Le rachat d'Alexion par AstraZeneca à un prix raisonnable

Le laboratoire britannique met la main sur une plateforme de maladies rares.        

Damien Conover 14.12.2020
Facebook Twitter LinkedIn

Astrazeneca Drug Manufacturing

L’acquisition d’Alexion par AstraZeneca pour 39 milliards de dollars devrait diversifier les flux de trésorerie du laboratoire britannique, mais n’a pas d’incidence sur notre estimation de la juste valeur d’AstraZeneca ou son rempart concurrentiel.

Si le prix d'acquisition de 175 dollars par action représente une prime de près de 13% par rapport à notre estimation de la juste valeur d’Alexion sur une base autonome, les synergies annuelles probables de 500 millions de dollars prévues dans le cadre de l'opération justifient ce niveau de prix.

Nous relevons l’estimation de la juste valeur d’Alexion à 175 dollars par action, car nous pensons que ce rachat ira à son terme.

Nous ne pensons pas qu’AstraZeneca avait vraiment besoin de faire cette acquisition. Le groupe s’est montré opportuniste pour saisir une entreprise qui se négocie en-dessous de sa juste valeur.

En outre, l’opération devrait assurer une diversification des flux de trésorerie et aider AstraZeneca à réinvestir dans la recherche et le développement, contribuant ainsi à maintenr son rempart concurrentiel élevé (« Wide Moat »).

AstraZeneca se dote d'une nouvelle plate-forme solide pour les maladies rares via Alexion, l'acquisition apporte à AstraZeneca une exposition accrue aux brevets grâce au médicament pour maladies rares Soliris (compétition biosimilaire prévue en 2025).

Nous nous attendons à ce que le médicament de nouvelle génération Ultomiris permette d’atténuer la pression des biosimilaires.

Soliris représentait près de 60% des ventes totales d'Alexion en 2019, mais nous tablons qu’environ 70% des ventes bénéficieront à Ultomiris pour atténuer l'éventuelle concurrence des biosimilaires.

Ultomiris propose une posologie toutes les huit semaines contre toutes les deux semaines pour Soliris, et une version sous-cutanée d’Ultomiris pourrait constituer une différence majeure pour les patients. En outre, les brevets autour d'Ultomiris durent au-delà de 2030, créant un moteur à long terme de flux de trésorerie.

En dehors de la menace générique, nous voyons plusieurs défis pour Soliris et Ultomiris. La concurrence est axée sur des indications particulières des médicaments et non sur l'ensemble des indications approuvées.

Nous prévoyons que les médicaments Alexion porteront plus de cinq indications clés, ce qui à terme devrait diversifier la population de patients et réduire probablement les pressions concurrentielles.

 

© Morningstar, 2020 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Alexion Pharmaceuticals Inc  
AstraZeneca PLC10 494,00 GBX2,38Rating

A propos de l'auteur

Damien Conover  is a guest author