Brookfield veut racheter Neoen pour 6,1 milliards d'euros

L’offre est reçue favorablement par le conseil d’administration de l’entreprise.

Agefi/Dow Jones 30.05.2024
Facebook Twitter LinkedIn

renouvelable

(Cet article a été actualisé à 11h37)

PARIS (Agefi-Dow Jones)--La société de gestion canadienne Brookfield a annoncé jeudi être entrée en négociations exclusives avec les principaux actionnaires de Neoen en vue d'acquérir 53,32% du capital du producteur d'énergies renouvelables, au prix de 39,85 euros par action.

Ce montant représente une prime de 26,9% par rapport au cours de clôture de l'action Neoen à 31,40 euros mercredi et implique une valorisation de 6,1 milliards d'euros pour 100% des actions. Selon FactSet, l'objectif de cours moyen des analystes se situait à 33,77 euros avant l'annonce.

La cotation de l'action Neoen est suspendue depuis 9h00 "à la demande de la société, dans l'attente de la publication d'un communiqué de presse et jusqu'à nouvel avis", a indiqué l'opérateur boursier Euronext.

Caractère amical

Brookfield agit avec ses partenaires institutionnels, dont Brookfield Renewable et le fonds souverain de Singapour Temasek. La société de gestion canadienne a engagé des négociations exclusives avec le fonds d'investissement Impala détenu par l'entrepreneur Jacques Veyrat, le Fonds stratégique de participations (FSP), le véhicule d'investissement Cartusia, contrôlé par le PDG du groupe Xavier Barbaro, ainsi que les fonds Céleste Management et Mosca Animation Participations & Conseil.

Au 31 décembre 2023, Impala détenait 42,2% du capital de Neoen, contre 6,9% pour le FSP et 1,3% pour Cartuisa, Xavier Barbaro et les membres de sa famille.

Sous réserve de la réalisation de l'acquisition du bloc, Brookfield déposerait une offre publique d'achat (OPA) obligatoire en numéraire sur le solde des actions et les obligations convertibles (Oceanes) en circulation de Neoen, avec l'intention de mettre en ouvre une procédure de retrait obligatoire. Cette OPA serait également réalisée au prix de 39,85 euros par action Neoen et à un prix par Oceane émise en 2020 et en 2022 en ligne avec le prix offert pour les actions et avec les termes de chaque souche.

Le conseil d'administration de Neoen s'est à l'unanimité prononcé en faveur de la proposition de Brookfield et a nommé Finexsi en tant qu'expert indépendant auprès du conseil d'administration de l'entreprise.

Un changement d'actionnaire pressenti

Pour Oddo BHF, cette annonce constitue le "dénouement attendu de la 'success story' boursière" de Neoen. Fondé en 2008, le producteur d'électricité verte a rejoint Euronext Paris en octobre 2018 au prix de 16,50 euros par action. Si sa valorisation boursière a quasiment doublé depuis, c'est parce que Neoen a dans le même temps multiplié par six ses capacités en opération ou en construction, à plus de 8,3 gigawatts (GW).

Invest Securities souligne que l'offre de Brookfield a du sens, au vu des besoins de financement à moyen et à long terme de Neoen pour financer sa croissance.

"Brookfield envisage l'investissement dans Neoen comme l'opportunité d'accélérer le développement du portefeuille d'actifs diversifiés de grande qualité de Neoen, dans un contexte d'accélération de la demande d'énergie propre", ont précisé les deux parties dans un communiqué commun.

Neoen compte atteindre au moins 10 GW de capacités en opération ou en construction au cours de l'année prochaine. Faisant ressortir un multiple valeur d'entreprise sur excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté estimé pour 2024 de 19,5, la transaction proposée par Brookfield tient compte de cet objectif à horizon 2025 et d'une partie des projets prévus au-delà de cette date, apprécie Oddo BHF.

Neoen prévoit un Ebitda ajusté compris entre 530 millions et 560 millions d'euros, représentant plus de 85% du chiffre d'affaires, pour l'exercice en cours et supérieur à 700 millions d'euros en 2025.

L'OPA serait lancée au premier trimestre de 2025

Brookfield compte réaliser cette transaction par l'intermédiaire du Brookfield Global Transition Fund II, qui est son véhicule de référence pour investir dans la transition mondiale vers une économie neutre en carbone. Brookfield est actif en France depuis 2015 avec plus de 23 milliards d'euros investis, à travers 15 participations différentes.

Les autorisations réglementaires, en matière de concurrence et d'investissements étrangers, devraient être obtenues d'ici au quatrième trimestre de cette année et l'OPA devrait être lancée au premier trimestre de 2025, ont précisé Brookfield et Neoen.

BNP Paribas et Société Générale agissent en qualité de conseillers financiers de Brookfield, tandis que Clifford Chance agit en qualité de conseiller juridique. Bank of America agit en qualité de conseiller financier exclusif de Neoen et Bredin Prat agit en qualité de conseiller juridique de l'entreprise.

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Neoen SA38,38 EUR0,00Rating

A propos de l'auteur

Agefi/Dow Jones  est une agence de presse financière basée à Paris.