BNP Obli Nouveaux Marchés 2016

Un fonds obligataire qui perd un peu de lisibilité à trop vouloir en faire.

Voici un fonds qui propose de jouer les obligations des marchés émergents au travers d’une stratégie de portage : on garde les obligations jusqu’à leur remboursement en 2016 et on est ainsi remboursé au pair. Cette stratégie permet d’être indifférent, jusqu’à un certain point, à l’évolution des taux d’intérêt.

Il s’agit de la même stratégie que celle mise en œuvre en 2008 et 2009 par plusieurs fonds qui avaient été créés pour « ramasser » du papier massacré. On se souvient qu’en 2008 la crise des marchés actions s’était accompagnée d’une crise obligataire. A l’époque seuls les emprunts d’Etat trouvaient grâce aux yeux des investisseurs et les obligations d’émetteurs tels que Peugeot, Renault ou Cofiroute se négociaient avec une décote de 20 à 40%. On trouve parmi les fonds obligataires avec une stratégie de portage à terme des LCL Obli 2012 ou Elan 2013.

Si la stratégie est la même avec le fonds de BNP Paribas, la mise en œuvre est légèrement différente. On vise les obligations à haut rendement des marchés émergents en raison de leur croissance plus soutenue que celle des marchés développés. En outre, depuis la crise des dettes souveraines d’Europe du Sud (Grèce, Espagne et maintenant Portugal), les investisseurs ont été conduits à relativiser leur échelle de risque : le niveau de risque (mesuré par le marché des CDS) est actuellement moins important sur un émetteur privé comme Portugal Télécom que pour l’Etat portugais lui-même.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

A propos de l'auteur

Frédéric Lorenzini

Frédéric Lorenzini  est Directeur de la Recherche de Morningstar France.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar