Des portefeuilles de plus en plus verts

Si les gouvernements sont engagés dans des négociations complexes à la COP23, les investisseurs disposent déjà de plusieurs instruments spécialisés dans la protection de l'environnement.

Valerio Baselli 16.11.2017
Facebook Twitter LinkedIn

Alors que la vingt-troisième édition de la conférence annuelle de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (COP23) va se clôturer ce vendredi 17 novembre à Bonne, les progrès de l’humanité en matière de lutte contre le réchauffement climatique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre sont bien maigres.

Deux ans après la conclusion de l'accord de Paris sur le climat, où 196 pays se sont engagés à limiter la hausse de la température moyenne de la planète, l'écart entre les engagements des pays et les efforts réels qui ont été réalisés pour réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) est « catastrophique », selon le rapport annuel sur les émissions des pays du Programme des Nations unies sur l'environnement (PNUE).

Si les émissions mondiales de dioxyde de carbone semblent se stabiliser depuis 2014 pour se situer autour de 51,9 milliards de tonnes l’an dernier, notamment grâce à la Chine qui a réduit le recours aux centrales au charbon, les efforts engagés ne sont pas assez importants.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement
Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste chez Morningstar Italie.