16 actions européennes de qualité sous-évaluées pour le 3ème trimestre 2024

Ces titres décotés, dont Roche, Adyen ou Melrose présentent un rempart concurrentiel étendu, une incertitude moyenne à faible et un risque ESG moyen à faible.

Jocelyn Jovène 04.07.2024
Facebook Twitter LinkedIn

markets

Après un début d’année tonitruant, les actions européennes connaissent depuis quelques semaines un parcours plus volatil depuis le 9 juin, lié en particulier au contexte politique incertain en France où le parti d’extrême-droite Rassemblement national menace de faire une entrée en force lors des élections législatives du 7 juillet.

Dans un tel contexte, les investisseurs peuvent trouver « refuge » en considérant des entreprises de qualité se traitant avec une décote de valorisation par rapport à l’estimation de juste valeur de Morningstar.

Comment nous avons sélectionné les actions

Nous avons établi notre liste à partir des actions constituant l’indice Morningstar Developed Markets Europe, en filtrant sur les 5 critères suivants :

  • Un rempart concurrentiel étendu (« Wide Moat ») ;
  • Une note Morningstar de 4 ou 5 étoiles, signe d’une sous-évaluation ou décote par rapport à l’estimation de juste valeur de Morningstar (nous avons limité notre sélection aux titres dont la décote de valorisation est supérieure ou égale à 20%) ;
  • Une note de risque ESG « moyenne », « faible » ou « négligeable » ;
  • Une note d’allocation du capital « exemplaire » ou « standard »
  • Une note d’incertitude de l’estimation de juste valeur de « faible » à « élevée ».

Le critère de rempart concurrentiel est très important, renvoyé à l’expression attribuée à Warren Buffett du « moat » qui renvoie à la capacité d’une entreprise de protéger ses positions de la concurrrence et dégager durablement (20 ans et plus) une rentabilité supérieure au coût du capital.

Les flux de trésorerie prévisibles sont essentiels pour permettre à nos analystes d'estimer la valeur de chaque entreprise et alimentent la note d'incertitude Morningstar. La note d'incertitude Morningstar va de faible à extrême, reflétant les niveaux de confiance des analystes lors de l'attribution des estimations de la juste valeur. Une incertitude plus faible implique une plus grande résistance aux risques, tels que la sensibilité des ventes à la conjoncture et aux évolutions de l’environnement concurrentiel.

Pour les investisseurs sensibles aux critères ESG, nous avons retenu les sociétés ayant un risque faible à moyen.

  1. Elekta EKTA B
  2. Edenred EDEN
  3. Sartorius DIM
  4. Melrose Industries MRO
  5. Reckitt Benckiser Group RKT
  6. Anheuser-Busch InBev ABI
  7. Roche ROG
  8. Rheinmetall RHM
  9. Adyen ADYEN
  10. Pernod Ricard RI
  11. GSK GSK
  12. Sartorius SRT3
  13. Rentokil Initial RTO
  14. Julius Baer Group BAER
  15. Spirax Group SPX
  16. Diageo DGE

Le tableau suivant reprend les principaux indicateurs de suivi de Morningstar et de sélection qui ont présidé à sa constitution.

 

 

 

Elekta EKTA B

Analyst: Alex Morozov, CFA

Selon Alex Morozov, analyste de Morningstar, « la demande en radiothérapie devrait rester saine au cours de la prochaine décennie. Elekta devrait en bénéficier, mais son succès dépend de l'adoption continue d'Unity ainsi que de sa capacité à résister à la concurrence de Siemens Healthineers. Une grande partie de la croissance future d’Elekta proviendra des marchés émergents, où la démographie et la modernisation des systèmes de santé entraînent une utilisation accrue des équipements de radiothérapie. Étant donné qu'Elekta et Siemens Healthineers contrôlent environ 95 % des nouvelles installations, leur base installée croissante et leurs activités récurrentes devraient contribuer à générer une rentabilité solide sur le long terme.

Edenred EDEN

Analyst: Michael Field, CFA

Selon Michael Field de Morningstar, « Edenred est le leader mondial des services prépayés aux entreprises, avec pour activité principale les avantages sociaux, tels que les titres-repas. Ce marché est très concentré : dans la région clé du Brésil, par exemple, Edenred est le premier acteur, suivi de près par ses concurrents Sodexo et Alelo. Ensemble, les trois contrôlent 90 % du marché. Edenred est présent dans 46 pays et occupe la première ou la deuxième place sur chacun de ses marchés clés. La société a une présence significative sur les marchés émergents, ce qui peut entraîner une volatilité des bénéfices, mais génère des marges bénéficiaires élevées, « en partie grâce à leur utilisation accrue de bons numériques ».

La stratégie d’Edenred est axée sur la diversification dans d’autres domaines (comme la gestion des dépenses) et sur l’ajout de nouveaux pays à son portefeuille, principalement de manière organique.

Sartorius DIM

Analyst: Jay Lee

Sartorius AG et sa filiale de bioprocédés Sartorius Stedim ont considérablement réduit leurs prévisions pour 2023, en raison d’un ralentissement de la demande pour leurs outils destinés aux sciences de la vie.

« Compte tenu de ces facteurs, nous avons considérablement réduit nos hypothèses à court terme et nous réduisons nos estimations de la juste valeur des deux sociétés d'un pourcentage moyen à un chiffre », indique Julie Utterback, analyste de Morningstar. « Alors que les actions des deux sociétés se négociaient à peu près à leur juste valeur avant cette annonce, nous pensons qu'elles pourraient baisser de manière substantielle à la suite de cette nouvelle. Si les actions finissent par se négocier à des décotes significatives par rapport à nos nouvelles justes valeurs, nous pensons que les investisseurs ayant un horizon à long terme peuvent considérer cette faiblesse comme une opportunité d'acquérir des actions de ces sociétés de croissance à des prix raisonnables.

Après la croissance fulgurante enregistrée pendant les années de pandémie, nous pensons que la performance des actions pourrait finir par s'améliorer si leurs trajectoires de croissance se normalisent après une année 2023 difficile.

A long terme, les objectifs et les perspectives de Sartorius et sa filiale sont inchangés. Les sociétés semblent bien positionnées pour bénéficier de la croissance attendue de l'industrie biopharmaceutique, notamment en se concentrant sur les outils de fabrication de médicaments à grandes molécules qui devraient bénéficier à la fois d'une croissance relativement élevée et de coûts de substitution », estime l’analyse de Morningstar.

Melrose Industries MRO

Analyst: Loredana Muharremi

« Melrose, par l'intermédiaire de GKN Aerospace, est l'un des principaux fournisseurs de moteurs et de composants de structure, 70 % de son chiffre d'affaires provenant de contrats à long terme, pour lesquels l'entreprise est le seul fournisseur », rappelle Loredana Muharremi, analyste de Morningstar.

« Dans le segment des moteurs, la société dispose d'un portefeuille bien équilibré pour les avions à fuselage étroit et à fuselage large, agissant en tant que fournisseur de niveau 1 sur 90 % des moteurs actifs, et des partenariats de partage des risques et des revenus (RRSP) pour 74 % d'entre eux. Grâce à ces contrats RRSP, l'entreprise est bien placée pour bénéficier de la reprise postpandémique de l’aéronautique civile et de la croissance significative du secteur de l'après-vente des moteurs, avec une part croissante des bénéfices venant du marché des pièces détachées », explique l’analyste.

« Notre estimation de la juste valeur est de 870 pence, soutenue par l’augmentation des heures de vol, largement alimentée par les voyages d'agrément, parallèlement à une augmentation des dépenses de défense. Notre valorisation est renforcée par un changement stratégique de la gamme de produits en faveur des revenus du marché secondaire, qui génèrent des marges plus élevées », indique Muharremi.

Reckitt Benckiser Group RKT

Analyst: Diana Radu, CFA

Pour Diana Radu de Morningstar, le portefeuille de Reckitt est bien positionné dans des catégories qui bénéficient de facteurs de croissance séculaires dans les domaines de la santé et de l'hygiène, ce qui devrait se traduire par une croissance supérieure à celle de son groupe de référence à moyen terme.

« L'acquisition de Mead Johnson a ajouté à son portefeuille une position de leader dans le domaine de la nutrition infantile, un segment où le pouvoir de fixation des prix et les marges sont généralement sains », estime l’analyste. « Cependant, le moment choisi pour la transaction, avant une période de baisse des taux de natalité et d'intensification de la concurrence en Chine, a posé des défis importants et a freiné la croissance des revenus au cours des dernières années », note-t-elle.

