En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Les produits « strategic beta » poursuivent leur percée

Les fonds à béta stratégique ont collecté en Europe 5,7 milliards d’euros au cours du premier semestre, et pèsent aujourd’hui 4,6% du marché de la gestion passive.

Valerio Baselli 28.07.2017

Le « strategic beta », définition que Morningstar préfère à la plus connue appellation de « smart beta », continue de séduire les investisseurs. Le concept est très populaire et de nouveaux produits labellisés « smart » sont lancés régulièrement.

Conçus pour maximiser le rendement pour un niveau de risque donné ou maîtriser le niveau de risque d’une classe d’actifs, les produits à béta stratégique accumulent les actifs sous gestion.

D’après les données de Morningstar, à fin juin 2017 on dénombrait 425 produits à béta stratégique en Europe (375 ETF et 50 fonds passifs non cotés). Il y en avait 393 fin 2016.

Les fonds « strategic beta » ont collecté plus de 5,7 milliards d’euros au cours du premier semestre 2017 et géraient à la fin de juin 57,7 milliards d’euros.

Pour rappel, l’industrie européenne des fonds passifs compte 3.371 produits au total (2.283 ETF et 988 fonds indiciels traditionnels). Elle a collecté plus de 83 milliards d’euros dans la même période et gérait à la fin du premier semestre 1.250 milliards d’euros.


Source : Morningstar Direct

 
Source : Morningstar Direct

Au cours du semestre, le « strategic beta » a attiré 6,6% des flux totaux vers les produits passifs en Europe, et pesait à la fin du mois de juin 4,6% du marché des produits indiciels.

199 produits sont orientés vers la recherche de rendement – ces produits utilisent donc des stratégies basées sur les dividendes, les fondamentaux, le « momentum » ou la qualité d’entreprise – et ont collecté depuis le début de l’année 5,1 milliards d’euros pour 41 milliards d’euros d’actifs sous gestion.

40 produits sont orientés vers la gestion du risque (à faible volatilité pour la grande partie) ont décollecté depuis le début de l’année 130 millions d’euros. Ces produits géraient 8,6 milliards d’euros à fin juin.

On compte enfin 186 produits de la catégorie « autres ». Il s’agit principalement de fonds équiponderés et exposés aux matières premières non traditionnelles. Ces instrument sont collecté 740 millions d’euros et géraient 8,1 milliards à la fin de juin. Cliquez ici pour lire notre classification.

Au regard des flux depuis le début de l’année, deux fonds se distinguent : avec respectivement 826 et 766 millions d’euros de collecte nette, les fonds iShares Edge MSCI USA Value Factor UCITS ETF et iShares Edge MSCI Europe Value Factor UCITS ETF EUR sont de loin les produits à béta stratégique qui ont le plus collecté au cours du semestre. Ces deux fonds devancent le fonds Amundi ETF Jpx-Nikkei 400 UCITS ETF EUR, avec 330 millions d’euros d’entrées nettes.

En termes d’encours, les plus gros fonds « strategic beta » en Europe, et les seuls à dépasser les deux milliards d’euros d’actifs sous gestion, sont les fonds iShares Developed Markets Property Yield UCITS ETF USD (Dist), qui investit dans le secteur immobilier international (2,7 milliards d’euros à la fin juin), puis le fonds SPDR® S&P US Dividend Aristocrats UCITS ETF (2,4 milliards d’euros).

Au cours du premier semestre, 93 nouveaux produits passifs ont été lancé en Europe, dont 32 à béta stratégique. Parmi ceux-ci, il y en a 18 classés par Morningstar comme « return oriented », deux comme « risk oriented » et 12 « autres ».

Au niveau des classe d’actifs, le semestre a été marqué par le lancement de 20 nouveaux produits actions, deux fonds obligations et 10 fonds exposés aux matières premières.

En ce qui concerne les émetteurs, enfin, le plus actif a été BNP Paribas avec 11 nouveaux produits « strategic beta » lancés, suivi par Candriam avec cinq nouvelles offres et Amundi avec trois lancements. On trouve ensuite Fidelity, Lyxor et UBS avec deux nouvelles offres.

Cette analyse a été réalisée avec la plate-forme professionnelle Morningstar Direct. Cliquez ici pour en savoir plus.

Cliquez ici pour visiter notre site dédié à MiFID II

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.