Gestion active - Gestion passive : ennemies ou complémentaires ?

Au-delà des discussions de principe, les 2 approches ont chacune leur rôle à jouer dans un portefeuille diversifié. Encore faut-il ne pas se tromper sur le rôle que l’on attribue à chacune…

Vianney Dubois, 05.09.2011

Jamais le débat « gestion active, gestion passive » n’a été aussi enflammé qu’aujourd’hui.  Probablement parce que la possibilité d’accéder à l’une et l’autre n’a jamais été aussi simple : développement considérable des ETF d’un côté et de l’autre démocratisation de la forme la plus « fondamentaliste » de la gestion active avec la gestion alternative.

Il est toutefois juste de reconnaitre qu’au cours des dernières années, les partisans de la gestion passive ont marqué des points : incapacité de la plupart des gérants actifs à se prémunir contre la crise de 2008 et effort marketing très important de la part des fournisseurs d’ETF ont encouragé l’engouement pour la gestion passive. Ballotés entre le souvenir de la précédente crise (crise des technos) qui avait a contrario consacré la prééminence du stockpicking avec l’avènement de quelques stars comme Marc Renaud ou Didier Le Menestrel, et les arguments raisonnables des ETFistes (moindres frais de gestion,  WYSIWYG…), les investisseurs sont bien souvent perplexes et peinent à se faire une religion.

Nul doute que la recherche académique donnera d’ici peu un cadre théorique à ceux qui cherchent à allier gestion active et gestion passive, mais un peu d’analyse et beaucoup de bon sens peuvent déjà permettre de clarifier les choses.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

A propos de l'auteur

 

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar