Fonds Actions françaises, un trimestre pour rien?

Pas si sûr, certains s’en sortent mieux que d’autres, notamment les fonds de petites capitalisations.

Facebook Twitter LinkedIn

Les grandes valeurs françaises ont terminé le premier trimestre en territoire positif après un net repli dans les premières semaines de l’année. L’indice CAC 40 avec dividendes réinvestis a repris sa progression au mois de mars (+7,15%), clôturant le trimestre sur une modeste hausse (+0,97%). Dans le même temps, les petites et moyennes valeurs ont surperformé : les indices CAC Small 90 et Mid 100 ont gagné 9,10 et 8,31% respectivement. L’évolution des valeurs sur ce premier trimestre offre une image plus contrastée que sur l’ensemble de 2009. Ainsi les bancaires qui avaient, sans grande distinction, tiré les marchés à la hausse l’année dernière ont fini le trimestre en ordre dispersé. Natixis affiche la meilleure progression (+12,63%), BNP Paribas et Crédit Agricole suivent (+4,85% et +1,72% respectivement) tandis que Société Générale perd 4,87%. Parmi les valeurs industrielles, les cycliques Lafarge et St Gobain ont subi les pertes les plus lourdes parmi les large caps françaises (-6,49% et -9,88%) tandis que les sociétés de services pétroliers (Vallourec, Technip, CGG Veritas) offraient les gains les plus solides (+17,51%, 21,86% et 40,69%). Parmi les valeurs défensives, Total et Vivendi ont terminé en retrait (- 4,50% et -4,71%) tandis que Sanofi et France Télécom ont légèrement progressé (+0,24% et +1,64%).

Dans ce contexte, la catégorie Actions France Grandes Capitalisations a progressé de 1,92% sur le trimestre et la catégorie Petites et Moyennes Capitalisations de 6,33%. Parmi les fonds les plus performants des trois premiers mois de l’année, Metropole France (noté Supérieur) et AXA France Opportunités (noté Standard) se classent confortablement dans le premier décile de la catégorie Grandes Cap. La sélection de titres a été positive pour ces deux fonds aux portefeuilles relativement concentrés. Ils ont aussi profité d’une exposition aux petites et moyennes valeurs supérieure à la moyenne, tout comme Moneta Multi Caps (Elite) qui finit dans le deuxième décile. Centifolia, également noté Elite, a battu la moyenne de ses concurrents (+2,26%, 29ème percentile). Son positionnement défensif a été payant dans le repli de janvier tandis que certains paris (CGG Veritas, Vinci) se sont bien comportés sur le reste du trimestre. Tricolore Rendement (Supérieur) termine de son côté en dessous de la moyenne de la catégorie (+0,95%, 72ème percentile), la sélection de titres n’ayant pas permis de compenser le positionnement là aussi globalement défensif du portefeuille. Cette contreperformance de court terme ne remet toutefois pas en cause les qualités intrinsèques de ce fonds qui dispose par ailleurs d’un track record très solide sur le long terme.

Dans la catégorie Petites et Moyennes Capitalisations, le fonds le plus performant du trimestre est Ulysse (noté Inférieur) avec une performance de 12,42%. Le rattrapage sur les petites capitalisations fortement dévalorisées en 2008 s’est poursuivi, dans la continuité de 2009. En l’absence de tendance sectorielle, c’est donc la sélection de titres qui a primé. Avec un positionnement légèrement plus orienté vers les valeurs de croissance et une exposition moindre aux très petites capitalisations, le fonds Allianz France Mid Cap (Supérieur) a surperformé mais plus modestement (39ème percentile). KBL Richelieu France (Inférieur), dont la capitalisation moyenne est dans la fourchette haute de la catégorie (autour de 5 milliards d’euros contre 1,3 pour la catégorie), termine le trimestre parmi les derniers (+2,31%, 89ème percentile).

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement
Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Mathieu Caquineau, CFA

Mathieu Caquineau, CFA  Analyste fonds senior, Morningstar France

© Copyright 2021 Morningstar, Inc. Tous droits réservés.

Termes & Conditions        Vie privée