Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Quand les Bourses se rétabliront-elles?

Les quatre étapes de (la plupart) des marchés baissiers.

John Rekenthaler 28.04.2020
Facebook Twitter LinkedIn

Les marchés baissiers passent généralement par quatre phases.

La première étape est la reconnaissance. Presque tout le monde ignore la chute initiale d’un marché baissier comme un événement ordinaire. Les marchés montent et tombent.

Traiter chaque mauvaise semaine comme l’arrivée d'un krach ne fait pas que ronger les nerfs. Cela entraînerait une mauvaise performance si l’investisseur s'il agissait sur cet instinct.

Neuf fois sur 10, réaliser une perte rapide de 5% ou 10% se traduirait par une perte permanente de 5% ou 10%, car les actions reviennent rapidement à leur niveau précédent.

Ce marché a atteint la première étape après que les actions ont légèrement progressé sur l'année, avant de chuter brutalement de 11% au cours de la dernière semaine de février.

Certains courtiers ont publié des notes rassurantes sur la façon dont ces choses se produisent, expliquant que la volatilité du marché est naturelle. La Bourse a rebondi le lundi suivant, mais n'a pas réussi à maintenir ses gains, puis s'est effondrée la deuxième semaine de mars. Le marché baissier était en marche.

La deuxième étape est la panique. Cela se produit lorsque les actionnaires se rendent compte que les conseils reçus jusqu'ici ont échoué. Acheter dans la baisse n'était pas facile, comme c'est le cas neuf fois sur dix.

Les pertes n'en ont été que plus importantes. Avec la douleur (et le regret) des pertes inattendues vient la surprise que la sagesse conventionnelle n'était pas bonne conseillère. La confiance des investisseurs est alors mise à l'épreuve - et certains en manquent. Ils vendent d'abord, puis posent des questions plus tard.

Le 23 mars, nous étions à l'étape deux. Parallèlement à l'effondrement de 1987, le krach actuel a été la baisse la plus rapide en Bourse depuis la Grande Dépression. Il est difficile d'appliquer une analyse rationnelle quand tant de choses se produisent, si rapidement.

La troisième étape est la stabilisation. La panique s'apaise mais la situation reste sombre. Les investisseurs ont cru lors de la première étape que le cours des actions chutaient de façon épidermique.

Maintenant, ils se rendent compte que les actions ont trébuché pour une bonne raison et que jusqu'à ce que cette raison soit éliminée, ils continueront de lutter. Les pertes des actionnaires ne seront pas récupérées de sitôt.

Nous étions à ce stade le 30 mars. Les actions ont stoppé leur déclin et ont même rebondi un peu, mettant ainsi fin à l’impression qu’elles ne feront que chuter.


Cette période est marquée par des turbulences. Les stocks rebondissent, parfois avec fureur, pour ensuite reculer de nouveau.

Le sentiment des investisseurs varie entre l'optimisme que la fin est en vue et le désespoir que cela est en fait faux. Il s'agit généralement de la période la plus longue du marché baissier, qui s'étend sur plusieurs mois. (Plusieurs années pour La Grande Dépression)

La quatrième étape est l'anticipation. C'est alors que les actions commencent leur reprise. Comme pour le début du marché baissier, presque personne ne reconnaît sa fin qu'après coup.

Les nouvelles ont tendance à être presque sinistres, accompagnées d'articles sur la façon dont les jours heureux des actions sont révolus.

Cependant, certains investisseurs perçoivent au loin l'amélioration économique à l'avenir. Ils reviennent et les cours commencent à monter.

 

Cet article a été initialement publié sur Morningstar.com

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

John Rekenthaler  is vice president of research for Morningstar.