelligence artificielle et l'Internet des objets.

Alors qu'Intel cherche à transformer son activité dominée par les processeurs x86 en une société multiarchitecture avec des processeurs, des FPGA, des GPU et des ASIC (collectivement décrits comme XPU) qui peuvent répondre à ces nouvelles opportunités, nous pensons que le bilan solide de Gelsinger sur le plan technologique en fait un choix solide pour le poste de DG.

Les décisions clés qui se profilent pour Gelsinger au cours de sa première année en tant que PDG d'Intel incluent ce qu'il faut faire avec l’activité de fabrication à la suite des retards de la technologie des processus qui ont permis à TSMC et Samsung de devancer Intel.

De plus, Gelsinger devra évaluer la stratégie non-CPU d'Intel, qui comprend des acquisitions telles qu'Altera, Mobileye et Habana Labs.

OneAPI d’Intel, un ensemble unifié d’outils et de bibliothèques permettant aux développeurs de créer des applications multi-architecturales pour ses processeurs XPU, est un autre domaine dans lequel nous pensons que la vaste expérience technologique de Gelsinger peut améliorer pour mieux rivaliser avec les outils de développement CUDA de Nvidia.

Pendant le mandat de Gelsinger chez VMware, la société a noué des partenariats avec de grands fournisseurs de cloud tels qu'Amazon AWS, Microsoft Azure et Google Cloud, qui ont permis aux clients VMware d'exécuter leurs environnements de centre de données virtualisés sur des infrastructures de cloud public.

Étant donné l’importance du cloud pour l’activité des centres de données d’Intel, nous pensons que Gelsinger est mieux équipé pour gérer la menace croissante des clients qui conçoivent leurs propres processeurs de serveur, tels que les processeurs Graviton basés sur ARM d’Amazon.

Alors que nous prévoyons toujours qu'Intel perdra des parts de marché dans les microprocesseurs au profit des puces AMD et ARM, la nomination de Gelsinger devrait, à notre avis, renforcer les perspectives de l'entreprise pour exécuter avec succès sa stratégie dans les XPU.
 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Advanced Micro Devices Inc88,75 USD0,00
Alphabet Inc A1 880,07 USD0,00
Amazon.com Inc3 263,38 USD0,00
Intel Corp58,67 USD0,00
Microsoft Corp224,34 USD0,00
NVIDIA Corp534,63 USD0,00
Samsung Electronics Co Ltd88 100,00 KRW0,00
Taiwan Semiconductor Manufacturing Co Ltd ADR130,64 USD0,00
VMware Inc132,67 USD0,00

A propos de l'auteur

Abhinav Davuluri  est analyste actions chez Morningstar.

 

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar