BBVA a les moyens de relancer les grandes manoeuvres bancaires

La revalorisation boursière des banques européennes autorise la reprise du meccano industriel dans le secteur.

Agefi/Dow Jones 03.05.2024
Facebook Twitter LinkedIn

bbva

PARIS (Agefi-Dow Jones)--La revalorisation boursière des banques européennes autorise la reprise du meccano industriel dans le secteur.

BBVA, deuxième prêteur espagnol, a relancé cette semaine le vieux projet d'acquisition de son compatriote Sabadell.

Les deux groupes avaient tenu des pourparlers en novembre 2020, mais les discussions avaient achoppé à l'époque sur des questions de prix.

Depuis la pandémie de Covid, chacun a parcouru un beau chemin en Bourse : l'acquéreur vaut désormais le triple, sa cible le quadruple. Grâce au profit engrangé ces deux dernières années, particulièrement en Espagne où la hausse des taux d'intérêt a été immédiatement répercutée auprès des clients, les conditions d'un accord semblent cette fois réunies.

Un rapprochement gagnant-gagnant

Promis depuis longtemps à la consolidation en raison de sa petite taille, Sabadell peut difficilement espérer mieux en restant indépendant.

BBVA, qui règle en titres à raison d'une action nouvelle pour 4,83 actions de la banque catalane, offre une prime de 30% aux actionnaires. Sabadell se trouve ainsi valorisée 12,2 milliards d'euros, plus d'une fois sa valeur nette comptable.

Trois postes d'administrateurs, un double siège social à Madrid et à Sant Cugat, et le maintien de la marque Sabadell sur ses terres, doivent achever de vaincre les réticences qu'une telle opération pourrait susciter en Catalogne. Les actionnaires de BBVA, qui ont sanctionné le titre de 10% en deux séances, ont peut-être des raisons de la trouver trop généreuse.

Du point de vue de BBVA, trois conditions légitiment pourtant la transaction sur le strict plan financier. La banque se paie 1,2 fois ses fonds propres tangibles en Bourse.

Ce ratio, supérieur à celui de sa cible, fait de son action une monnaie d'échange intéressante. Ensuite, la fusion ne dégradera pas sa solvabilité.

A fin mars, le ratio de fonds propres durs (CET1), pro-forma, du nouvel ensemble, aurait atteint 13,2%, contre 12,8% pour BBVA et 13,3% pour Sabadell, relèvent les analystes de CreditSights. Après prise en compte des coûts de restructuration, l'impact négatif sur le ratio de solvabilité serait limité à 30 points de base.

"La transaction potentielle ne dégrade pas les métriques financières et a du sens sur le plan stratégique en renforçant nettement la position de la banque sur son marché domestique, avec un risque d'intégration limité", souligne CreditSights.

Opération domestique

Même si Sabadell apporte sa filiale britannique TSB dans la corbeille de mariage, le caractère avant tout domestique de ce rapprochement laisse espérer des économies.

Le nouveau groupe contrôlerait 22% du marché bancaire espagnol, juste derrière Caixabank. BBVA promet 850 millions d'euros de synergies annuelles.

CreditSights, pour sa part, estime à 540 millions d'euros les seules économies de coûts en Espagne, en prenant 12% de la base de coûts combinée des deux banques sur le marché local. "Le risque opérationnel est limité, le management de BBVA a un historique solide en matière de fusions et acquisitions", relèvent les analystes d'AlphaValue.

Une monnaie d'échange valable, une solvabilité préservée, des synergies à la clé : ces trois caractéristiques sont propices à la consolidation bancaire. Elles restent cependant rares dans le paysage bancaire européen, et quasiment introuvables dès lors que la concentration dépasse les frontières domestiques.

-Alexandre Garabedian, L'Agefi ed: VLV

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Banco Bilbao Vizcaya Argentaria SA9,35 EUR0,00Rating
Banco de Sabadell SA1,78 EUR0,00
CaixaBank SA5,10 EUR0,00

A propos de l'auteur

Agefi/Dow Jones  est une agence de presse financière basée à Paris.