Inventaires de portefeuille, la quête de transparence

Le traitement des portefeuilles devient incontournable, pour les investisseurs comme pour les gérants.

Avec des investisseurs institutionnels, en l’occurrence les assureurs, qui vont devoir mesurer au plus près les risques que portent leurs portefeuilles, les gérants de fonds sont appelés à plus de transparence dans la publication des inventaires de leur fonds. En effet, dans le cadre de la gestion actif/passif et de la mesure de risque, ces investisseurs vont devoir procéder à la décomposition des portefeuilles des fonds (en direct ou en la demandant en amont à leurs fournisseurs) afin de consolider les différentes expositions.

Le traitement est moins aisé qu’il n’y paraît. Ne serait-ce que parce qu’au cours des années la gestion a connu un degré de sophistication grandissant. C’est le cas notamment avec la mise en place de stratégies de couverture (couverture du risque de marché ou devises par exemple) : ce qui relevait il y a une dizaine d’années de la technique sophistiquée s’est pour ainsi dire banalisé. Mais lorsqu’il s’agit de traiter les portefeuilles afin de calculer des niveaux d’exposition, l’analyse des dérivés ne va pas sans poser de questions. Affichés à leur valeur comptable dans les inventaires, il convient de leur attribuer une contre-valeur économique correspondant à l’exposition effective qu’ils procurent. A cela s’ajoute l’éventuel risque de contrepartie…

Dangers cachés

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Frédéric Lorenzini

Frédéric Lorenzini  est Directeur de la Recherche de Morningstar France.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar