Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Le retour de la santé

Secteur défensif, la santé devrait poursuivre sa consolidation en 2010.

Facebook Twitter LinkedIn

Certes les fonds de la catégorie Actions santé n’ont fait « que » 20,57% en moyenne en 2009 alors que les fonds du secteur Finance prenaient  36%, ceux du secteur Energie  39% et ceux investis en valeurs technologiques 53%... Mais il convient de se rappeler qu’en 2008 la catégorie Actions santé n’avait lâché « que » 22% tandis que les autres catégories perdaient respectivement 53%, 44% et 43% !

La santé confirme ainsi son caractère défensif, qu’il s’agisse des valeurs prises individuellement ou globalement au niveau d’un fonds. Et alors que les perspectives macro-économiques apparaissent aujourd’hui peut-être moins lisibles qu’on ne le pensait fin 2009 et les marchés boursiers sont incertains, les fonds santé semblent avoir un rôle à jouer dans les portefeuilles.

Outre le rebond de l’ensemble des marchés boursiers, le secteur a profité en 2009 de nombreuses opérations intervenues entre gros laboratoires. On compte sur l’année passée pas moins de 19 opérations de plus de 1 milliards de dollars. Avec par exemple Wyeth (à qui on doit l’Advil) repris par Pfizer dans le cadre d’une opération à plus de 64 milliards de dollars, Schering-Plough (et son Dr Scholl’s) repris par Merck  (47 milliards de dollars), Genentech dans les biotechnologies repris par Roche (46 milliards dollars). Plus proche de nous, l’américain Chattem a été repris par Sanofi-Aventis qui s’ouvre ainsi un accès aux marchés OTC et aux marchés émergents.

Facteurs de soutien

Ces opérations ont profité de plusieurs facteurs convergents : pipelines de brevets et de molécules en phase de tarissement du côté des grands laboratoires pharmaceutiques qui conduisent ces derniers à procéder à des acquisitions ; activité avec des clashflows récurrents facilitant les acquisitions et le cas échéant l’accès au financement alors même que les niveaux de valorisation sont attractifs.

En 2010, cette tendance devrait se poursuivre selon Damien Conover, analyste en chef du secteur Santé chez Morningstar, « comme les consolidations au niveau des pharmaceutiques marquent le pas, nous pensons que les petites et moyennes valeurs dans les biotechnologies vont continuer à être des cibles attractives pour les grands laboratoires ».

Parmi les valeurs à suivre identifiées par Damien Conover et son équipe : Vertex qui dispose d’un bon pipeline et aussi d’un réel savoir-faire en termes de coopération avec les grands laboratoires ; mais aussi Auxilium Pharma ou Human Genome Sciences. Autre domaine qui devrait connaître des opérations, celui des équipements comme les fournisseurs de prothèses.

Un gisement diversifié

Sur le marché français, plusieurs fonds permettent de jouer le secteur de la santé ou celui plus étroit des biotechnologies. Ainsi, en dépit de performances en retrait depuis le début de l’année, le fonds Etoile Santé Europe proposé par le Crédit du Nord affiche sur le plus long terme une performance qui mérite que l’on s’y intéresse. Sur 5 ans, le fonds a fait 5,49% par an, soit 3,32% de mieux que la moyenne de sa catégorie chaque année, ce qui classe le fonds dans le premier décile de sa catégorie.

Dans l’univers des biotechnologies, le Dexia Biotechnology a fait sur 5 ans plus de 14% par an, soit 9% de mieux que la moyenne de sa catégorie. Cliquer ici pour accéder au Sélecteur de fonds.

On pourra aussi utilement lire l’analyse qualitative du fonds Fidelity Global HealthCare qui est noté Supérieur ou celle du fonds Pictet Biotech lui aussi noté Supérieur.

 

 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Frédéric Lorenzini

Frédéric Lorenzini  est Directeur de la Recherche de Morningstar France.