Industrie en Europe : quelques actions sont encore attrayantes ?

Malgré une surperformance par rapport au marché européen et des valorisations parfois tendues, quelques valeurs de qualité sont décotées.

Jocelyn Jovène 05.06.2024
Facebook Twitter LinkedIn

up

Les actions industrielles ont généré de solides résultats pour les investisseurs en Europe ces dernières années. Mais reste-t-il encore des opportunités et est-il intéressant de considérer ces valeurs dans un contexte macro-économique incertain ?

Parmi les sept sociétés encore abordables en termes de valorisation, voici les trois actions les plus abordables actuellement:

Rentokil Initial RTO

Analyst: Grant Slade, CFA

Selon Grant Slade, "Nous pensons que les actions de Rentokil restent attrayantes avec une croissance organique qui devrait répondre positivement à l'augmentation des dépenses de vente et de marketing de Rentokil. Nous prévoyons que la croissance organique de la lutte antiparasitaire se normalisera à environ 5% par an à partir de 2025, s'alignant sur la croissance attendue du marché américain plus large des services de lutte antiparasitaire. Par conséquent, nous continuons à prévoir une forte croissance des bénéfices de Rentokil au cours de la prochaine décennie et nous prévoyons un taux de croissance annuel moyen de l'EBIT sur 10 ans d'environ 10 %, Rentokil continuant à s'imposer dans le secteur mondial de la lutte antiparasitaire."

Rheinmetall RHM

Analyst: Loredana Muharremi

Selon Loredana Muharremi, "Rheinmetall a commencé l'année 2024 sur une note forte avec un carnet de commandes important dépassant les 40 milliards d'euros. L'entreprise a fait état d'une croissance à deux chiffres de ses ventes et d'une augmentation substantielle de ses marges. Ses ventes ont augmenté de 16 % par rapport à l'année précédente, les armes et les munitions ayant progressé de 70 % par rapport à l'année précédente, suivies d'une augmentation de 26 % des solutions électroniques. Le résultat d'exploitation a augmenté de 60 % en glissement annuel, faisant passer la marge de 6,1 % à 8,5 %, principalement grâce aux armes et munitions à forte marge, en particulier celles d'Expal, dont nous estimons qu'elles ont une marge autonome comprise entre 28 % et 30 %. Les armes et les munitions présentent une forte saisonnalité, plus de 40 % des ventes étant attendues au quatrième trimestre. Les ventes de solutions électroniques ont augmenté de 26 %, avec une marge passant de 5,4 % à 6 %, grâce à d'importantes livraisons en Allemagne, en particulier pour le système de défense aérienne Skyranger."

Melrose Industries MRO

Analyst: Loredana Muharremi

"Melrose, par l'intermédiaire de GKN Aerospace, est l'un des principaux fournisseurs de moteurs et de composants de structure, 70 % de son chiffre d'affaires provenant de contrats à long terme, pour lesquels l'entreprise est le seul fournisseur", rappelle Loredana Muharremi. La société dispose d'un portefeuille bien équilibré pour les avions à fuselage étroit et à fuselage large, agissant en tant que fournisseur de niveau 1 avec des positions établies sur 90 % des moteurs actifs, et des partenariats de partage des risques et des revenus pour 74 % d'entre eux. "Nous prévoyons que la division des structures bénéficiera également des tendances à la hausse des marchés civils et de la défense, associées à une amélioration de la rentabilité au fur et à mesure que GKN restructurera son portefeuille et se retirera des contrats non rentables", indique l'analyse de Morningstar.

Pourquoi s’intéreser aux actions de l’industrie en Europe ?

Le secteur de l’industrie européenne peut s’avérer intéressant pour au moins deux raisons. D’une part, il recèle de nombreux leaders mondiaux, dans des domaines qui bénéficieront des investissements dans la transition énergétique ou les solutions de gestion de l’énergie pour les nouvelles technologies (centres de données pour l’IA par exemple).

D’autre part, la plupart de ces sociétés disposent de remparts concurrentiels étroits ou étendus (narrow moat, wide moat), dont nos analystes pensent qu’elles seront en mesure de générer une rentabilité du capital durablement supérieur au coût du capital (10 ans et plus).

Un secteur qui surperforme en Europe

Depuis le début de l’année, l’indice Morningstar Developed Markets Europe Industrials affiche un gain de 12,9% contre 9,8% pour l’indice Developed Europe.

« L’indice global de JPMorgan, basé sur les enquêtes PMI de S&P, a donné un message plutôt rassurant » observent Sébastian Paris-Horvitz et Xavier Chapard, stratégistes chez LBPAM.

« L’indice progresse et reste en territoire d’expansion, atteignant un plus haut depuis l’été 2022. Mais, la croissance de l’industrie reste encore assez contrastée dans le monde avec l’Inde toujours montrant un fort dynamisme, alors que la Zone-Euro, tout en voyant la situation s’améliorer, reste en territoire de contraction », précisent-ils.

Sur longue période également, le secteur affiche des gains solides, avec une progression annuelle moyenne de 6,9% sur 10 ans contre 4,5% par an pour le marché européen dans son ensemble.

Quels titres ont le plus contribué à la hausse ?

Entre décembre 2013 et mai 2024, les actions ayant le plus contribué à la hausse de l’indice ont été Schneider Electric, Siemens, ABB, Safran et Airbus avec des hausses cumulées comprises entre 156% et 382%.

Au cours de la période plus récente (depuis janvier 2023), la hausse de l’indice a été tirée par des valeurs comme Airbus, Schneider Electric, ABB, Siemens, RELX ou DHL Group.

La plupart des valeurs industrielles, dont l’activité est sensible au cycle économique, en ont donc profité.

Les résultats du premier trimestre 2024 ont été dans l’ensemble de bonne facture pour la plupart des sociétés du secteur. La perspective d’une baisse des taux d’intérêt annoncé jeudi par la BCE, destinée à soutenir l’économie, serait un autre élément favorable aux valeurs industrielles, selon les stratégistes d’UBS.

Des valorisation parfois tendues

Après plusieurs années de surperformance, de nombreuses actions du secteur se traitent à des niveaux de valorisation parfois élevés. C’est le cas de titres comme Schneider Electric, ABB, Rolls-Royce ou Atlas Copco, sociétés notées 1 ou 2 étoiles par Morningstar (zone de surévaluation très forte ou forte).

Siemens, Airbus, Safran ou BAE Systems, autre poids lourds du secteur, se traitent à des niveaux proches de leur juste valeur : ces actions sont notées 3 étoiles par Morningstar et offrent donc un potentiel d’appréciation limité.

Où trouver des opportunités ?

Il reste toutefois quelques opportunités. Au sein des actions qui composent l’indice, nous avons rassemblé dans le tableau suivant les valeurs qui sont notées 4 et 5 étoiles et qui disposent d’un rempart concurrentiel étroit ou étendu. 

 

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
GEA Group AG39,22 EUR0,31Rating
Melrose Industries PLC574,20 GBX-0,79Rating
Rentokil Initial PLC453,50 GBX-0,13Rating
Rheinmetall AG491,00 EUR-1,07Rating
Spirax-Sarco Engineering PLC8 610,00 GBX0,53Rating
Veolia Environnement SA28,75 EUR-1,44Rating
Vinci SA101,80 EUR-0,59Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.