« La direction a vendu l'activité de nutrition infantile en Chine en 2021, et l'avenir du reste de l'activité principale de nutrition infantile reste incertain. Si nous pensons que la taille réduite du segment offre à la direction la possibilité de se recentrer sur des activités à croissance plus rapide - ce qui la positionne pour un succès à plus long terme après les pics de demande générés par la pandémie de coronavirus - de nouvelles baisses séculaires des taux de natalité aux États-Unis pourraient continuer à freiner les ambitions de croissance à un chiffre de l'entreprise. Néanmoins, nous pensons que le pire est derrière la société », estime Radu.

Anheuser-Busch InBev ABI

Analyst: Ioannis Pontikis, CFA

Après une série d'acquisitions importantes, Anheuser-Busch Inbev est devenu le plus grand producteur de bière au monde. « La stratégie de la direction consiste à acheter des marques dotées d'une plate-forme de croissance prometteuse, à étendre la distribution et à réduire impitoyablement les coûts de l'entreprise », explique Ioannis Pontikis, de Morningstar. L’entreprise acquéreuse est devenue un « monstre avec une vaste échelle mondiale ainsi qu’une densité régionale », ajoute-t-il. ABI contrôle des positions de type monopolistique en Amérique latine et en Afrique, ce qui confère à l’entreprise « un effet de levier important sur les coûts fixes et un pouvoir de tarification des achats ». Cela contribue à un rendement du capital excédentaire et à des « cycles d’exploitation et de trésorerie de premier ordre ».

Roche ROG

Analyst: Karen Andersen, CFA

Malgré un portefeuille de médicaments solide et une position de leader dans le secteur des diagnostics, Roche se négocie avec une forte décote par rapport à sa juste valeur estimée. Pourtant, selon notre analyste Karen Andersen, « ce géant suisse de la santé est dans une position unique pour guider les soins de santé mondiaux vers une entreprise plus sûre, plus personnalisée et plus rentable ». Roche a récemment annoncé l'acquisition de Carmot Therapeutics pour 2,7 milliards de dollars sous forme d'avances et des gains si certaines étapes sont atteintes. Carmot propose trois programmes destinés aux patients atteints d’obésité au stade clinique, qui pourraient générer jusqu’à 4 milliards de dollars de ventes d’ici 2027, selon les estimations de Morningstar.

Rheinmetall RHM

Analyst: Loredana Muharremi

Morningstar a récemment relevé l'évaluation de Rheinmetall de 445 euros à 730 euros après avoir pris en compte le contrat potentiel de remplacement du M2 Bradley aux États-Unis et pris en compte une hypothèse de croissance bénéficiaire de 3 % à 5 % sur le long terme. Sans ce contrat américain, la juste valeur du titre s'élève à 680 euros, ce qui reste bien supérieur au prix actuel du marché, note Loredana Muharremi, de Morningstar.

« Nous prévoyons que le segment des systèmes pour véhicules augmentera à un taux de croissance annuel composé de 28 % au cours des cinq prochaines années, par rapport à notre estimation précédente de 20 %. Nous anticipons ainsi le contrat du programme de véhicule de combat XM30, potentiellement évalué à 40 milliards USD. Rheinmetall et General Dynamics sont en concurrence directe, et bien que les chars de cette dernière puissent présenter des avantages potentiels en termes de coûts, l'utilisation récente sur le terrain des modèles précédents a mis en évidence les avantages technologiques de Rheinmetall, en particulier dans les systèmes de protection, ce qui accroît notre confiance dans le fait que l'entreprise remportera l'appel d'offres. Nous estimons qu'il y a 50 % de chances que Rheinmetall remporte l'appel d'offres et que la production commence en 2027 », estime Muharremi.

Adyen ADYEN

Analyst: Niklas Kammer, CFA

« Adyen est en train de prendre d'assaut le marché du commerce électronique en répondant aux besoins de paiement complexes des grands commerçants internationaux », indique Niklas Klammer de Morningstar.

L’entreprise couvre l'ensemble de la chaîne de valeur de l'acquisition des commerçants, y compris le règlement, sur une seule plateforme, offrant des services d'acquisition locaux à l'échelle mondiale, réduisant les coûts pour les commerçants et permettant à ses clients de s'étendre à l'échelle mondiale en un clin d'œil.

