Quand la BCE sort son "bazooka"

Plus, plus longtemps. Les marchés en sont apparemment satisfaits.

Jocelyn Jovène 15.06.2020

La Banque centrale européenne a réussi à créer une agréable surprise le 4 juin dernier, en relevant et en prorogeant son programme de rachat d'actifs "temporaire" (PEPP), décidé pour répondre à l'urgence de la crise de Covid-19. Ce programme vient compléter celui déjà en place depuis 2015 de rachats d'actifs (baptisé "Asset Purchase Program").

Ce programme a vu son enveloppe accrue de 600 milliards d'euros à 1.350 milliards (lire la décision de la BCE ici) et est prorogé de décembre 2020 à juin 2021. Ceci implique des achats d'actifs de l'ordre de 4 milliards d'euros par jour, selon UBS.

Dans un entretien avec le journal italien Il Sole 24 Ore, Philip R. Lane, chef économiste de la BCE, explique que si les achats nets d'actifs pourraient se prolonger au-delà de cette date, jusqu'à ce que les dirigeants de la banque centrale considère que la crise du coronavirus est terminée.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar