Flux: les investisseurs averses au risque en mai, sans paniquer

Les actions continuent de souffrir du mouvement de décollecte engagé depuis plusieurs mois.

Jocelyn Jovène 29.06.2016
Facebook Twitter LinkedIn

La nervosité des investisseurs est retombée d’un cran en mai, accompagnant un rebond des indices actions. Cela n’a pas empêché les investisseurs de continuer à sortir des fonds actions, lesquels ont connu un nouveau mois de décollecte importante (7,1 milliards d’euros) sans toutefois dépasser les records de mars dernier ou d’août 2015.

Dans un contexte de craintes d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (« Brexit »), qui a finalement eu lieu, les investisseurs ont plutôt fait preuve d’indécision avant l’événement.

Europe Fund Flows May2016 a

Cet attentisme a également contribué à l’afflux de capitaux dans les fonds monétaires, qui sont généralement privilégiés avant et pendant les phases de remontée de l’aversion au risque. Au cours du mois de mai, cette catégorie a collecté 16,7 milliards d’euros, ce qui, tout en étant important, est bien moins spectaculaire que les 36,1 milliards de collecte observés en novembre dernier.

La même impression – montée des craintes sans toutefois se transformer en panique – ressort également des catégories qui se focalisent sur les fonds investis en actions britanniques et les obligations libellées en livre sterling. Le mouvement de décollecte s’est bien poursuivi en mai sur les actions sans toutefois atteindre les proportions observées au cours du premier semestre 2015.

UK equity flows

Les sorties de capitaux des fonds investis en obligations libellées en livres sterling montre un certaine appréhension de la part des investisseurs européens face au risque de « Brexit ». Les sorties sur les obligations souveraines, d’entreprises, diversifiées, haut rendement et indexées sur l’inflation ont atteint 457 millions d’euros en mai contre des entrées de capitaux de 686 millions d’euros en avril. Là encore, les sorties de capitaux n’ont pas atteint les niveaux observés en août 2015.

UK bond flows

Les fonds obligataires ont figuré parmi les gagnants du mois avec une collecte nette de 5,4 milliards d’euros. La plupart des flux se sont dirigés vers les obligations libellées en dollars et en euros. Les fonds d’allocation ont pour leur part enregistré 4,2 milliards d’euros d’actifs, le niveau le plus élevé depuis novembre dernier. Les fonds alternatifs ont continué de collecter de façon significative avec 3,3 milliards d’euros.

 

L'intégralité du rapport sur la collecte en Europe est disponible en suivant ce lien.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.