« Le fait d'être exposé à l'espace du commerce électronique à croissance rapide a été une aubaine pour Adyen et continuera d'être le principal moteur de croissance », estime Klammer. « Adyen compte aujourd'hui parmi ses clients certains des principaux acteurs mondiaux du commerce électronique et continue de se développer. Non seulement Adyen bénéficie des fortes perspectives de croissance sous-jacentes de ses commerçants, mais elle s'empare également d'une part de plus en plus importante du portefeuille de ces derniers. »

Pernod Ricard RI

Analyst: Jelena Sokolova, CFA

« Notre estimation de la juste valeur de Pernod Ricard est de 185 euros par action, ce qui représente des multiples à terme pour l'exercice se terminant en juin 2025 d'environ 20 fois les bénéfices, 14 fois la valeur d'entreprise/EBITDA, un rendement du flux de trésorerie disponible de 5,5 % et un rendement du dividende de 3,5 % », indique Jelena Sokolova de Morningstar. « Cette valorisation est légèrement supérieure aux multiples d'autres entreprises du secteur des vins et spiritueux, ce qui reflète les opportunités de croissance attrayantes de Pernod grâce à l'expansion de ses catégories et à sa forte présence sur certains marchés en croissance. »

« Grâce à un solide pouvoir de fixation des prix et à une marge de manœuvre pour l'amélioration du mix, nous prévoyons que les distillateurs connaîtront un taux de croissance à long terme légèrement plus rapide que les autres entreprises de produits de consommation, et nous prévoyons que le chiffre d'affaires de Pernod augmentera de 4,7 % en régime permanent, ce qui correspond à peu près à la croissance de Diageo », estime l’analyste.

« La clé de la valorisation de Pernod est sa marge d'exploitation à moyen terme », souligne Sokolova. « Historiquement, Pernod a généré des marges EBIT inférieures à celles de Diageo (entre le bas et le milieu de la fourchette des 20 %, par rapport à la marge de plus de 30 % de Diageo), mais la société a fait des progrès pour combler l'écart au cours des dernières années. »

GSK GSK

Analyst: Damien Conover, CFA

GSK est l'une des plus grandes sociétés pharmaceutiques et de vaccins au monde, se concentrant sur la création de traitements de santé de nouvelle génération. Elle dispose d’un portefeuille de médicaments qui couvre plusieurs classes thérapeutiques, ce qui « protège l’entreprise des problèmes liés à un seul produit ». Elle a développé des traitements de nouvelle génération dans les domaines respiratoires et du VIH, qui devraient contribuer à atténuer la concurrence. "Nous pensons que GSK deviendra un concurrent majeur dans les domaines des maladies respiratoires, du VIH et des vaccins au cours de la prochaine décennie", déclare Damien Conover, analyste actions chez Morningstar. GSK est « passé de sa stratégie historique consistant à cibler de légères améliorations vers une véritable innovation. En outre, il se concentre davantage sur l'oncologie et le système immunitaire, avec des données génétiques pour aider à développer la prochaine génération de médicaments », ajoute Conover.

Sartorius SRT3

Analyst: Jay Lee

(voir notre commentaire sur Sartorius Stedim Biotech)

Rentokil Initial RTO

Analyst: Grant Slade, CFA

« La stratégie de Rentokil Initial est fortement axée sur l'acquisition et le maintien d'une part de marché dominante sur les marchés très localisés de la lutte antiparasitaire et des services d'hygiène sur lesquels elle est en concurrence », explique Grant Slade, analyste actions chez Morningstar. La société vise à bénéficier d'une amélioration des coûts unitaires grâce aux économies de densité dans chaque géographie où elle opère via une croissance organique et une politique active d'acquisitions. Rentokil a réalisé plus de 200 acquisitions depuis 2015. « En 2022, l'acquisition de Terminix est un accord transformateur et renforçant les fossés, créant un nouveau leader de part de marché aux États-Unis », ajoute Slate. « Les cibles de lutte antiparasitaire restent la première priorité de Rentokil en matière de fusions et acquisitions, mais les candidats potentiels au segment de l'hygiène devraient désormais également devenir une priorité. L’exécution réussie de la stratégie a généré un avantage de coût durable pour l’activité de lutte antiparasitaire – la source de notre large notation économique » pour l’entreprise.

Julius Baer Group BAER

Analyst: Johann Scholtz, CFA

« Julius Baer Gruppe est la plus grande banque privée au monde, où les investisseurs bénéficient d'une exposition non diluée à une société qui conseille les particuliers fortunés et ultra-fortunés du monde entier », explique Johann Scholtz de Morningstar. « La banque privée pure est une activité peu exigeante en capitaux et génératrice de liquidités. Baer ne propose pas de banque d'investissement ou d'autres services plus gourmands en capitaux, volatils et moins rentables », ajoute-t-il. Même si la société a récemment souffert de frais non récurrents liés à des règlements juridiques et aux coûts d'intégration des entreprises nouvellement acquises, il s'agit d'une banque bien capitalisée qui mène une politique de distribution conservatrice avec un taux de distribution de 40 %. "Baer devrait être en mesure de restituer davantage de capital aux actionnaires via des dividendes spéciaux ou des rachats d'actions à mesure qu'elle continue de renforcer sa base de capital de manière organique", selon Scholtz.

