En visitant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous trouverez plus d'informations sur notre politique en cliquant sur le lien suivant..

Gestion d’actifs : les femmes manquent à l’appel

La France est dans les pays où les femmes sont plus représentées. Les Etats-Unis sont en queue de peloton.

Une nouvelle étude de Morningstar montre à quel point les femmes sont sous-représentées dans l’industrie de la gestion d’actifs – et la situation ne s’est pas beaucoup améliorée depuis 2008.

Ce n’est pas vraiment une surprise : le monde de la finance est très masculin. Morningstar a dressé un état de lieux à fin 2015, après avoir pendant plusieurs années étudié l’évolution du taux de représentation féminine dans l’industrie de la gestion d’actifs dans certains pays – Etats-Unis, Espagne, Hong-Kong, pour trouver que les femmes sont non seulement bien moins nombreuses que les hommes dans cette industrie mais que leur taux de représentation est encore plus faible que dans d’autres professions comme les médecins ou les avocats.

A partir de la base de données de Morningstar, l’étude est désormais étendue à 56 pays, et les tendances observées dans notre premier échantillon de pays se confirme à l’échelle globale. Dans le monde, un gérant sur cinq est une femme, et ce niveau n’a pas changé depuis 2008.

Quelques pays sortent du lot : Hong-Kong, Singapour, la France, l’Espagne et Israël ont des taux de représentation supérieurs à la moyenne mondiale (cf tableau).

Mais dans de grands centres financiers comme les Etats-Unis, l’Allemagne, et dans une moindre mesure le Royaume-Uni, les femmes sont sous-représentées.

Pourcentage de femmes au sein des professions de gestion d’actifs, avocats, docteurs et titulaires du CFA par pays

L’étude s’appuie sur une base de 26.340 gérants de fonds. Morningstar dispose de données sur le sexe des gérants pour 15.996 personnes à partir de données fournies par les sociétés de gestion. Pour les 10.344 autres gérants identifiés, nous nous sommes basés sur le prénom du gérant, utilisant un algorithme qui détermine la probabilité qu’un gérant soit un homme ou une femme. Un recoupement de l’information a également été opéré manuellement pour les cas pour lesquels l’algorithme n’était pas en mesure de donner une réponse satisfaisante.

 

L'intégralité de l'étude est disponible ici.

 

 

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Laura Pavlenko Lutton  Laura Pavlenko Lutton is an editorial director in Morningstar's fund research group. She would love to hear from you, but she can't give portfolio advice.