L'action de GE Aerospace a grimpé de 86 %. Est-ce un achat ?

Grâce à une série de scissions stratégiques, GE est devenue une entreprise plus ciblée.

Oratile Matome 19.06.2024
Facebook Twitter LinkedIn

An engine inlet at a SHanghai event
Indicateurs clefs de Morningstar pour GE Aerospace

  • Estimation de la juste valeur : 167,00
  • Classement Morningstar : 3 étoiles
  • Note de Morningstar sur la marge de manœuvre économique : Large
  • Incertitude de la juste valeur : Moyenne

Pendant des années, l'action General Electric n'a rien rapporté. La société étant désormais connue sous le nom de GE Aerospace[GE], le cours de son action s'est envolé, gagnant 86 % au cours des 12 derniers mois, avec un gain de plus de 50 % en 2024 jusqu'à présent. Selon Nicolas Owens, analyste actions chez Morningstar, le carburant de ce rallye provient de plusieurs sources :

  • Les bonnes performances fondamentales de l'activité aérospatiale
  • Les retombées des activités dans les domaines de la santé et de l'énergie
  • Appréciation croissante des perspectives de l'entreprise par les investisseurs

Depuis ses scissions, GE Aerospace a gagné en "concentration et en liberté financière", explique M. Owens.

L'action GE connaît un boom, un effondrement et un nouveau boom

Dans les années 1980 et 1990, GE a été la coqueluche des investisseurs sous la direction de Jack Welch, le prix de son action augmentant d'environ 10 000 % pour atteindre près de 300 dollars par action. Cependant, l'action a passé les deux décennies suivantes à s'effondrer, atteignant son niveau le plus bas aux alentours de 30 dollars par action en 2020.

Le 9 novembre 2021, GE a annoncé qu'elle se scindait en trois, la société d'origine devenant GE Aerospace. La première spin-off, GE HealthCare Technologies[GEHC], a vu le jour le 3 janvier 2023, et le 2 avril 2024, les activités de l'entreprise dans le domaine de l'énergie verte sont devenues GE Vernova[GEV].

Cette décision a bien fonctionné. GE HealthCare a augmenté de 31 % depuis sa scission, tandis que Vernova a progressé de 25 %. Mais ce sont les actionnaires de l'entreprise d'origine qui ont connu le plus grand essor. Depuis l'annonce de novembre 2021, GE Aerospace a progressé de 163 %, tandis que le marché boursier dans son ensemble, tel que mesuré par l'indice Morningstar US Market, a augmenté d'environ 39 %.

 

Pourquoi GE est-elle en hausse ?

Selon M. Owens, ce redressement s'explique par la solidité du cœur de métier de GE, le climat post-pandémique et la stratégie de désinvestissement. "L'entreprise a de solides antécédents en matière de fabrication de moteurs à réaction fiables dont les compagnies aériennes ont besoin pour propulser leurs avions", explique-t-il. Il note que GE génère des revenus non seulement en vendant des moteurs, mais aussi en les entretenant pendant les décennies au cours desquelles ils sont utilisés.

Plus récemment, "le contexte de la reprise extrêmement forte du transport aérien après la pandémie de grippe aviaire signifie que les nouveaux moteurs et l'entretien des anciens sont tous deux très demandés", explique M. Owens. "Nous nous attendons à ce que la demande reste très forte pendant de nombreuses années, même après la normalisation du bond de la demande post-pandémique, car globalement et historiquement, lorsque les gens connaissent un développement et une activité économiques plus importants, ils veulent voyager davantage, et la demande de transport aérien est en corrélation très forte avec la croissance [économique]".

Les avantages des retombées

"Les scissions de GE ont permis de lever certaines contraintes financières pesant sur l'activité aérospatiale sous-jacente, qui est désormais libre de poursuivre ses objectifs et d'en récolter les fruits sans avoir à contribuer au financement ou à l'investissement dans les secteurs de la santé ou de l'énergie", explique M. Owens.

"La filialisation de Vernova a été un atout, en partie parce qu'elle a permis d'éliminer les distractions et la perte potentielle de ressources financières, mais aussi parce qu'elle a donné aux investisseurs une image plus claire des atouts de l'entreprise dans le secteur aérospatial", explique-t-il. Il poursuit : "Fondamentalement, l'activité moteurs de GE est la plus forte du portefeuille de l'ancien conglomérat GE. Cette activité est désormais en mesure de se concentrer sur ce qu'il y a de mieux, et les investisseurs ont fini par apprécier ce qu'il y a de bien dans l'activité des moteurs à réaction".

GE va-t-elle augmenter son dividende ?

Historiquement, l'action GE a été privilégiée par les investisseurs en dividendes. En 2008, elle versait un dividende annuel de 1,24 dollar par action. Toutefois, en raison de ses difficultés financières, l'entreprise a réduit son dividende à plusieurs reprises, jusqu'à ce qu'en 2018, elle ramène le paiement annuel à 4 cents par action. Aujourd'hui, le dividende est remonté à 24 cents, et M. Owens pense qu'il pourrait continuer à augmenter.

La direction de GE a déclaré qu'elle visait à restituer 70 à 75 % des liquidités "disponibles" aux investisseurs - ce qui, selon nous, est probablement très proche du flux de trésorerie disponible - et je ne doute pas que l'augmentation du dividende au fil du temps jouera un rôle important à cet égard, de même que les rachats d'actions", déclare-t-il. "La nature à très long terme, rentable et prévisible de l'activité de maintenance des moteurs à réaction est tout à fait compatible avec une politique de dividendes généreuse."

Évaluation de l'action GE

À environ 163 $, l'action se rapproche de l'estimation de la juste valeur d'Owen de 167,00 $. Elle se situe dans la zone des 3 étoiles.

"Nous avons relevé notre estimation de la juste valeur de GE de 152 à 167 dollars le 23 avril, et l'action a rapidement atteint cette valeur", explique M. Owens. "Aux prix récents, je considère que les actions sont correctement évaluées et je pense que GE Aerospace a beaucoup de potentiel pour continuer à composer des rendements pour les actionnaires au fil du temps."

>

The following are highlights of Nicolas Owen’s Dunlop’s outlook for GE Aerospace and its stock. More of his coverage of GE is available here.

Évaluation du rempart concurrentiel

Nous pensons que GE Aerospace dispose d'un large fossé. L'entreprise équipe trois vols commerciaux sur quatre, ce qui en fait un "formidable producteur de moteurs à turbine bien ciblé", selon Owens. "Les coûts de changement de client de GE résultent de la forte intégration des moteurs et de leurs équipements associés dans les cellules et les choix de maintenance des clients. En outre, l'aversion au risque joue un rôle dans la réticence des clients à abandonner un moteur éprouvé. Les temps d'arrêt imprévus liés à des préoccupations concernant l'efficacité d'un moteur peuvent faire des ravages dans les compagnies aériennes. Le coût élevé d'une panne suffit à fidéliser les clients.

Solidité financière

Nous estimons que la solidité financière de GE Aerospace est saine. La société vise une valeur d'entreprise/2024 EBITDA d'un peu moins de 27 fois, son principal moteur de profit étant les vols commerciaux mondiaux. Nos calculs suggèrent des décennies de vente et de rentabilité, les nouveaux moteurs entrant en service aux côtés des anciens. Les analystes de Morningstar prévoient une croissance composée de 8,8% du chiffre d'affaires provenant de la fabrication au cours de la prochaine décennie.

GE Aerospace devrait connaître une croissance de son chiffre d'affaires de l'ordre de 10 % en 2024, qui se stabilisera à une croissance composée de 6,6 % sur 10 ans. La fabrication de moteurs à réaction est une activité à forte intensité de capital, et nous prévoyons que les dépenses et les dépenses de R&D s'élèveront à 16 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années.

Risque et incertitude

Nous attribuons à GE Aerospace une note d'incertitude moyenne. L'entreprise reste renforcée par la fidélité des consommateurs. Cependant, elle est confrontée à des risques opérationnels liés aux matériaux nécessaires à la construction ou à l'entretien des moteurs, et les personnes qui effectuent le travail représentent un risque pour la chaîne d'approvisionnement. En outre, les goulets d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement ou l'interruption de la main-d'œuvre pourraient nuire aux revenus et à la rentabilité de l'entreprise.

Une société d'ingénierie est bien sûr également soumise à des risques environnementaux, sociaux et de gouvernance. Il peut y avoir des enquêtes gouvernementales sur ses pratiques commerciales, des actions en justice intentées par des actionnaires ou des embargos potentiels sur les ventes de matériel de défense. Nous pensons que le risque ESG le plus important est lié aux retombées de l'impact des moteurs aérospatiaux sur le climat, même si nous ne pensons pas que ce risque soit suffisant pour être significatif.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
GE Aerospace172,00 USD5,68Rating
GE HealthCare Technologies Inc Common Stock80,82 USD-0,50Rating
GE Vernova Inc170,49 USD2,24Rating

A propos de l'auteur

Oratile Matome  est analyste actions chez Morningstar?