Spirax Group SPX

Analyst: Matthew Donen, CFA

Spirax Group a réussi à intégrer ses produits et ses ingénieurs hautement qualifiés, qui constituent sa force de vente, dans les processus industriels et commerciaux de ses clients. Environ 50 % des ventes du groupe proviennent de la maintenance récurrente, et 35 % supplémentaires de petits projets d'amélioration avec des périodes de retour sur investissement courtes. La nature récurrente des ventes de Spirax-Sarco a permis au groupe de bénéficier d'une plus grande résilience tout au long du cycle économique par rapport aux fluctuations plus cycliques des budgets d'investissement des clients, qui dépendent de facteurs macroéconomiques incontrôlables », estime Matthew Donen de Morningstar.

La baisse organique du chiffre d'affaires de Spirax de 1 % au cours de l'exercice 2023 est due à des raisons cycliques et non structurelles, en raison du déstockage de la part des clients biopharmaceutiques et des semi-conducteurs, expilque-t-il, tablant sur un rebond de l’activité en 2024..

« Les fondamentaux à long terme du groupe restent fermement intacts, et nous prévoyons que le groupe se développera à un rythme plus rapide que la production industrielle mondiale, grâce à la nature critique et à la courte période de récupération que ses produits offrent aux clients, ainsi qu'à la croissance séculaire des marchés finaux. »

Diageo DGE

Analyst: Jelena Sokolova, CFA

Morningstar estime la juste valeur de Diageo à 3 100 pence par action, reflet de résultats légèrement supérieurs à nos attentes au premier semestre de l'exercice 2024.

« Notre valorisation actualisée implique des multiples pour l'exercice 2025 de 18 fois les bénéfices, 14 fois la valeur d'entreprise/EBITDA, un rendement des flux de trésorerie disponibles de plus de 5 % et un rendement du dividende de 3 %. Ces multiples sont légèrement supérieurs à ceux de la plupart des autres entreprises du secteur de la consommation de base, ce qui reflète les perspectives de croissance à moyen terme de Diageo, supérieures à celles de l'industrie », souligne Jelena Sokolva.

« Les moteurs du volume et de la composition reviennent, bien que de manière quelque peu modérée, en 2025, et la croissance du chiffre d'affaires net se redresse à 3,6 %, ce qui reste inférieur aux prévisions de la direction qui tablent sur une croissance de 5 % à 7 %. Par la suite, nous supposons un retour à une croissance normalisée des ventes nettes à un chiffre, et notre hypothèse de croissance à l'état stable est de 5,7 %. Cette hypothèse est supérieure à la croissance de 4 à 5 % que nous supposons pour la plupart des autres multinationales de produits de consommation, car nous pensons que Diageo dispose de moteurs de croissance plus puissants, stimulés par un rapport prix/mix supérieur, en particulier pour les marques de réserve », estime l’analyste de Morningstar.

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Adyen NV1 108,80 EUR-2,19Rating
Anheuser-Busch InBev SA/NV55,80 EUR-0,21Rating
Diageo PLC2 496,00 GBX-0,36Rating
Edenred SE36,29 EUR-13,57Rating
Elekta AB Class B67,00 SEK-1,25Rating
GSK PLC1 509,50 GBX-0,98Rating
Julius Baer Gruppe AG52,34 CHF1,04Rating
Melrose Industries PLC563,00 GBX2,07Rating
Pernod Ricard SA126,95 EUR0,00Rating
Reckitt Benckiser Group PLC4 408,00 GBX-0,43Rating
Rentokil Initial PLC478,70 GBX-0,87Rating
Rheinmetall AG493,80 EUR0,02Rating
Roche Holding AG273,30 CHF-2,43Rating
Sartorius AG Vorz-Inhaber-Akt ohne Stimmrecht220,30 EUR7,73Rating
Sartorius Stedim Biotech SA159,00 EUR7,87Rating
Spirax Group PLC8 610,00 GBX-0,23Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.